Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 février 2015 4 19 /02 /février /2015 20:00

C'est sous un ciel parfaitement bleu que va se dérouler cette randonnée d'une douzaine de kilomètres au départ de l'ancienne maison forestière de l'Ermitage à la sortie du village d'Abreschviller en direction du Rocher du Calice puis du Rommelstein d'où j'ai une belle vue sur quelques sommets environnants des contreforts Vosgiens.

Il fait beau, le soleil brille mais en contrepartie il fait très froid. Le thermomètre  de ma voiture indiquait tout de même une température de -5° à Abreschviller. La montée jusqu'au Rocher du Calice va nous réchauffer, après il suffit de ne pas s'arrêter (ou pas longtemps)  pour ne pas se refroidir.

Du rocher du  Rommelstein je vais rejoindre la Place du Bon Dieu puis Les Deux Rivières. Initialement j'avais prévu de pousser jusqu'à l'ancienne maison forestière du Cancelay mais il était préférable de racourcir le circuit car la neige et le froid formaient des boules de glace sous les pattes de Jimmy. Tout au long du parcours j'ai été obligé de le surveiller de près et de lui retirer ces glaçons qui se mettaient entre ses coussinets et qui auraient pu le blesser.

La pause repas se fera dans une vielle cabane construite jadis par des scouts de la région. Je m'attendais à pouvoir allumer un petit feu dans le vieux poêle à bois de la cabane mais j'ai eu la désagréable surprise de ne pas le retrouver. Il a sans doute été victime des cours élevés des métaux de récupération.

Ma pause repas va donc durer moins longtemps que prévu, bien que le soleil ait un peu réchauffé l'air ambiant.  

La suite du parcours va me faire passer par La Croix Guillaume puis aux ruines (il reste quelques pierres taillées) du Vieux Château avant de revenir à l'Ermitage.

 

 

 

 

 

J01 - Rommelstein

  La journée s'annonce pas trop mal.

 

 

 

 

 

J02 - Rommelstein

  Et ce n'était pas le seul obstacle sur notre parcours.

 

 

 

 

 

 

 J03 - Rommelstein

  Rocher du Calice.

 

 

 

 

 

 

 

 J04 - Rommelstein

 

 

 

 

 

 

 

 J05 - Rommelstein

 

  Au sommet du Rommelstein

 

 

 

 

 

 

J06 - Rommelstein

  Rocher du Rommelstein

 

 

 

 

 

 

 

 J07 - Rommelstein

  Sous le rocher du Rommelstein

 

 

 

 

 

 

 

 J08 - Rommelstein

  Place du Bon Dieu

 

 

 

 

 

 

 

 

 J09 - Rommelstein

 

 

 

 

 

 

 

J10 - Rommelstein

  Deux Rivières

 

 

 

 

 

 

 

 J11 - Rommelstein

  La salle à manger du jour

 

 

 

 

 

 

J12 - Rommelstein

  Le menu du jour

 

 

 

 

 

 

 

 J13 - Rommelstein

  Secteur de la Croix Guillaume

 

 

 

 

 

J14 - Rommelstein

  Belle hauteur de neige à environ 480 m d'altitude

 

 

 

 

 

 

 

 J15 - Rommelstein

 

 

 

 

 

 

J16 - Rommelstein

  De maigres ruines au Vieux Château

 

 

 

 

 

 

 

 J17 - Rommelstein

 

 

 

 

 

 

 

J18 - Rommelstein

  Retour à l'Ermitage

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié par Philippe - dans Randonnée
commenter cet article
22 janvier 2015 4 22 /01 /janvier /2015 16:00

 

Le lever de soleil sur Neuwiller-Lès-Saverne était de bonne augure pour cette randonnée dont la météo était annoncée plutôt incertaine par les spécialistes. L'astre lumineux avait comme un effet de booster sur la petite équipe de marcheurs qui venait de quitter le village en direction du Hunebourg, première grande étape de cette sortie dominicale.

Nous allons marcher sur le X bleu (balisage club Vosgien) jusqu'à la grotte du Hunebourg aussi appelée Grotte d'Amour, allez savoir pourquoi ! Nous profiterons de la grande table en grès installée dans cette grotte pour faire une pause café car celà fait déjà deux bonnes heures que nous marchons d'un bon train. 

