Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 novembre 2014 1 24 /11 /novembre /2014 20:00

 

 Aujourd'hui notre randonnée débute au carrefour de la Bloss près du  Mont Sainte Odile pour prendre la direction du village Alsacien de HEILIGENSTEIN. Mais avant de visiter Heiligenstein je ne vais pas manquer de repasser par les ruines du château du Landsberg construit au début du 13ème siècle par Konrad de landsberg et détruit en 1634 par les Suédois. 

 

 

M01 - Heiligenstein

 

 

Mon parcours passe par le kiosque Jadelot qui est en cours de réfection. Construit sous le second empire par le garde forestier général Jadelot, ce pavillon flanqué d'un balcon domine la route qui mène de Barr au Mont Ste Odile. Le sentier de randonnée traverse le kiosque qui est pourvu de deux entrées.    

 

M03 - Heiligenstein

 

 

 

 

 

 

M02 - Heiligenstein

Vue sur la forêt de Barr.    

 

 

 

 

M04 - Heiligenstein

GR 5    

 

 

 

 

M05 - Heiligenstein

Ruines du Landsberg    

 

 

En arrivant à Heiligenstein je découvre un bel abri qui me semble relativement ancien de par sa conception. Comme il n'est pas encore l'heure de la pause repas je poursuis ma randonnée en direction du centre village. Je pense que j'aurai le temps de rejoindre un autre abri situé sur les hauteurs de Heiligenstein. 

 

M06 - Heiligenstein

 

 

 

 

 

M07 - Heiligenstein

Un toutou randonneur vient renifler Jimmy histoire de lui dire bonjour    

 

 

Situé au pied du Mont Sainte Odile, Heiligenstein a une vocation viticole qui remonterait au 3ème siècle. La spécialité de Heiligenstein est le "Klevener" un cépage unique en Alsace. 

 

M08 - Heiligenstein

Maison Alsacienne    

 

 

 

 

M09 - Heiligenstein

Vignobles de Heiligenstein et vue sur la plaine d'Alsace   

 

 

 

 

M10 - Heiligenstein

 

 

 

 

 

M11 - Heiligenstein

 

 

 

 

 

M12 - Heiligenstein

Entrée d'un petit domaine viticole  datant de 1751       

 

 

M13 - Heiligenstein

Et même une tête ...     

 

 

 

M14 - Heiligenstein

L'eau de source Alsacienne est bonne !      

 

 

C'est sur une petite place du village que je vais découvrir ce que j'étais venu voir à Heiligenstein. Il s'agit de la fontaine dite "fontaine de l'ours" datant du 16ème siècle, plus précisément de 1558. En fait d'ours, la sculpture qui trône au sommet de la colonne plantée au milieu du bassin octogonal ressemble bien plus à un lion. Cet animal tient dans ses pattes avant un écu représentant les armes d'Heiligenstein. 

 

 

M15 - Heiligenstein

 

 

 

 

 

M16 - Heiligenstein

Fontaine de l'ours à Heiligenstein    

 

 

 

 

M17 - Heiligenstein

L'ours aux traits d'un lion et les armes de Heiligenstein     

 

 

 

 

M18 - Heiligenstein

 

 

 

La visite de Heiligenstein se termine et je dois maintenant prendre le chemin qui me mènera au kiosque bellevue où j'ai prévu de déjeuner. 

 

M19 - Heiligenstein

 

 

 

 

M20 - Heiligenstein

Abri du Moenkalb  ou kiosque bellevue  

 

 

 

 

M21 - Heiligenstein

Belle table d'orientation datant de 1933 mais inutile car aucune vue  à cause des arbres     

 

 

 

 

M22 - Heiligenstein

Ma salle à manger au Moenkalb     

 

 

 

 

M23 - Heiligenstein

Rocher Herrade    

 

Le retour au carrefour de la Bloss se fera par le sentier balisé triangle bleu qui est  aussi appelé "sentier des chameaux". 

A partir du rocher Herrade, non loin du château du Landsberg, ce sentier est jalonné de nombreuses bornes sculptée sur la face arrière d'un dromadaire portant une croix. Beaucoup de ces bornes portent la date de 1778 suivie de la mention ABGW. Ces initiales signifient "Amts Barr Gemiene Waldungen" ce qui signifie : domaines forestiers communs de la juridiction de BARR.

Le dromadaire portant la croix évoque la légende de la grande croix de Niedermunster apportée de Bourgogne à l'abbaye vers l'an 800. Tous les récits anciens parlent d'un chameau, mais les bornes représentent un dromadaire. 

