Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 octobre 2009 1 19 /10 /octobre /2009 11:00

Ce très beau rocher se trouve près de DABO en Moselle.  Vue d'en bas cette barre rocheuse de grès et de poundingue est impressionnante surtout à l'endroit où le rocher surplombe la petite route qui conduit au hameau du Grand Ballerstein. Au pied du rocher a été installé une petite chapelle et un banc. Le point de départ de la balade se situe près de l'église de Dabo.




L'église de Dabo et la statue du Pape Léon IX.







































































12 octobre 2009 1 12 /10 /octobre /2009 10:30
Je ne connaissais pas encore le Spitzberg, ce rocher culminant à 759 m d'altitude et émmergeant au beau milieu de la forêt domaniale de DABO, village Mosellan célèbre pour son rocher surmonté d'une belle chapelle. Pour m'y rendre sans faire trop de dénivelé je suis allé à la maison forestière du Hengst  où j'ai laissé ma voiture. 



Santoh est de la sortie. Il fait beau et les températures sont plutôt agréables.







Sorbier des oiseleurs.






Je passe près de la belle maison forestière du Spitzberg.






Un petit panneau  placé au pied d'un monolithe de grès attire mon attention.






Là je suis sous les falaises du Spitzberg.






Une grotte et un fauteuil en plastique "oublié".






Au sommet du Spitzberg.






La vue sur l'immense forêt de Dabo et au loin son célèbre rocher.






et pour finir ... la bête des Vosges.





10 octobre 2009 6 10 /10 /octobre /2009 07:10

C'est à quelques kilomètres de WALSCHEID petit village de Moselle situé sur les contreforts des Vosges, que vous découvrirez le Heidenschlossberg. Moins connu que le rocher du Hohwalsch, le Heidenscholl mérite tout de même une petite visite. Le club Vosgien a d'ailleurs balisé un parcours (circulaire jaune) dont le départ et l'arrivée se situent au parking du Hohwalschplatz. Parcours d'une heure environ.

Il faut parfois oser quitter le sentier balisé pour mieux admirer les rochers du Heidenschlossberg. La végétation est dense et il faut se frayer un chemin au milieu des fougères et des arbustes aux essences diverses.  C'est une succession de rochers et de falaises que je découvre au cours de cette balade. Du Heidenschloss je ne découvre que les vestiges d'un mur élaboré il y a fort longtemps par une peuplade Celte ayant certainement vécu sur ce petit sommet de 546 mètres d'altitude.  Pour vous donner une idée, le parking du Hohwalsch est à 488 mètres d'altitude et le
rocher du Hohwalsch à 588 m d'altitude.  

























































4 octobre 2009 7 04 /10 /octobre /2009 12:00


C'est au coeur de la forêt domaniale, à quelques kilomètres du joli village de Saint Quirin  en Moselle (57) que vous découvrirez le rocher du Lampertstein. Du haut de ses 470 mètres d'altitude vous profiterez d'une belle vue sur le massif du Donon (1008 m) et les sommets environnants.
La section locale du Club Vosgien a mis en place des circuits balisés qui permettent de découvrir cette belle région et des plans sont installés près des parkings.





























































7 septembre 2009 1 07 /09 /septembre /2009 11:00

Je quitte l'équipe du CCAS de Kaysersberg après avoir fait une randonnée sur les crêtes avec eux (voir l'aricle ICI) pour rejoindre le parking (alt. 1163 m) de Kahler Wasen au pied du Petit Ballon. La randonnée au Petit ballon ce sera pour demain et ce soir je vais me contenter d'une balade sur le Steinberg (alt. 1177 m) d'autant plus que la nuit ne devrait pas tarder à tomber. 

Le Steinberg est une longue épaule d'alpages à la végétation Méditeranéenne. Sa partie supérieure est parsemée de beaux blocs de granit aux formes et dispositions parfois assez originales.  





Le parking de Kahler Wasen et le Petit Ballon.