Il faudra suivre le sentier balisé disque bleu pour rejoindre le Rocher de la Guerite puis le Gros Chêne avant de rejoindre le col de la Tête du Christ situé sur la D134 qui mène à La Petite Pierre. Ce col porte bien son nom car à cet endroit un artiste local a il y a de nombreuses années sculpté la tête du Christ. 

Il va être midi et il est grand temps de trouver un endroit pour y manger. Les rochers du Brudersberg nous semblent tout indiqués. C'est donc décidé, notre salle à manger du jour se situera sous un grand abri rocheux du Brudersberg. La montée jusqu'à ces rochers fut encore assez physique et nous allons prendre notre temps pour déjeuner car il ne nous restera ensuite plus qu'une heure de marche avant de revenir à Neuwiller-Lès-Saverne et cette fois ce n'est que de la descente par le rectangle bleu et le triangle rouge. 

Itinéraire : Neuwiller-Lès-Saverne, château de Hunebourg - le Hunebourg - Rocher de la Guérite - le Gros Chêne - col du Christ - le Brudersberg - Neuwiller-Lès-Saverne. 

Carte : IGN Top 25 - 3714 ET

 

 

 

C01 - Hunebourg

Lever de soleil sur Neuwiller-Lès-Saverne.    

 

 

 

 

C02 - Hunebourg

Les jardins prennent une couleur dorée.    

 

 

 

 

C03 - Hunebourg

sinon gare à vous !     

 

 

 

C04 - Hunebourg

Ancienne maison forestière du Hunebourg    

 

 

 

 

C05 - Hunebourg

Le donjon du château du Hunebourg    

 

 

 

 

C06 - Hunebourg

Les deux têtes du Hunebourg (probablement pas d'époque) 

 

 

 

C07 - Hunebourg

Une nappe de brouillard enveloppe subitement le château    

 

 

 

 

C08 - Hunebourg

Pause à la grotte d'amour.    

 

 

 

 

 

C09 - Hunebourg

Rocher de la Guerite.

 

 

 

 

 

C10 - Hunebourg

Le Gros Chêne    

 

 

 

 

C11 - Hunebourg

Tête du Christ au col du même nom     

 

 

 

 

C12 - Hunebourg

Vers le Brudersberg    

 

 

 

 

C13 - Hunebourg

Abri sous roche qui sera notre salle à manger du jour    

 

 

 

 

C14 - Hunebourg

Un camembert  très fuyant !    

 

 

 

 

C15 - Hunebourg

Rochers du Brudersberg    

 

 

 

 

C16 - Hunebourg

Les copains du jour (12 et 62 kg )

 

 

 

C17 - Hunebourg

Retour à Neuwiller-Lès-Saverne    

 

 

 

C18 - Hunebourg

Tout le monde en voiture.     

 

 

 

 

 

C19 - Hunebourg

Eglise Saint Adelphe, 13ème siècle, à Neuwiller-Lès-Saverne    

 

 

Publié par Philippe - dans Randonnée
commenter cet article
10 janvier 2015 6 10 /01 /janvier /2015 16:45

 

Départ du parking de l'ancien camp de concentration de Natzweiler dans le Bas Rhin pour cette randonnée d'une douzaine de kilomètres dans une région au souvenirs douloureux. Aujourd'hui classé haut lieu de mémoire, cet ancien camp de concentration nazi était classé  de niveau 3, ce qui voulait dire qu'il était l'un des camps concentrationnaire les plus dur et était destiné à anéantir les ennemis politiques du reich. Plus de 50000 personnes furent internées dans ce camp de travail et environ 22000 y périrent, torturés, maltraités, affamés ou épuisées par le travail dans les carrières toutes proches. 

Il ne faisait pas très chaud pour cette dernière sortie avant Noël et nous avons même trouvé quelques centimètres de neige fraiche à notre arrivée au Champ du Messin à 1000 mètres d'altitude. 

Tout au long du parcours nous passerons par trois refuges qui nous seront bien utiles pour faire nos pauses. C'est toujours plus confortable d'être assis sur un banc pour boire son café. Le troisième abri rencontré est de loin le plus beau et le plus propre car de construction très récente. Ce joli cabanon sera même destiné à être notre salle à manger du jour. Avec mon ami Jean Paul nous allons passer deux heures fort agréables dans cette cabane de style fustier équipée d'un bon fourneau qui nous fournira très rapidement une ambiance chaleureuse grâce au bois sec ramené dans nos sacs à dos.

