Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 juin 2010 1 14 /06 /juin /2010 12:50

Nous sommes dans les Vosges du Nord et plus précisément sur le Mont St Michel près de Saverne (Bas Rhin). 

Le point de départ de ce beau parcours sera la croix de Langenthal à 405 m d'altitude (parking).  Cette région est riche en vestiges archéologiques. J'avais d'ailleurs déjà décrit le parcours archéologique dans un article sur ce blog.  Cette fois, je vais m'intéresser à un autre secteur et découvrir successivement une ancienne voie Romaine appelée Plattenweg, puis la Heidenstadt, site d'un oppidum celtique, la carrière médiévale du Frohnberg d'où on été extrait au XII ème siècle les pierres utilisées à la construction du château de Warthenberg Daubenschlagfelsen dont les ruines sont situées  environ 1 km plus loin, avant de rejoindre la chapelle du Mont St Michel.  

 

 

 

 

 

 

F01 - Mt St Michel - Daubenschlag [1280x768]

La croix de Langenthal.  

 

 

 

 

 

F02 - Mt St Michel - Daubenschlag [1280x768]

Platenweg, ancienne voie Romaine.

 

 

 

 

 

F03 - Mt St Michel - Daubenschlag [1280x768]

Fouilles archéologiques dans le secteur de la Heidenstadt.

 

 

 

 

 

F04 - Mt St Michel - Daubenschlag [1280x768]

Ancienne borne Romaine.

 

 

 

 

 

F05 - Mt St Michel - Daubenschlag [1280x768]

Carrière du Frohnberg.  

 

 

 

 

 

 

F06 - Mt St Michel - Daubenschlag [1280x768]Belle pierre à bassins au Frohnberg.

  

 

 

 

 

F07 - Mt St Michel - Daubenschlag [1280x768]

Sous bois au Frohnberg.

 

 

 

 

 

 

F09 - Mt St Michel - Daubenschlag [1280x768]

Ruines du château de Warthenberg   Daubenschlag.

 

 

 

 

 

F08 - Mt St Michel - Daubenschlag [1280x768]

Joli abri au dessus des Daubenschlagfelsen.

 

 

 

 

 

F10 - Mt St Michel - Daubenschlag [1280x768]

Les Daubenschlagfelsen.  

 

 

 

 

Au Mont St Michel (altitude 370 m) il y a également des vestiges archéologiques   que j'avais déjà décrits sur ce blog et une jolie petite chapelle qui existe depuis le moyen âge. Reconstruite en 1593 et  restaurée en 1686, 1848 et 1952 elle fut dédiée à St Michel (messe le jour de la St Michel 29 septembre).

 

 

 

 

F12 - Mt St Michel - Daubenschlag [1280x768]

Chapelle du Mont St Michel.

 

 

  Cette chapelle n'est ouverte que le dimanche lorsque les membres du club Vosgien local sont présents dans leur chalet refuge construit en 1967 et j'ai donc la possibilité de la vister et d'y admirer une belle sculpture en bois représentant une vierge à genoux en train de prier.  Cette statue a été mise en place en 1953 par les habitants de St Jean de Saverne en reconnaissance pour avoir été épargné pendant la guerre.

 

 

 

F11 - Mt St Michel - Daubenschlag [1280x768]

Belle vierge en bois à la chapelle du Mont St Michel.

 

 

 

 

 

F13 - Mt St Michel - Daubenschlag [1280x768]

Le chalet refuge du club Vosgien.

 

 

 

 

 

F14 - Mt St Michel - Daubenschlag [1280x768]

Pour ceux qui ont soif ...