Un géant de granit au gros nez m'observe du coin de l'oeil.






Les mégalithes du Steinberg.






Le Petit Ballon vu du Steinberg.
































Les tortues Ninja.  


 



Le Steinberg.






Une tête de serpent (ben oui, pourquoi pas !)











Afin de pouvoir partir tôt demain matin randonner au petit Ballon je décide de bivouaquer sur place, non loin du parking.  La nuit tombe rapidement et la tente est vite montée.  





Repas du soir au pied du Petit Ballon.










La nuit passe vite en montagne et j'ai l'impression de m'être à peine endormi  lorsque j'entends sonner mon réveil.
Ah ben non, ce n'est pas mon réveil qui sonne, je ne l'ai pas emmené. Alors c'est quoi ce bruit de cloches ?
J'entends marcher dehors et le bruit que j'ai pris pour la sonnerie de mon réveil continue et va même en s'emplifiant. J'ouvre ma tente et je jette un oeil à l'extérieur où il  fait nuit noire.
Mais là, à quelques mètres de moi je vois 4 points lumineux qui bougent deux par deux.










J'allume ma lampe et je découvre le "réveil" qui sonne depuis déjà 5 bonnes minutes. C'étaient les sonailles des Vosgiennes de la ferme auberge de Kahler Wasen.

Il est 1 heure 45 et je vous jure que les vaches çà ne dort pas la nuit. Un peu plus tard ce sont les vaches de la ferme auberge de Rothenbrunnen  qui me rendent une petite visite. Maintenant je comprends pourquoi on les voit si souvent couchées en pleine journée, elles se reposent.














3 septembre 2009 4 03 /09 /septembre /2009 07:27

Après avoir découvert la Pierre Saint Martin, les Pfannenfels, la roche Marguerite et la grotte des francs tireurs dans le secteur de HELLERT et alors que je me dirigeais vers ma voiture pour rentrer, je vis un petit panneau avec un nom qui m'intriguait un peu. Nutzkopf ? Et si j'allais voir çà de plus près. Il me reste un peu de temps et je jette un cou d'oeil sur ma carte pour me repérer.  Nutzkopt, avec un nom pareil ce rocher doit être pas trop mal.
Allons y ...












Le Nutzkopf.











En m'approchant du rocher je découvre un très grand abri sous roche et quelle ne fut pas ma surprise de constater qu'il a été aménagé. Une table, des bancs, un barbecue, cet endroit bien à l'abri au sec sous un rocher immense est l'endroit rêvé pour un bivouac.   















Je continue à grimper et j'arrive au dessus du rocher. Trois petites vierges ont été installées dans une cavité d'un hêtre. Il s'agit là d'une chapelle bien originale.









Un banc a été installé sur le rocher et permet de profiter de la vue sur le rocher de Dabo en toute quiétude.













Après la visite du sommet du Nutzkof je m'engage sous la partie non explorée du rocher, mais n'ayant pas le pouvoir d'arrêter le temps je dois rebrousser chemin pour m'en retourner vers Sarrebourg. Je repasse une dernière fois à côté des Trois Vierges.












2 septembre 2009 3 02 /09 /septembre /2009 09:35

Randonnée dans le secteur de DABO en Moselle et plus précisément près du village de HELLERT à la découverte de la Pierre Saint Martin.   La Pierre St Martin est un menhir ayant servi de borne frontière à l'abbaye de Marmoutier. Il assure cette fonction depuis 1727 comme l'indique la date gravée sur la pierre. Plusieurs croix ont été gravées sur ce menhir pour le christianiser. En 1750 une borne  d'une hauteur d'environ 1m30 sera implantée au même endroit. On peut y lire l'inscription "Martinstein"  (pierre de Martin) la date 1750 y figure tout comme les armoiries de l'abbaye de Marmoutier. Un autre menhir est visible à cet endroit mais il ne comporte aucune inscription.












Les deux menhirs et la borne Saint Martin.