Un sapin de Noël sera fabriqué avec quelques branches de sapin ramassées par terre et une dizaine de boules ainsi qu'une guirlande bleue que j'avais pris soin de ramener dans mon sac à dos pour la circonstance. C'est Noël dans trois jours, il fallait bien fêter çà à notre façon. 

Itinéraire : Struthof - GR 5 (rectangle rouge et blanc)  -  Teufelsloch - Champ du Messin - Kohlplatz -Mullerplatz - GR 532 (rectangle jaune) - L'ordon des Grands Bois - Baraque des Boeufs - Mer des Roches - Struthof. 

Carte : IGN TOP 25 - 3716 ET

 

 

 

L01 - cabane 5 routes

Teufelsloch     

 

 

 

L02 - cabane 5 routes    

Cabane du Teufelsloch    

 

 

L03 - cabane 5 routes

Vers le Champ du Messin     

 

 

 

 

L04 - cabane 5 routes

Abri avec fontaine au Champ du Messin     

 

 

 

 

L05 - cabane 5 routes

Première neige de l'hiver au Champ du Messin     

 

 

 

L06 - cabane 5 routes

 

 

 

 

L07 - cabane 5 routes

Kohlplatz    

 

 

 

 

L08 - cabane 5 routes

Baraque des Boeufs    

 

 

 

 

 

L09 - cabane 5 routes

Baraque des Boeufs    

 

 

 

 

L10 - cabane 5 routes

La Mer de Roches     

 

 

 

L11 - cabane 5 routes

Les Cinq Routes    

 

 

 

 

L12 - cabane 5 routes

Cabane grand luxe     

 

 

 

L13 - cabane 5 routes

Les Blaireaux sont là ...     

 

 

 

L14 - cabane 5 routes

Repas d'avant fêtes pour les Blaireaux et Jimmy     

 

 

 

 

L15 - cabane 5 routes

Ambiance chaleureuse autour d'un bon repas    

 

 

 

 

L16 - cabane 5 routes

Le fourneau de la cabane et une bonne réserve de bois.     

 

 

 

 

L17 - cabane 5 routes

Table de fête pour les Blaireaux. Il ne manquait que le Père Noël !     

 

 

 

L18 - cabane 5 routes

Pratique pour griller sa viande     

 

 

 

 

 

L19 - cabane 5 routes

Il faut déjà repartir ?     

 

 

 

L20 - cabane 5 routes

Clôture du camp du Struthof    

 

 

 

 

L21 - cabane 5 routes

Le soleil a même fini par sortir, mais en fin de randonnée.    

 

 

Publié par Philippe - dans Randonnée
commenter cet article
13 décembre 2014 6 13 /12 /décembre /2014 12:00

Col de Prayé - Hautes Chaumes - Col de La Maxe - Haute Loge.

Randonnée d'une douzaine de kilomètres au départ du col de Prayé à destination de la Haute Loge et des Hautes Chaumes avec l'espoir d'y trouver un peu de soleil car le brouillard froid et humide a envahi nos vallées et montagnes. Tout le trajet aller se fera dans un épais brouillard givrant qui a blanchi les sapins les rendant encore plus jolis que d'habitude. C'est la première sortie dans le brouillard de Jimmy mais aussi sa première sortie par des températures négatives car il fait tout de même -1 ce samedi 29 novembre 2014. Serais ce déjà le début de l'hiver ? 

Je vais faire un petit crochet par le col de La Maxe rendre visite à l'âne de Barbara LEBOEUF (lien) avant de monter à la Haute Loge où le traditionnel sapin de Noël a été décoré dans le petit abri rond aux murs de pierres et au toit en bois.

Il n'est pas encore midi mais le temps de faire quelques photos et de discuter avec Christian un randonneur originaire de Strasbourg qui a fait le déplacement rien que pour le sapin de la Haute Loge et il était déjà l'heure de réchauffer un bon baeckeoffe sorti du fond de mon sac à dos.

Il ne fait vraiment pas très chaud, la preuve en est les sapins givrés aux alentours  mais ce plat chaud va nous permettre de tenir bon, eh oui Jimmy m'a aidé à finir le plat qui était un peu copieux. Il n'a quand même pas eu le droit de goûter au vin chaud fait maison. 