 

 

 

 

 

L'endroit me parait idéal pour prendre mon repas de midi. Un court instant j'ai été tenté de m'installer dans le chalet du club Vosgien mais il y avait déjà une trentaine de personnes dans les lieux et l'ambiance était très bruyante. J'ai donc préféré m'installer à l'extérieur et surtout au calme, un peu plus loin sur un banc avec une jolie vue panoramique sur Saverne et la vallée Alsacienne d'autant plus qu'il faisait beau et il aurait été dommage de s'enfermer dans un chalet et de ne pas profiter du soleil. Et puis si j'avais été dans le chalet je n'aurai pas assisté à l'arrivée d'une dizaine de cavaliers qui eux aussi avaient décidé de faire leur pause de midi près de la chapelle du Mont St Michel.

 

 

 

F15 - Mt St Michel - Daubenschlag [1280x768]

Ma salle à manger avec vue sur Saverne.  

 

 

 

 

 

F16 - Mt St Michel - Daubenschlag [1280x768]

Arrivée d'un groupe de cavaliers.  

 

 

 

 

F17 - Mt St Michel - Daubenschlag [1280x768]

Pause déjeuner pour les cavaliers et les chevaux.

 

 

 

 

 

F18 - Mt St Michel - Daubenschlag [1280x768]

Hum les bonnes feuilles bien tendres.

 

 

 

 

 

F19 - Mt St Michel - Daubenschlag [1280x768]

Cà gratte un peu.

 

 

 

 

 

 

F20 - Mt St Michel - Daubenschlag [1280x768]

Sentier reliant la chapelle St Michel à la croix de Langenthal.  

 

 

 

 

 

28 avril 2010 3 28 /04 /avril /2010 04:45

 

Il me restait un peu de temps après avoir randonné dans le secteur de Haspelschiedt et de Roppeviller et je ne voulais pas quitter le Pays de Bitche sans avoir été visiter le joli petit vallon de la Bildmuhl dans lequel coule un petit ruisseau, La Moderbach. Lors d'une randonnée effectuée dans la région l'année dernière et au cours de laquelle j'avais découvert d'anciennes sculptures d'époque gallo romaine,  un promeneur m'avait parlé d'une petite sculpture très ancienne représentant une femme et que je pouvais voir à la Bildmuhl. C'est donc avec cette seule indication approximative que je me rends là bas.

 

Après avoir stationné ma voiture dans le Krappenthal non loin du village de Lemberg j'emprunte le chemin balisé d'un disque vert. Je vais tout d'abord passer près d'un ancien lavoir datant du 18ème siècle et ayant appartenu à la famille Grebil - Kohl, mais le but de ma balade se situant un peu plus loin, je continue jusqu'à la Bildmuhl inférieure où je découvre un vieux lavoir en briques datant certainement du début du 20ème siècle.

Je ne vais pas tarder à découvrir ce que je recherchais, c'est à dire la sculpture taillée dans le rocher et représentant une femme. Je n'ai malheureusement trouvé aucun information sur cette sculpture haute d'environ 60 cm qui me parait remonter à l'époque gallo romaine. 

 

 

 

 

C01 - Bildmuhle [1280x768]

 

 

 

 

 

 

C02 - lavoir Grebil Kohl [1280x768]

Lavoir du 18ème siècle.

 

 

 

 

 

C03 - Bildmuhl [1280x768]

 

 

 

 

 

 

C04 - bildmuhl inferieure [1280x768]

Le lavoir de la Bildmuhl inférieure.  

 

 

 

 

 

C05 - Bildmuhle [1280x768]

Lavoir couvert de la Bildmuhl inférieure (certainement début 20ème siècle).

 

 

 

 

 

 

C06 - Bildmuhle [1280x768]

Intérieur du lavoir.  

 

 

 

 

 

C09 - Bildmuhle [1280x768]

 

 

 

 

 

 

C07 - Bildmuhle [1280x768]

Très ancienne sculpture taillée dans le rocher.

 

 

 

 

 

C08 - Bildmuhle [1280x768]

 

 

 

 

 

 

 

C10 - Bildmuhle superieure [1280x768]

 Bildmuhl supérieure avec une petite maisonnette construite sur le plan d'eau.  

