Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 août 2008 5 01 /08 /août /2008 09:06

Le passage du sentier des roches décrit dans l'article précédent nous a conduit dans le cirque du Frankental (sans H entre le T et le A). Nichée tout au fond de ce cirque et cachée par des arbres, j'y découvre une mignonne petite auberge, toute simple mais tellement accueillante qu'une halte s'impose avant d'attaquer la montée vers le col de Falimont. D'autres randonneurs, profitent également de cet endroit merveilleux pour reprendre des forces.

La montée vers le col de Falimont est difficile, la pente est raide et le dénivelé important, environ 300 m sur cette seule portion du parcours. A mi pente j'ai même souhaité un instant pouvoir être transformé en
chamois pendant 15 mn le temps de terminer l'ascension. Mais tout au long du parcours, les vues sur les rochers de la Martinswand sont  magnifiques.





L'auberge de Frankental.





Enseigne écologique.  






L'auberge de Franketal et les rochers de la Martinswand.




Dans le cirque de Frankental.






Dans la montée vers le col de Falimont.






Fleurs et plantes des Vosges dans le cirque de Frankental.






Les rochers de la Martinswand.





Les rochers de la Martinswand vus du col de Falimont.

 

 

Cirque du Frankental vu du col de Falimont.




Sorbier des oiseleurs.



Publié par PhilFLD - dans Randonnée
commenter cet article
22 juillet 2008 2 22 /07 /juillet /2008 11:17

C'est une boucle d'environ 15 à 16 km avec un dénivelé d'environ 500 m (n'ayant pas la carte du club Vosgien je n'ai pas pu le calculer exactement) qui va nous permettre de découvrir les roches de Morteville dans la région du Ballon d'Alsace. Le parcours est très accidenté et plutôt physique. Les passerelles aménagées à certains endroits délicats le rendent encore plus impressionnant à effectuer, bien qu'elles en limitent considérablement la dangerosité qui est signalée par un grand panneau en bois au message d'avertissement en lettres rouges.

La baraque de Morteville, joli petit refuge mis à  disposition des randonneurs par l'Office National des Forêts, tombe à point nommé pour le repas de midi. Après un repas assez frugal, il faut reprendre la marche direction la tête du Moinechamp (alt. 1104 m)   et le chalet refuge de la petite chaume. Au passage nous longeons l'ancienne frontière Franco - Allemande de 1871 à 1918 matérialisée par un mur de pierres entassées et de belles bornes en granit régulièrement disposées et marquées d'un côté d'un F pour France et de l'autre du D pour Deutschland (Allemagne).

Un arrêt au refuge de la Petite Chaume (alt. 1122 m) s'impose pour avaler quelques fruits secs et consulter le cahier de bord des lieux. Tiens, encore un message signé Tlx des Vosges ... mais qui celà peut il bien être ? 

Le retour vers le parking de la Jumenterie se fera par le fameux GR5 en passant par la Ronde tête (alt. 1117 m) et la roche Birkel (alt. 1100 m).  


Les Roches de Morteville  sur le site VOSGES-PASSION. 



 


Cà se passe de commentaires ...





Des randonneurs bien courageux.






Mais où sont ils donc passés ? 






Toujours personne ?






Le chalet de Morteville.







Mur de frontière Franco - Allemand en 1871.






Mur et borne de la frontière de 1871.






Refuge de la Petite Chaume.






C'est presque de l'escalade ...






Le GR 5 dans le secteur de la Ronde Tête. 
 





Toujours dans le secteur de la Ronde Tête.






Vue du belvédère Birkel.






Roches de Morteville.







Publié par PhilFLD - dans Randonnée
commenter cet article
20 juin 2008 5 20 /06 /juin /2008 14:08

Ce n'est pas une spécialité régionale, mais le nom d'un sommet culminant à 633 m sur le territoire de la commune de TURQUESTEIN-BLANCRUPT. La montée vers le haut du bon dieu révèle quelques belles vues sur la vallée du Blanc Rupt et les quelques maisons de TURQUESTEIN. Un sanglier solitaire très surpris de me trouver là, ne fit pas de vieux os et fut très rapidement dissimulé par les hautes fougères. 
Un peu plus loin, c'est l'abri du club Vosgien portant le nom d'un de ses anciens présidents, Charles KLEIN, qui s'offre à notre vue. D'étonnants personnages réalisés avec de vieux panneaux du Club Vosgien vous accueillent,   mais il faut déjà repartir vers le but de la balade, le Bourguignon. 
L'accès au sommet du Bourguignon n'est pas chose facile. Les lieux sont sauvages et le seul sentier balisé est envahi par la végétation et d'immenses fougères. La nature a repris ses droits au Bourguignon et   l'ascension est rude. 