La borne Saint Martin.






Pierre Saint Martin.




En poursuivant ma randonnée en direction de la maison forestière Kempel, je remarque un rocher ayant la même forme que le menhir Saint Martin. Je m'approche et je vois une gravure sur ce rocher ainsi qu'une inscription sur le dessus. Le dessin représente un homme portant un chapeau ressemblant à un képi, il s'agit peut être d'un militaire ou d'un douanier et sur le dessus du rocher - menhir on voit le dessin d'une croix avec les lettre C - K et la date 18 -- . La mousse cache partiellement cette inscription. 












            





  





La progression vers les rochers du Pfannenfels est rendue difficile à cause des énormes fougères qui ont envahies le sentier. Il est impossible de s'éloigner du passage pratiqué par les randonneurs pour aller examiner les roches de plus près.












J'arrive finalement à accèder au sommet des Pfannenfels d'où j'ai une belle vue sur le rocher de DABO.















Un peu plus loin je passe près du rocher Marguerite, mais là aussi la végétation luxuriante gêne mon approche.  








La grotte des francs tireurs sous le Ditschelkopf.







C'était aussi la première sortie en randonnée de "cigogne" que vous risquez de voir dans les prochains articles sur ce blog. Cigogne a été adopté à Riquewihr et refuse depuis de quitter mon sac à dos ...










Article suivant : Le Nutzkopf.




27 août 2009 4 27 /08 /août /2009 15:00
L'avantage de résider près des Vosges moyennes  n'est pas négligeable surtout par ces grosses châleurs car les sentiers de randonnée en forêt sont très nombreux.
C'est donc du côté de SAVERNE (67) que je décide de me rendre et plus exactement au lieu dit Schaeferplatz sur la route des châteaux de Saverne.

Ce petit circuit improvisé dans le secteur rocheux du Hirschberg se trouve dans une zone de silence.  




Tout le parcours se fait en forêt.












Le rocher du hibou.





Le rocher du hibou.










Rocher du Hirschberg.






Abri sous roche  au rocher du Hirschberg.






Sur le dessus du rocher.




Un banc pour se reposer, quelle bonne idée.






Un autre abri sous roche au Hirschberg.





J'ai volontairement omis de vous présenter le Schaeferplatz au début de cet article. On dit bien qu'il faut toujours garder le meilleur pour la fin, mais cette fois je crois bien que je vous ai gardé le pire pour la fin. A vous d'en juger. 
  
Cet endroit est très fréquenté le dimanche quand il fait beau et de nombreuses familles viennent de la ville Alsacienne de Saverne et des environs pour y pique niquer. L'office national des forêts  a aménagé cet endroit pour permettre au public de profiter dans les meilleures conditions des lieux.  

Des panneaux d'information invitent au respect de la nature mais les barbares qui remontent de la plaine et qui viennent s'empiffrer dans cette forêt  le dimanche et les jours fériés ne savent certainement pas lire ou bien leur éducation a été un échec total.

Je vous laisse maintenant profiter du spectacle lamentable que j'ai découvert ce jour là.







































Et c'est encore une fois les bénévoles du club Vosgien qui vont devoir transporter tous ces déchets dans leurs voitures pour nettoyer  cet endroit, ce qui sera de toute façon provisoire, car dès le premier week end de beau temps les mêmes salopards reviendront polluer cet endroit.
Je leur propose de carément retirer les tables et les bancs et les jeux pour enfants et de condamner le parking qui est de toute façon trop grand. Celà règlera le problème.



26 juillet 2009 7 26 /07 /juillet /2009 12:00

Randonnée dans la forêt domaniale de DABO en Moselle à la découverte de trois curieux et très intéressants monuments. 
Nous laissons la voiture au col du Vilsberg sur la départementale 45 reliant DABO à WANGENBOURG-ENGENTHAL en Alsace  pour arpenter à pied les sentiers essentiellement en sous bois qui vont nous mener dans un premier temps à la  Table des Géants puis au très beau menhir gravé du Sattelfelsen. Pour voir la troisième curiosité de ce parcours, le Rutschfelsen,  nous nous dirigerons ensuite vers le col de la Schleif.