Le retour au col de Prayé se fera par le sentier balisé disque rouge par le club Vosgien. Ce n'est finalement qu'une fois arrivé dans le secteur des Blanches Roches que le brouillard va se dissiper en quelques minutes et laisser apparaitre un magnifique ciel bleu mais que pour quelques minutes !  

 

 

 

F01 - Haute Loge

Au col de Prayé    

 

 

 

F02 - Haute Loge

Joli mais froid.     

 

 

 

 F03 - Haute Loge

Une brève apparition du soleil     

 

 

 

 

 F04 - Haute Loge

Déjà une épaisse couche de givre recouvre les sapins  et la végétation au sol   

 

 

 

 

 F05 - Haute Loge

La tête de l'âne au col de La Maxe, un rescapé de l'exposition Passeurs d'Ombres et de Lumières 2014    

 

 

 

 

 F06 - Haute Loge

La Haute Loge entre soleil et brouillard    

 

 

 

 

 F07 - Haute Loge

 L'abri de la Haute Loge 

 

 

 

 

F08 - Haute Loge    

 

 

 

 

 

F09 - Haute Loge

La sapin de Noël dans l'abri de la Haute Loge    

 

 

 

 

F10 - Haute Loge

Ma salle à manger du jour     

 

 

 

F11 - Haute Loge

Le plat du jour réchauffe doucement    

 

 

 

 

F12 - Haute Loge

Sur les Hautes Chaumes    

 

 

 

 

F13 - Haute Loge

Pierres à bassins sur les Hautes Chaumes    

 

 

 

 

F14 - Haute Loge

Une grande gamelle d'eau pour Jimmy    

 

 

 

 

F15 - Haute Loge

Traversée d'une forêt entièrement givrée    

 

 

 

 

F16 - Haute Loge

Le soleil, enfin !     

 

 

 

 

F17 - Haute Loge

Vite il faut en profiter, car cette apparition sera de courte durée.    

 

 

 

 

 

 

Publié par Philippe - dans Randonnée
commenter cet article
4 décembre 2014 4 04 /12 /décembre /2014 12:30

Le col de la Tête du Christ entre Neuwiller-lès-Saverne et le Hunebourg au coeur des Vosges du Nord est pris dans un épais brouillard le jour de cette sortie et les probabilités d'apercevoir le soleil sont vraiment minces et pourtant il n'est pas très loin. 

Sur un rocher à une intersection de routes un sculpteur a il y a 65 ans sculpté une tête du Christ. En marchant en direction de La Petite Pierre, au pied du Rehkopf nous avons trouvé une très ancienne croix en grès des Vosges appelée Croix de Pierre sur laquelle un Christ a été sculpté. Curieusement cette croix ne figure pas sur les cartes.

A mi-chemin entre la sculpture de la Tête du Christ et la Croix de Pierre, très exactement au sommet des Pfannenfels il y a un visage sculpté dans la roche. Ce visage sombre aux traits fermés serait'il celui du diable ?

Pour ma part je pense que ces trois sculptures sont liées et ont une histoire, mais laquelle ?  

A midi nous allons investir une grotte dans laquelle une grande table ronde en grès des Vosges a été installée. Cette cavité aménagée située à quelques centaines de mètres du château du Hunebourg est appelée Grotte d'Amour. 

La randonnée se finira comme elle a commencé quelques heures plus tôt, dans le brouillard.  

 

 

 

D01 - Hunebourg

Col de la Tête du Christ    

 

 

 

D02 - Hunebourg

Tête du Christ au col du même nom.     

 

 

 

 

D03 - Hunebourg

 

 

 

 

 

D04 - Hunebourg

 

 

 

 

D05 - Hunebourg

Rochers des Pfannenfels    

 

 

 

 

D06 - Hunebourg

Le mystérieux et inquiétant visage sculpté des Pfannenfels

 

 

 

D07 - Hunebourg

Le Hammelsberg     

 

 

 

 

D08 - Hunebourg

 

 

 

 

 

D09 - Hunebourg

La Croix de Pierre     

 

 

 

 

D10 - Hunebourg

Le Christ crucifié est gravé sur la croix     

 

 

 

D11 - Hunebourg

 

 

 

 

D12 - Hunebourg

Rochers du Hunebourg    

 

 

 

 