 





Vue sur la vallée du Blanc Rupt.




Abri Charles KLEIN.









De drôles de gardiens.



Le Bourguignon.





Le sentier de la roche du Bourguignon.




Sommet de la roche du Bourguignon.




Roche du Bourguignon.




Deux beaux spécimens de ganoderma carnosum.






Publié par PhilFLD - dans Randonnée
commenter cet article
2 juin 2008 1 02 /06 /juin /2008 18:14

A seulement une quinzaine de kilomètres de SARREBOURG, La forêt domaniale d'ABRESCHVILLER recèle des trésors. Des paysages magnifiques et les rochers remarquables, tous différents, se cachent  derrière les fougères et les sapins à quelques pas des sentiers du club Vosgien. Mais plutôt que faire des grand bavardages, voyons donc celà en images. 


Pour se rendre à L'Eichelkopf il faut frayer son chemin entre de hautes fougères. Mais attention aux tiques, elles sont très nombreuses cette année. 



L'abri du club Vosgien au lieu dit "le parc aux boeufs" - altitude 592 m. 



Ah j'oublais, en plus des tiques, méfiez vous aussi des fourmis car elles sont particulièrement grosses.




Le rocher de l'Eichelkopf. 




Rocher sommital de l'Eichelkopf. Altitude 628m. 



Une mare au Gluecksberg. 



Le Grand Rommelstein. Altitude 530 m. 



Le Grand Rommelstein. 











Le rocher du calice. 








 

 
Publié par PhilFLD - dans Randonnée
commenter cet article
7 mai 2008 3 07 /05 /mai /2008 16:15
La légende de la chatte pendue.

La fois là, au temps où la terre de Salm ne s'appelait pas encore la terre de Salm, les fées qui l'habitaient voulurent rendre visite à leurs cousines du Ban de la Roche, qui ne s'appelait pas encore le Ban de la Roche.

Le problème, c'est qu'il y avait la Bruche à traverser, et que les fées ne savaient pas nager.

Elles parlèrent de leur problème aux Saintes Pierres, qui tinrent chapitre pour délibérer du sujet.

Toutes se tournèrent vers la Haute Pierre de Salm, qui était la plus concernée car elle habitait sur le bord même de la Bruche.

" Il me semble, dit la Haute Pierre de Salm, que cela ne me dérangerait guère, de supporter un léger pont invisible où les fées pourraient passer en toute sécurité. "

Les autres pierres en furent d'avis, et ainsi fut fait.

La Haute Pierre était assez plate. Les fées y adossèrent aisément leur pont, qui s'appela le Pont des Fées. Elles y circulèrent sans problème pendant de nombreux siècles, et c'était plaisir de les voir se rendre visite d'une rive à l'autre de la Bruche, en personnes aimables, polies et bienveillantes. Certes, jamais celles du Ban de la Roche, qui ne s'appelait pas encore Le Ban de la Roche, n'auraient traité leurs cousines d'en face de sales papistes, pas plus que celles de Salm n'auraient traités les autres de hapolottes !

Puis, vint l'époque des procès en sorcellerie.

Comme on le sait, les procès de sorcellerie étaient précédés par une phase de rumeurs couvant à bas bruit, de calomnies à demi-formulées contre lesquelles il est impossible de se défendre.

Celle contre les Hautes Pierres démarra secrètement, dans les papiers de l'autorité, documents comptables et autres, papiers que les Pierres ne risquaient pas de contredire puisqu'elles ne savaient même pas ce que c'était. Insensiblement, pour les nommer, on passa de l'expression Hautes Pierres, ancienne, et respectueuse, à des expressions telles que Chaudes Roches, ce qui insinue sans le dire qu'elles contiennent les feux de l'enfer, ou Chattes Pierres, ce qui laisse entendre qu'elles se transforment en chattes comme le font les genaxes..

Le sommet fut atteint quand la Haute Pierre de Salm fut appelée Roche de Chatte Pendue, ce qui, aux calomnies précédentes, ajoute l'idée que l'on vient s'y pendre.

