Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 février 2014 6 15 /02 /février /2014 12:00

 

Depuis le temps qu'il fait parler de lui dans les Vosges il était inévitable qu'il n'élargisse un jour son territoire. Ah çà, on a pas fini d'en entendre parler du loup en Moselle. Il serait intéressant de savoir maintenant si ce loup est l'un de ceux qui ont été vus dans les Hautes Vosges ou si c'est un "inconnu" débarqué d'on ne sait où ... 

Depuis vendredi 13 février 2014, la "bête" fait les gros titres du journal Républicain Lorrain. C'est certain que le loup va faire augmenter les tirages. Il a eu droit à sa photo en première page, mais dès le lendemain on lui attribue déjà une série de crimes. Une enquête est en cours. 

Selon la presse locale, le cliché qui suit a été pris le 31 janvier 2014 dans le massif forestier près de Walscheid par un piège photo. En ce qui me concerne j'avais publié sur ce blog une photo d'une d'empreinte de patte d'un gros canidé que j'avais prise dans le même secteur du massifle 16 décembre 2013 et que je trouvais "suspecte". Voir l'article ICI

 

 

loup Abreschviller 3

Cliché ONCFS

 

 

 

Le loup a été photographié par un piège photo de ce type. 

piège photo-redim1200

 

      Cliquer sur l'article de presse pour l'agrandir. 

loup Abreschviller 1

 

 

loup Abreschviller 2

 

 

 

Affaire à suivre. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié par Philippe - dans loup
commenter cet article
26 janvier 2012 4 26 /01 /janvier /2012 12:00
 
Rares sont ceux qui n'ont pas entendu parler du retour du loup dans le massif Vosgien en 2011 dans le secteur du massif du ventron.
 
 .
Depuis quelques jours on parle du loup des Vosges au  pluriel ... car les traces relevées récemment dans la neige (eh oui) dans le hameau de Baudimont près de Saulxures-sur-Moselotte sont catégoriques. Il y a donc au moins deux loups dans les Vosges.
.
.
.
loup gris [1280x768]
 Loup gris du parc animalier de Sainte Croix à Rhodes.
 
 
 
 
Loup article RL 24.1.2012
 
 
 
 
 
 
 
  Loup 1 Rhodes
 
 
 
  Les autres articles publiés sur ce sujet :
 
 
 
 
 
 
 
     
Publié par Philippe - dans loup
commenter cet article
17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 12:00

 

Le doute est enfin levé quand à la présence d'au moins un loup (canis lupus) dans le massif Vosgien. Nous disposons enfin d'une photo correcte qui a été prise par l'ONCFS (Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage) le 8 juillet 2011 à 18 heures 54 près du col du Bonhomme dans le Haut Rhin (appareil photo à déclenchement automatique).

Sur cette photo publiée aujourd'hui en première page dans le Républicain Lorrain, on voit bien qu'il s'agit d'un loup et non d'un chien. L'allure générale, les caractéristiques morphologiques, la couleur du pelage, tout y est. Cette fois il faut admettre l'évidence, c'est que le loup est bien de retour dans les Vosges. Il reste maintenant  à déterminer combien ils sont, car je doute fort qu'il s'agisse d'un animal isolé et comment ils sont arrivé là.    Affaire à suivre ...  

 

 

 

 

loup 3 - masque

 Loup, parc animalier de Sainte Croix à Rhodes.

 

 

 

 .

 

 La première page du RL ce matin.

 

loup 1 - article RL sur loup Vosges [1600x1200]

 

 

 

 

 

 

La photo prise par l'ONCFS (source internet).

 

loup 2 - photo ONCFS

De profil, le loup photographié près du col du Bonhomme. En médaillon une photo prise en juin près de Gerardmer.

 

 

 

Déjà publié sur le même sujet : Loup y es-tu ?  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié par Philippe - dans loup
commenter cet article
15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 20:56

Depuis plusieurs jours l'affaire fait les grand titres des journaux régionaux. Une vingtaine de brebis ont été égorgées à Ventron dans les Vosges. 

  

Réapparu dans les Alpes, les Pyrénnées, le Jura, le loup serait il de retour dans les Vosges ?  

 

 

  loup gris [1280x768]

  Loup gris, parc animalier de Ste Croix, Rhodes, Moselle. Photo Philippe F.

 

 

 

 

Lu sur:  Rue 89

 

(De Ventron, Vosges) Les Vosges ont peur. Les Vosges connaissent la panique depuis une semaine, après qu'on a appris cette horreur : 24 brebis sont mortes. De douces brebis, assassinées, égorgées, par le monstre, la bête. Des chiens, assurent les autorités ; des loups, corrigent les riverains.

« Pour nous, c'est évidemment des loups »

Raillée par les autorités il y a encore quelques jours, l'hypothèse du retour du grand méchant loup dans les Vosges a soudainement gagné en crédibilité.

D'abord lorsque les attaques se sont répétées au rythme frénétique d'un forfait tous les deux jours, quatre nuits de sang en moins d'une semaine.

Surtout, depuis que des experts du Centre national d'études et de recherches appliquées sur les prédateurs et animaux déprédateurs  ont fait le déplacement dans la montagne, à la recherche d'excréments et de poils.

Les grands moyens ne s'arrêtent pas là. Expertises ADN, identification de traces de pattes dans la forêt et quelques indics planqués dans le massif : de l'aveu même du maire de Ventron, le petit village de montagne théâtre de ces atrocités, « certains agents sont sur place dans la discrétion : ils sont cachés ».