D13 - Hunebourg

Grotte d'amour au Hunebourg    

 

 

 

 

D14 - Hunebourg

La salle à manger du jour dans la grotte d'Amour    

 

 

 

 

D15 - Hunebourg

Château du Hunebourg    

 

 

 

 

Publié par Philippe - dans Randonnée
commenter cet article
1 décembre 2014 1 01 /12 /décembre /2014 12:00

 

Cà y est, l'automne est bien là avec ses couleurs chatoyantes et pour en profiter un peu plus rien de tel qu'une immersion en forêt. Nul besoin de courir loin pour trouver de jolies forêts et c'est du côté de Saint Quirin à seulement 15 minutes en voiture de Sarrebourg que je suis allé me balader avec Jimmy.  

Départ de l'étang de Saint Quirin pour me rendre à Belle Roche puis à la croix Guillaume.

 

 

 

C01 - Saint Quirin - Croix Guillaume

Etang de Saint Quirin     

 

 

 

C02 - Saint Quirin - Croix Guillaume

Hêtre remarquable     

 

 

 

 

 

C03 - Saint Quirin - Croix Guillaume

Engenthal    

 

 

 

C04 - Saint Quirin - Croix Guillaume

La forêt dans toute sa splendeur    

 

 

 

 

C05 - Saint Quirin - Croix Guillaume

Belle Roche, au sommet du rocher    

 

 

 

 

C06 - Saint Quirin - Croix Guillaume

Jimmy sur lit de mousse et de feuilles mortes    

 

 

 

 

C07 - Saint Quirin - Croix Guillaume

Belle Roche, au pied du rocher    

 

 

 

 

C08 - Saint Quirin - Croix Guillaume

Quelque part entre Belle Roche et la Croix Guillaume    

 

 

 

C09 - Saint Quirin - Croix Guillaume

Vers la Croix Guillaume    

 

 

 

 

C10 - Saint Quirin - Croix Guillaume

La Croix Guillaume, rocher aux quatre visages     

 

 

 

 

C11 - Saint Quirin - Croix Guillaume

Salle à manger du jour à la Croix Guillaume    

 

 

 

 

C12 - Saint Quirin - Croix Guillaume

Une petite dernière avant de nous quitter    

 

 

 

 

Publié par Philippe - dans Randonnée
commenter cet article
29 novembre 2014 6 29 /11 /novembre /2014 19:00

 

Randonnée d'une dizaine de kilomètres effectuée dans la forêt de Romanswiller, le village natal de Jimmy. Départ de la maison forestière du Fuchsloch où le parking était déjà bien rempli.

 Plusieurs abris, dont un abri sous roche aménagé et deux fontaines se trouvaient sur l'itinéraire. 

A midi, halte reposante dans un endroit très calme et isolé au milieu des bois pour nous restaurer. 

 

 

 

B01 - Fuchsloch Romanswiller

Parking de la maison forestière du Fuchsloch    

 

 

 

 

B02 - Fuchsloch Romanswiller

 

 

 

 

B03 - Fuchsloch Romanswiller

 

 

 

 

 

B04 - Fuchsloch Romanswiller

 

 

 

 

 

 

B05 - Fuchsloch Romanswiller

 

 

 

 

 

B06 - Fuchsloch Romanswiller

 

 

 

 

 

B07 - Fuchsloch Romanswiller

Abri de la grotte Mencke    

 

 

 

 

B08 - Fuchsloch Romanswiller

 

 

 

 

 

B09 - Fuchsloch Romanswiller

La salle à manger du jour    

 

 

 

 

B10 - Fuchsloch Romanswiller

 

 

 

 

 

B11 - Fuchsloch Romanswiller

Repas du jour,grillades et gnochis    

 

 

 

 

B12 - Fuchsloch Romanswiller

 

 

 

 

 

B13 - Fuchsloch Romanswiller

Retour à la maison forestière du Fuchsloch    

 

 

 

 

 

 

Publié par Philippe - dans Randonnée
commenter cet article
24 novembre 2014 1 24 /11 /novembre /2014 20:00

 

 Aujourd'hui notre randonnée débute au carrefour de la Bloss près du  Mont Sainte Odile pour prendre la direction du village Alsacien de HEILIGENSTEIN. Mais avant de visiter Heiligenstein je ne vais pas manquer de repasser par les ruines du château du Landsberg construit au début du 13ème siècle par Konrad de landsberg et détruit en 1634 par les Suédois. 