L'affaire de la Chatte Pendue était grave. Pour étayer leurs calomnies, les accusateurs anonymes eurent un jour l'idée de sacrifier une pauvre bête, une chatte que l'on trouva effectivement pendue un jour à la pierre. Plus grave encore : la chatte était affublée des guenilles d'une pauvre vieille que l'on ne revit plus. On alla raconter que la chatte était la vieille sous sa forme de sorcière, qui se serait emmêlée dans la pierre, et pendue par accident, en se rendant au sabbat. C'est ce que l'on fit croire aux gendarmes du Comte de Salm pour expliquer sa disparition et, pour faire bon poids, on affirma avoir trouvé un balai au pied de la pierre.


Sources : Contes et légendes de lorraine.



Bon à savoir.  

La chatte pendue est un magnifique belvédère avec table d'orientation (alt. 900m)  situé dans le massif Vosgien près de SALM.  

Pour y accéder il faut pénétrer dans une zone de 50 ha  protégée par l'ONF. Les clôtures installées pour protéger ce secteur sont franchissables grâce à des passerelles. Les mesures de protection doivent permettre le maintien d'un milieu favorable au coq de bruyère ou grand Tétras.

Le filet de camouflage attaché sur les grillages permet d'éviter que des oiseaux entrent en collision avec cette barrière.

Bien entendu il est inutile de rappeler  que dans cette zone il est interdit de sortir des chemins balisés, d'y faire du feu, d'y camper, d'y faire du bruit  et d'y abandonner ses déchets (comme partout ailleurs).
  


Le sentier de randonnée qui conduit à la chatte pendue. Dur dur, c'était raide ... Une bonne heure de montée. Départ du parking de l'étang du coucou (voir article précédent).


La chatte pendue vue de la tête pelée.



Filets de camouflage destinés à empêcher les oiseaux de se cogner dans la clôture.


Passerelle permettant d'accèder à la zone de protection du biotope de la chatte pendue.


Balisage du club Vosgien.


A l'intérieur de la zone de protection de biotope.


La dernière montée vers la chatte pendue.


On touche au but.


Sur le rocher sommital de la chatte pendue.


Etrange dessin de félin. De quand date t'il ? Qui l'a gravé dans ce rocher ?


Une vue sur le massif Vosgien. On distingue le Donon.


Publié par PhilFLD - dans Randonnée
commenter cet article
22 avril 2008 2 22 /04 /avril /2008 10:11
Randonnée vers le plus haut rocher des Vosges gréseuses.

La route forestière de la Sayotte me conduit à la MF de Grossmann (alt. 840 m). L'abri du club vosgien qui s'y trouve est très bien aménagé et ouvert en permanence. Il peut accueillir un grand nombre de randonneurs. Mon itinéraire me conduit ensuite par le COL DU NARION (alt. 924 m),  où je trouve un autre joli petit abri du club Vosgien. Puis c'est la grimpette jusqu'au sommet du ROCHER DE MUTZIG, point culminant des Vosges gréseuses( alt. 1009 m). Par beau temps on y a une très belle vue sur le Donon, mais ce lundi, rien à faire, les nuages sont bel et bien là. Encore heureux qu'il ne pleuve pas !!!  
Le sentier en descente me conduira en 25 mn à la PORTE DE PIERRE(alt. 858 m). Quelques rayons de soleil viendront même illuminer ce monument naturel en grès rouge constitué de trois pilliers et de deux portes. 
Après une rapide visite au PETIT KATZENBERG (alt. 902 m), on repasse par la PORTE DE PIERRE et c'est le retour vers la MF de GROSSMANN en passant par la source de la Hasel. 


Visite en images : 

La maison forestière du Grossmann.


Abri au col du Narion.


Le rocher de Mutzig.




Au sommet du rocher de Mutzig.

 



Saint Christophe, patron des randonneurs. Stèle au sommet du rocher de Mutzig.

 

Le sentier qui conduit du rocher de Mutzig à la porte de pierre.
 

 

La porte de pierre. Monument naturel.

 

 

 

 

Le sentier est parfois encombré par des arbres cassés.





La source de la Hasel.

 

 

 

C'est un petit oiseau qui a fait çà et sans tronconneuse ...

 

Un HLM à PICS. 
 



                            C'est ainsi que se termine cette randonnée.


                                                              A bientôt.
Publié par PhilFLD - dans Randonnée
commenter cet article
15 avril 2008 2 15 /04 /avril /2008 19:05


Après avoir laissé la voiture au bord de la Sarre Blanche à la Basse du Houzard(alt. 329 m.),  la randonnée du lundi 14 avril nous conduit au Grand Rougimont, remarquable rocher situé à une altitude de 621 m. Les pluies des derniers jours ont transformées les ruisseaux en petits torrents.