Ce ne sont pas les seuls : Patrice Munsch, l'un des trois éleveurs touchés par le carnage (deux attaques à déplorer), dort désormais dans sa voiture à proximité de ses bêtes. Et lui en est certain : le coup des chiens, ça ne prend pas. « On les aurait forcément vus ou entendus. Pour nous, c'est évidemment des loups. »

 

 

Scènes de crime d'une violence rare

L'animal avait pourtant déserté les contrées vosgiennes depuis plus de 80 ans, laissant le monopole des attaques de moutons aux lynx et, c'est vrai, aux chiens.

Mais le bon sens montagnard ne ment pas : les scènes de crime, d'une violence rare, disculperaient de facto les toutous. Trop amochées, trop dévorées, les brebis auraient été victimes de prédateurs nouveaux. Selon un modus operandi qui rappelle à s'y méprendre, c'est encore vrai, celui du loup.

« L'attaque typique de loup, ce sont des morsures au cou, très profondes, les os brisés, la peau en chaussette, avec de gros hématomes et gros taux de consommation, jusqu'à 10 kg par animal », explique un porte-parole du Cnera-PAD. Soit exactement, ou presque, ce que décrivent les éleveurs.

Chez les spécialistes, l'idée du retour du loup semble d'ailleurs de moins en moins farfelue : depuis son retour en France en 1992, via le Mercantour, l'animal a migré dans les Pyrénées, mais aussi dans le Jura, où il a été aperçu l'année dernière.

Les Vosges ne sont qu'à quelques centaines de kilomètres. Soit un terrain de jeu voisin, pour le loup, qui peut parcourir 40 km par nuit et qui, surtout, s'accommoderait à merveille dans les forêts vosgiennes remplies de cervidés et proies en tout genre.

Un expert confirme : « La question n'est pas de savoir si le loup arrivera, mais quand il arrivera. »

 

 

L'affaire d'abord étouffée

Pourtant, les autorités redoublent de prudence. L'affaire a d'abord été étouffée, presque niée, avant que la gendarmerie explique qu'il ne pouvait s'agir que de chiens. Puis de se raviser.

Une riveraine des scènes de crime, Claudine Gentilhomme, témoigne :

« Les officiels maintiennent que ce sont des chiens. Un adjoint au maire a même dit qu'il s'agissait d'un renard. Mais les éleveurs et les habitants sont convaincus que c'est un loup. Et c'est sûr que ça fout un peu la trouille. »

 

La nouvelle ravive en effet souvenirs et imagerie populaire chez les habitants.

 

Le souvenir de la mystérieuse « Bête des Vosges »

D'abord parce que le département a été traumatisé par une  « Bête des Vosges », dans les années 70, auteure d'un invraisemblable génocide animalier. Mémorables battues, photos plus ou moins authentiques, témoignages plus ou moins crédibles, accusations gratuites, rien n'y a fait : le mystère n'a jamais été élucidé.

Ensuite, parce qu'en 1994, les attaques d'un loup – retrouvé mort en 1995 – avaient déjà fait grand bruit et provoqué une psychose dans le département, tel que le rappelle L'Est Républicain qui a sélectionné les meilleurs articles de l'époque sur son site web.

Reste que la perspective de cohabiter avec l'animal ne fait pas sourire les bergers, qui estiment déjà à plus de 10 000 euros leur préjudice. D'autant qu'ils se préparent à un imbroglio juridico-administratif : le département ne bénéficiant pas (encore) de plan loup, aucun mécanisme d'indemnisation n'est prévu.

 

 

 

Un cadavre de brebis, le 11 avril 2011, à Ventron dans les Vosges (Philippe Gentilhomme).

Photos : un cadavre de brebis, le 11 avril 2011, à Ventron dans les Vosges (Philippe Gentilhomme).

 

 

 

 

 

Lu et vu sur l'Alsace.fr.

 

 

L’Office national de la Chasse et de la Faune sauvage (ONCFS) parle prudemment « de grands canidés inconnus ». Mais le loup, qui avait disparu de notre région depuis… 1905, pourrait bien avoir fait sa réapparition. Preuve avec ce document exclusif ?

L’auteur du cliché est Pascal Perrotey-Doridant, directeur du Fonds d’indemnisation des dégâts de sangliers pour le Bas-Rhin. Il avait installé un appareil à déclenchement automatique, près du Ventron, où des brebis ont été victimes, récemment, d’attaques mortelles de la part d’un carnivore.

 

 

 

Selon le photographe et spécialiste du monde animal, l’image est bien celle d’un loup. Photo Pascal Perrotey-Doridant

 

Selon le photographe et spécialiste du monde animal, l’image est bien celle d’un loup. Photo Pascal Perrotey-Doridant

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié par Philippe - dans loup
commenter cet article

Présentation

  • : Sarrebourg 57400
  • Sarrebourg 57400
  • : Mes photos prises au gré de mes balades et randonnées à Sarrebourg et dans ses environs, dans les Vosges et en Alsace, mais aussi dans toute la Lorraine et ailleurs en France.
  • Contact

L'auteur.

Moi - Hautes Chaumes

Recherche

Météo

Droits d'auteur.

  

Tous les contenus présents sur ce blog sont couverts par le droit d'auteur. Sauf accord préalable demandé par mail, l'utilisation partielle ou entière des photos présentées ici est INTERDITE.