 

 

 

 

 

C11 - Bildmuhle superieure [1280x768]

Joli endroit pour faire une pause café.  

  

 

 

La Bildmuhl était en fait un hameau annexe du village de Lemberg où habitaient une dizaine de familles. Un dessin sur le mur de la petite maison représente la Bildmuhl tel qu'il était en 1943.  La Bildmuhl a été détruite en 1945.

 

 

 

 

C12 - Bildmuhle superieure [1280x768]

 La Bildmuhl.  

 

 

 

 

 

C13 - Bildmuhle superieure [1280x768]

Une des nombreuses sources du vallon de la Bildmuhl.  

 

 

 

 

Mais avant de quitter le vallon de la Bildmuhl je vais encore faire une découverte intéressante. Dans ce talus, près d'une source je découvre une borne sculptée avec deux personnages vêtus d'un long vêtement. Je n'en suis pas certain mais il semble que ce soient deux femmes.

 

 

 

 

C14 - Bildmuhle superieure [1280x768]

Voyez vous ce que je vois ?

 

 

 

 

 

C15 - Bildmuhle superieure [1280x768]

Une ancienne borne sculptée représentant deux personnages.  

 

 

 

 

Je viens d'avoir quelques informations sur la Bildmuhl. Voici donc ce qu'on m'a envoyé. (Merci à Marie José)

 

Jean luc , (  et je l'ai  lu sur votre blog )  , m'a dit que vous recherchiez  des infos sur la Bildmühle , j'en ai trouvé  dans les documents  que je possède .   Voici ce qu'en dit Guy Trendel, historien et journaliste alsacien   bien connu  :
 
Le bas relief de 40cm environ représente une déesse mère , protectrice de la source qui jaillit à côté . Elle se retrouva cachée à l'intérieur des caves du moulin , dont les ruines subsistent , et fut redécouverte en 1924  et signalée aux archéologues . Robert Forrer , archéologue  bien connu pour ses études   du  mur païen de  St odile , précisa que la déesse portait une corne d'abondance .
 
16 avril 2010 5 16 /04 /avril /2010 11:00

Première partie d'une randonnée effectuée sur le Mont St Michel Alsacien près de Saverne.

 

Le mont Saint-Michel est un sommet situé dans le parc naturel régional des Vosges du Nord, sur la commune de Saint Jean de Saverne. Il culmine à 437 mètres. Il est bien moins célèbre que le Mt St Michel Normand, mais cet endroit est tout de même très intéressant à visiter.

Ce lieu offre un panorama sur les villages environnants, et fait l'objet d'une occupation humaine depuis au moins le quatrième millénaire avant J-C. De nos jours, il reste une chapelle, la chapelle St Michel et un bel abri du club Vosgien sur ce site riche en vestiges archéologiques.

 

Je laisse la voiture sur le petit parking près de la croix de Langenthal pour partir à la découverte d'un parcours archéologique de plusieurs kilomètres balisé par le cercle jaune. Ce parcours me conduira jusqu'à la chapelle St Michel et à l'école des sorcières.  

 

 

 

 

I01 - croix de Langenthal [1280x768]

La croix de Langenthal (16 ème siècle)

 

 

 

 

Les Stamfloecher ou rocher à cupules est une roche plate de grès d'une dizaine de mètres de long et presque autant de large sur laquelle il y a plusieurs dizaines de cupules ou bassins creusés dans la roche. Les cuvettes sont à l'origine du nom du rocher. La tradition populaire veut que ces lieux reculés aient servis de refuge aux habitants de Saint Jean et de Eckartswiller pendant la guerre de 30 ans. Ce sont eux qui auraient aménagés les cuvettes pour broyer leurs grains.  

 

 

I02 - circulaire archeologique [1280x768]

Les stampfloecher.  

 

 

 

 

 

I03 - circulaire archeologique [1280x768]

 

 

 

 

Tout près des stampfloecher il y a trois gros blocs de grès dont l'un d'entre eux est partiellement taillé. On dirait une ébauche de cuve. La tradition populaire a baptisé ce bloc erratique "opferstein", pierre à sacrifices.