 

 

M01 - Heiligenstein

 

 

Mon parcours passe par le kiosque Jadelot qui est en cours de réfection. Construit sous le second empire par le garde forestier général Jadelot, ce pavillon flanqué d'un balcon domine la route qui mène de Barr au Mont Ste Odile. Le sentier de randonnée traverse le kiosque qui est pourvu de deux entrées.    

 

M03 - Heiligenstein

 

 

 

 

 

 

M02 - Heiligenstein

Vue sur la forêt de Barr.    

 

 

 

 

M04 - Heiligenstein

GR 5    

 

 

 

 

M05 - Heiligenstein

Ruines du Landsberg    

 

 

En arrivant à Heiligenstein je découvre un bel abri qui me semble relativement ancien de par sa conception. Comme il n'est pas encore l'heure de la pause repas je poursuis ma randonnée en direction du centre village. Je pense que j'aurai le temps de rejoindre un autre abri situé sur les hauteurs de Heiligenstein. 

 

M06 - Heiligenstein

 

 

 

 

 

M07 - Heiligenstein

Un toutou randonneur vient renifler Jimmy histoire de lui dire bonjour    

 

 

Situé au pied du Mont Sainte Odile, Heiligenstein a une vocation viticole qui remonterait au 3ème siècle. La spécialité de Heiligenstein est le "Klevener" un cépage unique en Alsace. 

 

M08 - Heiligenstein

Maison Alsacienne    

 

 

 

 

M09 - Heiligenstein

Vignobles de Heiligenstein et vue sur la plaine d'Alsace   

 

 

 

 

M10 - Heiligenstein

 

 

 

 

 

M11 - Heiligenstein

 

 

 

 

 

M12 - Heiligenstein

Entrée d'un petit domaine viticole  datant de 1751       

 

 

M13 - Heiligenstein

Et même une tête ...     

 

 

 

M14 - Heiligenstein

L'eau de source Alsacienne est bonne !      

 

 

C'est sur une petite place du village que je vais découvrir ce que j'étais venu voir à Heiligenstein. Il s'agit de la fontaine dite "fontaine de l'ours" datant du 16ème siècle, plus précisément de 1558. En fait d'ours, la sculpture qui trône au sommet de la colonne plantée au milieu du bassin octogonal ressemble bien plus à un lion. Cet animal tient dans ses pattes avant un écu représentant les armes d'Heiligenstein. 

 

 

M15 - Heiligenstein

 

 

 

 

 

M16 - Heiligenstein

Fontaine de l'ours à Heiligenstein    

 

 

 

 

M17 - Heiligenstein

L'ours aux traits d'un lion et les armes de Heiligenstein     

 

 

 

 

M18 - Heiligenstein

 

 

 

La visite de Heiligenstein se termine et je dois maintenant prendre le chemin qui me mènera au kiosque bellevue où j'ai prévu de déjeuner. 

 

M19 - Heiligenstein

 

 

 

 

M20 - Heiligenstein

Abri du Moenkalb  ou kiosque bellevue  

 

 

 

 

M21 - Heiligenstein

Belle table d'orientation datant de 1933 mais inutile car aucune vue  à cause des arbres     

 

 

 

 

M22 - Heiligenstein

Ma salle à manger au Moenkalb     

 

 

 

 

M23 - Heiligenstein

Rocher Herrade    

 

Le retour au carrefour de la Bloss se fera par le sentier balisé triangle bleu qui est  aussi appelé "sentier des chameaux". 

A partir du rocher Herrade, non loin du château du Landsberg, ce sentier est jalonné de nombreuses bornes sculptée sur la face arrière d'un dromadaire portant une croix. Beaucoup de ces bornes portent la date de 1778 suivie de la mention ABGW. Ces initiales signifient "Amts Barr Gemiene Waldungen" ce qui signifie : domaines forestiers communs de la juridiction de BARR.

Le dromadaire portant la croix évoque la légende de la grande croix de Niedermunster apportée de Bourgogne à l'abbaye vers l'an 800. Tous les récits anciens parlent d'un chameau, mais les bornes représentent un dromadaire. 