 

 

 

M24 - Heiligenstein

 

 

 

 

 

M25 - Heiligenstein

 

 

 

 

 

M26 - Heiligenstein

 

 

À la cour de Charlemagne vivait le comte Hugues III de Bourgogne, seigneur pieux, loyal et fidèle.

Accusé de conspiration contre l’Empereur par des jaloux et des calomniateurs, Charlemagne le condamne à être décapité. Au jour fatidique, Hugues est mené à l'échafaud. Le bourreau lève le glaive et rien ne se passe, son bras reste coincé en l'air, complètement paralysé.
Qu'à cela ne tienne, on en cherche un autre. Mais il lui arrive la même mésaventure, ainsi qu'à tous ceux qu'on envoie quérir pour mettre à mort celui qu'on croit un félon.

Charlemagne s'impatiente et prend lui-même le glaive, mais lui aussi se retrouve le bras levé et paralysé. Il comprend alors que Hugues est innocent et il implore le pardon du comte.
Ne sachant comment réparer son injustice, il le pria de lui demander tout ce qu'il voudra. Le comte étant un homme pieux, et ne voulant ni trésor ni château, ne demanda qu'un coffret contenant des reliques que Charlemagne avait obtenue des mains du patriarche de Jérusalem, un nommé Fortunatus.

Au bout de quelque temps, le comte Hugues, ne se trouvant pas digne de posséder ces reliques dans son château profane, les fit enchâsser dans un grand reliquaire en forme de croix qu'il mit au cou d'un chameau, tandis que sa femme Ava y avait ajouté un évangile de grande valeur et richement orné. Il fut convenu que les précieuses reliques resteraient et seraient vénérées à l'endroit même où la bête s'arrêterait.

      Le chameau se mit donc en route, escorté de cinq chevaliers chargés de sa sécurité. La bête chemina longtemps, longtemps. Elle traversa ainsi Paris sans s'y arrêter, pour finalement arriver en Alsace et plus précisément à Saint-Nabor. Là, le chameau s’arrêta un instant et tout le monde crut être enfin arrivé, mais il se releva et reprit la route. On prétend qu'à cet endroit il a laissé l'empreinte de son pied. Il arriva enfin devant le portail de l'abbaye de Niedermunster au pied du Mont Sainte-Odile où il s'arrêta pour de bon.   


Le reliquaire fut installé dans le déambulatoire souterrain de l’église où il fit objet de dévotion. Il attira de glorieux visiteurs, tel Richard Cœur de Lion, roi d'Angleterre. En 1534, l'abbaye fut ravagée et ruinée par un incendie.

Après s'être acquitté dignement de leur mission, nos cinq chevaliers s'en retournèrent auprès du comte Hugues pour lui raconter ce dont ils ont été témoins. Mais ils ne restent pas en Bourgogne, et reprennent le chemin de l'Alsace. Non loin de Niedermunster, ils construisent l'ermitage de Saint Jacques où ils finiront leurs jours.   
La crypte de Niedermunster a été ouverte en 1910 et on y a découvert cinq crânes. Était-ce ceux des chevaliers ?

 

 

Publié par Philippe - dans Randonnée
commenter cet article

commentaires

Bertrand 29/11/2014 10:31

ça c'est dans ma région bien aimée...., suis Barrois ,j'éspère que vous avez apprécié votre balade.Le massif du Ste odile est effectivement un endroit magique

Guy 26/11/2014 06:14

De belles photos qui donnent envie de découvrir cet itinéraire. J'espère que tu as poussé la porte chez un viticulteur de Heiligenstein pour goûter et acheter quelques bouteilles de Klevener. Il y
en a des fameux !

Philippe 26/11/2014 08:28



Bien qu'ayant traversé le village à l'heure de l'apéro je n'ai pas été tenté par cette approche gustative du produit local, bien que ... et de plus en raison des
tension politiques actuelles tournant autour de l'anti fusion Alsace-Lorraine j'ai préféré éviter le contact avec l'indigène en attendant  que la grande région Lorrasacechampdenne voit le
jour. 



Présentation

  • : Sarrebourg 57400
  • Sarrebourg 57400
  • : Mes photos prises au gré de mes balades et randonnées à Sarrebourg et dans ses environs, dans les Vosges et en Alsace, mais aussi dans toute la Lorraine et ailleurs en France.
  • Contact

L'auteur.

Moi - Hautes Chaumes

Recherche

Météo

Droits d'auteur.

  

Tous les contenus présents sur ce blog sont couverts par le droit d'auteur. Sauf accord préalable demandé par mail, l'utilisation partielle ou entière des photos présentées ici est INTERDITE.