 

 

 

I04 - circulaire archeologique [1280x768]

 

 

 

 

Plusieurs carrières d'extraction du grès ont été découvertes. Ici il s'agit de la carrière ouest des stampfloecher. Un front de taille de près de 7 mètres est bien visible. C'est la chute d'un arbre qui a permis sa découverte en 1997. Les blocs extraits ici ont été utilisés 500 m plus loin à la construction d'un habitat gallo romain.   

 

 

 

I05 - circulaire archeologique [1280x768]

 

 

 

 

 

 

I06 - circulaire archeologique [1280x768]

Une rainure de taille. Des coins en bois ou en fer étaient insérés pour détacher le bloc de pierre.  

 

 

 

 

 

I07 - circulaire archeologique [1280x768]

Un sapin au tronc bizarre.

 

 

 

 

 

I08 - circulaire archeologique [1280x768]

Vestiges de constructions gallo romaine.  

 

 

 

 

 

 

I09 - circulaire archeologique [1280x768]

Vestiges d'une nécropole gallo romaine.   

 

 

 

 

Je quitte le secteur des vestiges archéologiques pour prendre la direction du Mont St Michel. Mais avant, je vais passer au rocher des dames qui surplombe l'autoroute A4 (METZ - STRASBOURG) puis aux roches plates d'où on a une belle vue sur la ville de Saverne.

 

 

 

I10 - circulaire archeologique [1280x768]

 

 

 

 

 

 

I11- circulaire archeologique [1280x768]

Un beau rocher en forme de champignon à quelques mètres du rocher des dames.

 

 

 

 

 

 

I12 - circulaire archeologique [1280x768]

Vue sur l'autoroute A4 au rocher des dames.  

 

 

 

 

 

I13 - rocher des dames [1280x768]

Au sommet des roches plates, banc et vue sur Saverne.  

 

 

 

 

 

I14 - roches plates [1280x768]

 Au pied des roches plates.  

 

 

 

 

 

 

  I15 - Mont St Michel [1280x768]

L'abri du club Vosgien de Saverne au Mont St Michel.

 

 

 

Voir la seconde partie de cette randonnée "L'école des sorcières".   

 

 

 

 

 

 

 

20 décembre 2009 7 20 /12 /décembre /2009 09:00

N'ayant pas trouvé le cimetière gallo romain du Altdorf (voir article précédent sur la grotte du Herrenfels ICI), je décide de me rendre au cimetière gallo romain des Trois Saints dans la forêt domaniale de Walscheid. Celui là  de cimetière au moins je sais qu'il existe car je l'ai déjà visité. Je précise que le mur d'enceinte n'est pas d'époque gallo romaine.  Pour m'y rendre je décide de passer par la maison forestière de Beimbach et les rochers des Eselsfels (non mentionnés sur les cartes).  





M01 - maison forestiere de Beimbach [1024x768]
Maison forestière de Beimbach.






M02 - chemin vers eselfels [1024x768]






M03 - Eselfels [1024x768]
Le rocher du Eselsfels.







M05 - Eselfels [1024x768]
Un bel abri sous roche.






M04 - Eselfels [1024x768]
Une petite colonne formée par l'érosion du poudingue.






M06 - Eselfels [1024x768]
Un escalier permet de rejoindre le cimetière gallo romain des Trois Saints.







M07 - cimetiere gallo romain [1024x768]
Le cimetière gallo romain des Trois Saints et sa trentaine de stèles maisons.







M08 - cimetiere gallo romain [1024x768]
Stèles maisons.







M11 - cimetiere gallo romain [1024x768]
Stèles maisons.






M12 - cimetiere gallo romain [1024x768]
Une stèle maison avec une sculpture.







M09 - cimetiere gallo romain [1024x768]
Un cercle gravé dans une stèle.