 

 

 

M24 - Heiligenstein

 

 

 

 

 

M25 - Heiligenstein

 

 

 

 

 

M26 - Heiligenstein

 

 

À la cour de Charlemagne vivait le comte Hugues III de Bourgogne, seigneur pieux, loyal et fidèle.

Accusé de conspiration contre l’Empereur par des jaloux et des calomniateurs, Charlemagne le condamne à être décapité. Au jour fatidique, Hugues est mené à l'échafaud. Le bourreau lève le glaive et rien ne se passe, son bras reste coincé en l'air, complètement paralysé.
Qu'à cela ne tienne, on en cherche un autre. Mais il lui arrive la même mésaventure, ainsi qu'à tous ceux qu'on envoie quérir pour mettre à mort celui qu'on croit un félon.

Charlemagne s'impatiente et prend lui-même le glaive, mais lui aussi se retrouve le bras levé et paralysé. Il comprend alors que Hugues est innocent et il implore le pardon du comte.
Ne sachant comment réparer son injustice, il le pria de lui demander tout ce qu'il voudra. Le comte étant un homme pieux, et ne voulant ni trésor ni château, ne demanda qu'un coffret contenant des reliques que Charlemagne avait obtenue des mains du patriarche de Jérusalem, un nommé Fortunatus.

Au bout de quelque temps, le comte Hugues, ne se trouvant pas digne de posséder ces reliques dans son château profane, les fit enchâsser dans un grand reliquaire en forme de croix qu'il mit au cou d'un chameau, tandis que sa femme Ava y avait ajouté un évangile de grande valeur et richement orné. Il fut convenu que les précieuses reliques resteraient et seraient vénérées à l'endroit même où la bête s'arrêterait.

      Le chameau se mit donc en route, escorté de cinq chevaliers chargés de sa sécurité. La bête chemina longtemps, longtemps. Elle traversa ainsi Paris sans s'y arrêter, pour finalement arriver en Alsace et plus précisément à Saint-Nabor. Là, le chameau s’arrêta un instant et tout le monde crut être enfin arrivé, mais il se releva et reprit la route. On prétend qu'à cet endroit il a laissé l'empreinte de son pied. Il arriva enfin devant le portail de l'abbaye de Niedermunster au pied du Mont Sainte-Odile où il s'arrêta pour de bon.   


Le reliquaire fut installé dans le déambulatoire souterrain de l’église où il fit objet de dévotion. Il attira de glorieux visiteurs, tel Richard Cœur de Lion, roi d'Angleterre. En 1534, l'abbaye fut ravagée et ruinée par un incendie.

Après s'être acquitté dignement de leur mission, nos cinq chevaliers s'en retournèrent auprès du comte Hugues pour lui raconter ce dont ils ont été témoins. Mais ils ne restent pas en Bourgogne, et reprennent le chemin de l'Alsace. Non loin de Niedermunster, ils construisent l'ermitage de Saint Jacques où ils finiront leurs jours.   
La crypte de Niedermunster a été ouverte en 1910 et on y a découvert cinq crânes. Était-ce ceux des chevaliers ?

 

 

Publié par Philippe - dans Randonnée
commenter cet article
16 novembre 2014 7 16 /11 /novembre /2014 19:45

Quand le brouillard envahit les vallées, il est préférable de fréquenter les hauteurs, là où le soleil se fait plus présent.

C'était l'occasion de refaire un beau parcours dans la forêt de Saverne et de savourer une petite grillade sur feu de bois.  


Itinéraire : Maisonnette de Pierre - rocher Huck - Brotschberg - tour du Brotsch - rocher du Brotsch -  rocher du Hibou - Ochsenstein - Schlossberg - Krappenfels - Wuestenberg.

14 km et 780 m de dénivelé positif.

Carte : IGN Top 25 - 3715 OT   

 

 L01 - Brotsch

Le rocher Huck, belles lumières matinales.       

 

 

 

 L02 - Brotsch

Brouillard dans la vallée de Bischofsthal    

 

 

 

 

 L03 - Brotsch

Jimmy au rocher Huck     

 

 

 

 

 L04 - Brotsch

Brotschberg    

 

 

 

 L05 - Brotsch

Ruines du donjon du Grand Geroldseck et juste derrière le Haut Barr    

 

 

 

L06 - Brotsch

Tour d'observation du club Vosgien au sommet du Brotschberg    

 

 

 

L07 - Brotsch

Du sommet de la tour du Brotsch je domine la forêt     

 

 

 

 

L08 - Brotsch

Rocher du Brotsch    

 

 

 

L09 - Brotsch

Rocher du Brotsch     

 

 

 

 

L10 - Brotsch

Ruines du Ochsenstein     

 

 

 

 

L11 - Brotsch

Bivouac     

 

 

 

 

L13 - Brotsch

Il est bientôt midi ...    