Au loin, on distingue le Grand Rougimont, mais il faut encore marcher un peu.


Le Grand Rougimont. Rochers de conglomérats sculptés par l'érosion. D'énormes passages percent cet énorme rocher de part en part. Le Grand Rougimont me fait penser à un gigantesque gruyère.



Vues prises du sommet du rocher du Grand Rougimont. Une passerelle métallique permet de franchir sans danger une faille relativement large et de se rendre à un bassin.


Au sommet du Grand Rougimont.




Le Grand Rougimont serait un ancien haut lieu druidique ayant à son sommet une cupulle rituelle.
Publié par PhilFLD - dans Randonnée
commenter cet article
9 avril 2008 3 09 /04 /avril /2008 16:37
L'ascension du Petit Donon n'était pas chose facile aujourd'hui. De la neige au sol, la pluie qui tombait sans discontinuer, le brouillard, bref les conditions étaient extrêmes pour partir à la découverte de ce sommet Alsacien culminant à 961 mètres. Habituellement le Grand Donon séparé seulement de 900 mètres à vol d'oiseau de son frère le Petit Donon est bien visible mais là .... il est noyé dans la brume. Ces deux sommets sont séparés par le col d'entre les deux Donons (altitude 822m). 
Le col d'entre les deux Donons.




La route forestière du Petit Donon.



Le chemin menant au sommet du Petit Donon est inondé. Pas facile de progresser dans de pareilles conditions. Celà m'a permis de vérifier que les chaussures de randonnée achetées dans un magasin de sport de Sarrebourg étaient effectivement bien étanches..




Le sommet du Petit Donon n'est pas loin. 




Rocher sommital du Petit Donon. C'est bizarre, je n'ai rencontré personne aujourd'hui ? 





Un épisode de la première guerre mondiale s'est déroulé au sommet du Petit Donon. Les brefs combats opposant les Français aux Allemands les 20 et 21 août 1914 firent de nombreuses victimes dans les deux camps. Ces combats se sont soldés par une défaite Française.


Dans l'ordre : stèle commémorative Allemande guerre 14-18 - stèle fénéraire tombe de 2 soldats Français - sculpture réalisée par un soldat Allemand à même la roche au sommet du Petit Donon - entrée d'un abri militaire souterrain.   



Le grand Donon vu du petit Donon. Bon je sais, il y a quelques nuages, mais on se l'imagine bien quand même, non ? 



Le port du parapluie était indispensable aujourd'hui.


    
Au pied du grand Donon, RAON-LES-LEAU  village qui n'a jamais si bien porté son nom.
Publié par PhilFLD - dans Randonnée
commenter cet article
11 février 2008 1 11 /02 /février /2008 10:32

Sortie dans les Vosges, secteur du col de Prayé (alt. 785m) avec Martine  et Olivier, deux dynamiques randonneurs et photographes professionnels amoureux de la nature.

undefined

Arrivée à la tête de Bipierre.

  
undefined

 Le massif du Donon vu de la tête de Bipierre. 




undefinedSéance photo à la tête de Bipierre. 




undefinedLa tête de Bipierre. Rochers gravés par les occupants du site au Néolithique. Ces gravures d'un autre temps sont encore un mystère, mais il semblerait qu'on pratiquait le culte de la fécondité à cet endroit.




undefinedRochers gravés à la tête de Bipierre. 




undefinedLa tête des blanches roches. Altitude 916 mètres. 




undefinedOlivier posté sur un rocher stratégique à la tête des blanches roches.

C'est ainsi que se termine une journée exceptionnelle commencée au lac de la Maix (voir article précédent) avec des personnes non moins exceptionnelles.

NB : toutes les photos ont leurs couleurs naturelles.
Publié par PhilFLD - dans Randonnée
commenter cet article

Présentation

  • : Sarrebourg 57400
  • Sarrebourg 57400
  • : Mes photos prises au gré de mes balades et randonnées à Sarrebourg et dans ses environs, dans les Vosges et en Alsace, mais aussi dans toute la Lorraine et ailleurs en France.
  • Contact

L'auteur.

Moi - Hautes Chaumes

Recherche

Météo

Droits d'auteur.

  

Tous les contenus présents sur ce blog sont couverts par le droit d'auteur. Sauf accord préalable demandé par mail, l'utilisation partielle ou entière des photos présentées ici est INTERDITE.