M10 - cimetiere gallo romain [1024x768]
Détail d'une sculpture.





30 novembre 2009 1 30 /11 /novembre /2009 08:45


Non loin d'une source qui jaillit d'un rocher, bien au fond d'une forêt des Vosges du Nord, dans la région de Bitche  il existe un monument rupestre  d'époque gallo-romaine mesurant environ 4 mètres de large et un mètre de haut. Les sculptures sont de bonne qualité mais il manque toute la partie haute qui a mystérieusement disparue.
La première figure représente une femme vêtue d'une tunique courte et portant un arc, tandis que la seconde figure rerésente un homme portant une lance.  Ces deux personnages sont entourés d'animaux, des chiens, un sanglier ainsi que de deux cervidés.







La source.






Le rocher sculpté.






Deux personnages entourés de leurs chiens.





Chasseur armé d'une lance et son chien. et en haut à droite un sanglier.







Un chien







Un chien assis.







Celà ressemble à un chien.







Un visage !






29 novembre 2009 7 29 /11 /novembre /2009 13:20

Les belles et immenses forêts de la région de Bitche en Moselle  cachent bien des trésors archéologiques et ce n'est qu'après une marche plus ou moins longue qu'on peut  parfois les admirer.

C'est à mi-pente d'un petit vallon, que se dresse un rocher  sur lequel ont été sculpté deux personnages debout mesurant environ 1,50 m de haut et 0,90 m de large. Cette sculpture gallo-romaine représente un couple. Exposées aux intempérie, ces sculptures s'usent au fil du temps. Un troisième personnage sculpté sur ce rocher est encore difficiement visible.

De petites croix de facture plus récente ont été gravées dans la roche de part et d'autre des deux personnages les mieux conservés, certainement pour christianiser ce rocher assimilé à un culte paien.
































20 novembre 2009 5 20 /11 /novembre /2009 12:00

C'est au  col du Donon que se trouve une reproduction d'une colonne découverte au cours de fouilles archéologiques effectuées sur le sommet du Donon.
Cette colonne cylindrique et lisse est surmontée d'un chapiteau décoré de quatre personnages se tenant par la main représentant me semble t'il les quatre saisons et aussi par quatre masques. Le tout est surmonté par une statue représentant Jupiter en cavalier lançant la foudre et terrassant un homme à corps de serpent.  Il s'agit du célèbre cavalier à l'anguipède, représentation du dieu Jupiter, dieu céleste, maître des astres et du temps terrassant le géant à queue de serpent symbolisant les formes du mal issues de la terre.





















































Cliquer ICI  pour voir le dernier article  consacré au  Donon et aussi ICI  et encore   et aussi là  et encore ICI.  





25 août 2009 2 25 /08 /août /2009 12:50



Au début de l'époque Romaine, vers 20-30 ans après JC, des populations gallo-romaines s'installent sur les plateaux du Piémont Vosgien  dominant les vallées des deux Sarres, de la Bièvre et de la Zorn. De nombreux hameaux qui communiquent les uns avec les autres ont ainsi été répertoriés.

Le site de la Croix Guillaume constitue ainsi un bon exemple de cette occupation car il concentre sur une surface relativement restreinte, habitat, nécropole, sanctuaire, et activités économiques.
 
Les gallo-romains avaient sans doute défriché les terres sur lesquelles ils s'étaient installés. Aussi le paysage était-il certainement moins boisé. Sur les pentes, les habitants avaient aménagés des terrasses pour cultiver. L'élevage et la chasse étaient également pratiqués. Les affleurements de grès permettaient aux carriers d'exploiter la pierre.

Comme tous les hameaux de la région, celui de la Croix-Guillaume a été occupé jusqu'à la fin du III ème siècle.




La croix Guillaume.






Le site archéologique est situé sur le GR5.






Le GR5






Panneau d'information à l'entrée du site.





Plan du site archéologique.






Une carrière.






Habitations.

















Camouflage !  





La nécropole.