 

 

 

L12 - Brotsch

Petit repas simple entre amis.     

 

 

 

 

L14 - Brotsch

Le gourmand, pris au piège d'un mont blanc !     

 

 

 

 

L15 - Brotsch

Schlossberg    

 

 

 

L17 - Brotsch

Schlossberg    

 

 

 

 

L18 - Brotsch

Digitale pourpre    

 

 

 

 

L19 - Brotsch

Krappenfels    

 

 

 

 

L20 - Brotsch

Arbre remarquable au Wuestenberg    

 

 

 

 

 

Publié par Philippe - dans Randonnée
commenter cet article
23 octobre 2014 4 23 /10 /octobre /2014 19:00

 

Parti du col du Haag ( alt. 1233 m) au pied du Grand Ballon, je vais me rendre aux rochers de l'Abrutschfels à 1010 m d'altitude où je suis curieux de voir l'abri du Faucon Crécerelle que je ne connais pas encore et dont j'ai vaguement entendu parler. Je suis déjà passé à proximité mais comme cet abri n'est pas mentionné sur mon plan je ne l'avais pas mis sur mon itinéraire. Cette fois c'est fait et je n'ai pas été déçu. L'abri du faucon, construit en 1974 est très bien entretenu, propre, spacieux, lumineux, il dispose d'un espace barbecue à l'extérieur avec de grandes tables et la vue sur la vallée de Geishouse est magnifique. Petite précision, n'espérez pas y passer la nuit car un arrêté municipal pris par le maire de Geishouse l'interdit formellement. 

Je vais poursuivre ma rando en direction d'un autre abri forestier, l'abri du Storken. Plus petit que le précédent, ce dernier est équipé d'une belle cheminée mais comme il est entouré d'arbres il n'y a aucune vue. Il faut d'ailleur bien le chercher cet abri car il se trouve un peu en contrebas du GR 5 et il n'est pas signalé. Si on a pas la carte en main on peut facilement le rater.

 La suite de mon parcours va se faire par le GR 5 puis par le GR 532 qui longe la route des crêtes jusqu'au col du Haag. 

 

Carte IGN Top 25 - 3619 OT

 

 

F01 - Abrutschfels

Ferme auberge du Haag, au col du même nom.     

 

 

 

 

F02 - Abrutschfels

L'abri du Faucon au sommet des Abrutschfels    

 

 

 

 

F03 - Abrutschfels

La vallée de Geishouse vue des Abrutschfels    

 

 

 

 

 

F04 - Abrutschfels

L'abri du Faucon  et son magnifique point de vue     

 

 

 

 

F05 - Abrutschfels

L'intérieur de l'abri du Faucon     

 

 

 

F06 - Abrutschfels

Les Abrutschfels en 1977    

 

 

 

F07 - Abrutschfels

Le même secteur actuellement    

 

 

 

F08 - Abrutschfels

Et je ne suis qu'à mi-pente.     

 

 

 

F09 - Abrutschfels

Le petit abri du Storken  bien caché en contrebas du GR 5 

 

 

 

 

F10 - Abrutschfels

Dans l'abri du Storken    

 

 

 

 

F11 - Abrutschfels

Sur le GR 5     

 

 

 

F12 - Abrutschfels

Jeunes bovins intrigués par mon chien    

 

 

 

 

 

Publié par Philippe - dans Randonnée
commenter cet article

Présentation

  • : Sarrebourg 57400
  • Sarrebourg 57400
  • : Mes photos prises au gré de mes balades et randonnées à Sarrebourg et dans ses environs, dans les Vosges et en Alsace, mais aussi dans toute la Lorraine et ailleurs en France.
  • Contact

L'auteur.

Moi - Hautes Chaumes

Recherche

Météo

Droits d'auteur.

  

Tous les contenus présents sur ce blog sont couverts par le droit d'auteur. Sauf accord préalable demandé par mail, l'utilisation partielle ou entière des photos présentées ici est INTERDITE.