La Table des Géants.

C'est l'érosion qui a construit cette énorme table de grès rose qui repose sur deux pilliers. D'une longeur de 3,5 mètres pour une largeur de 2,5 mètres et une hauteur de 1,8 mètres, l'homme préhistorique ou protohistorique  a su utiliser ce monument offert par la nature pour pratiquer des cultes.  Attention à la méprise, ce n'est pas un dolmen, car la main de l'homme n'a pas contribué à sa réalisation.























Le Sattelfelsen.


Poursuivons notre périple forestier pour nous rendre au menhir du Sattelfelsen qui doit son nom à la partie supérieure en forme de selle. C'est grâce à son utilisation  comme borne frontière à la limite des territoires de l'abbaye de Marmoutier et du comté de Linange Dabo depuis 1747 que ce menhir d'une hauteur de 2,5 mètres a été sauvé. Il porte d'ailleurs les armoiries de l'abbaye de Marmoutier, la crosse d'évêque et le M, et celle des sires de Linange, les trois aigles.  Plusieurs croix sont gravées sur chaque face de ce menhir et témoignent de sa christianisation. L'endroit où il se trouve implanté a très certainement été un lieu de culte important comme l'atteste la présence de nombreux menhirs renversés et pierres à bassins. Aujourd'hui ce menhir se trouve placé sur la limite des départements de la Moselle et du Bas-Rhin. 



















Gravures sur le Sattelfelsen.














Certains menhirs ont peut être été taillés dans cette carrière.







Pierre à bassins.




Le Rutschfelsen.


Rutschfelsen signifie pierre à glissage. Cette grande dalle inclinée sur laquelle on peut dénombrer 11 bassins serait une pierre fertilisante. Les femmes en mal d'enfants, devaient glisser à pieds joints sur la datte en passant sur l'un des bassins. Il y aurait deux gravures sur cette dalle, un visage et un personnage.











Démonstration avec Francine qui a seulement réussi à raper son tee shirt.






20 juillet 2009 1 20 /07 /juillet /2009 10:45

Pour admirer cette curiosité de la nature il vous faudra vous rendre dans la petite commune Vosgienne de Barbey-Seroux située à 13 km de Gerardmer en direction de Bruyères dans la vallée de la Vologne.

Il s'agit certainement de l'énigme géologique la plus spectaculaire du massif Vosgien. Les scientifiques et géologues n'ont à ce jour trouvé aucune explication rationnelle à ce phénomène aussi mystérieux que curieux. L'hypothèse la plus plausible serait la fonte frutale d'un glacier il y a quelques milions d'années.

Tenez vous bien, ce champ de roches presque plat, d'une longueur de 400 mètres et d'une largeur de 40 mètres et d'une épaisseur de 7 mètres n'a toujours pas été envahi par la végétation.






































Notre enquête sur les lieux nous a permis de découvrir l'unique habitant de ce champ incroyable.
Interrogé sur la provenance de ces blocs de roches il nous a déclaré : "C'est koahhhhh tout ce bazar chez moahhhhh ?"

  









Le mystère du champ de roches de Barbey-Seroux n'est pas près d'être résolu.

Présentation

  • : Sarrebourg 57400
  • Sarrebourg 57400
  • : Mes photos prises au gré de mes balades et randonnées à Sarrebourg et dans ses environs, dans les Vosges et en Alsace, mais aussi dans toute la Lorraine et ailleurs en France.
  • Contact

L'auteur.

Moi - Hautes Chaumes

Recherche

Météo

Droits d'auteur.

  

Tous les contenus présents sur ce blog sont couverts par le droit d'auteur. Sauf accord préalable demandé par mail, l'utilisation partielle ou entière des photos présentées ici est INTERDITE.