Citerne pour les eaux de ruissellement






Bassins reconstitués.















14 mai 2009 4 14 /05 /mai /2009 17:00

Après être descendu du Heidenkopf, je marche tranquillement en direction du Purpurkopf, dans cette forêt incroyablement belle, d'un vert clair éclatant de jeunes feuilles à peine nées. Me déplaçant silencieusement j'ai la chance d'observer un chevreuil en train de déguster de jeunes pousses d'herbe en bordure du chemin.
Au bout de plusieurs kilomètres je me retrouve au pied du Purpurkopf (alt 570 m). Il subsiste au sommet de cette petite montagne  quelques vestiges d'une enceinte Celtique. De récents travaux forestiers permettent d'y voir un peu plus clair. Il y a en fait deux enceintes de pierres au Purpurkopf. Une enceinte circulaire assez large qui contourne le monticule et une enceinte plus petite de forme rectangulaire qui est implantée sur son sommet.





Pour ne pas se perdre ... suivez donc la flèche.






Indication très utile au pied du Purpurkopf.






Le sommet du Purpurkopf.






Vestiges d'une enceinte Celtique






Dans l'enceinte sommitale du Purpurkopf.






Un cercle gravé dans une roche du Purpurkopf.






Il est midi et j'ai trouvé la salle à manger.






Un cycliste me double sur le sentier qui retourne vers le parking du Verloreneck.






 Un petit pont me permet de passer sur ce ruisseau.  

 



6 avril 2009 1 06 /04 /avril /2009 11:00
A seulement quelques kilomètres au nord de Saint-Dié-des-Vosges, le camp Celtique de la Bure qui est également appelé "camp romain"  est un site archéologique unique dans la région, classé monument historique.
A 583 m d'altitude, cette crête panoramique protégée par de fortes pentes est entourée d'une antique enceinte et  renferme de nombreux vestiges archéologiques sur une surface de 3 hectares.
Des panneaux explicatifs ont été mis en place et renseignent utilement le visiteur. L'accès au site est libre mais une marche d'approche d'une trentaine de minutes sera nécessaire après avoir laissé la voiture au col de la Crénée.
Les fouilles archéologiques confirment que ces lieux furent occupés depuis la fin du néolithique bien que la grande majorité des objets découverts proviennent de l'époque gallo-romaine. Tous ces objets sont exposés au musée municipal de Saint-Dié-des-Vosges.
Le camp, protégé par des remparts très épais, fut détruit au milieu de IV ème siècle lors d'une invasion Germanique.
La présence de stèles et statuettes vouées au monde religieux celtique, prouvent une actitivité spirituelle très active.

Pour en savoir plus sur le camp de la Bure c'est   ici  





Plan du camp de la Bure.






Rempart Est du camp de la Bure.






Le panneau d'information à l'entré du camp de la Bure qui mériterait un bon lifting.






Extrémité sud des remparts.





Moulage d'une stèle à deux personnages séparés par une torche (2ème siècle).






Stèle funéraire.






Arrière du premier rempart datant de 50-70 av. JC.  





Moulage de la stèle du "maître de forge"





Poterne nord vue de l'extérieur. Porte fortifiée datant de 300 ap. JC.






Sculpture contemporaine réalisée par un archéologue.






Partie sud du camp de la Bure.






Table d'orientation à l'extrémité ouest du camp.









Présentation

  • : Sarrebourg 57400
  • Sarrebourg 57400
  • : Mes photos prises au gré de mes balades et randonnées à Sarrebourg et dans ses environs, dans les Vosges et en Alsace, mais aussi dans toute la Lorraine et ailleurs en France.
  • Contact

L'auteur.

Moi - Hautes Chaumes

Recherche

Météo

Droits d'auteur.

  

Tous les contenus présents sur ce blog sont couverts par le droit d'auteur. Sauf accord préalable demandé par mail, l'utilisation partielle ou entière des photos présentées ici est INTERDITE.