Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 janvier 2010 4 28 /01 /janvier /2010 16:45

Saint Quirin, petit village Mosellan, cité parmis les plus beaux villages de France, sera le point de départ de cette randonnée de 15 kilomètres que je vais effectuer seul et profiter ainsi du calme de ce massif forrestier incomparable. 
Saint Quirin, pour ceux qui ne connaissent pas encore, est situé sur les contreforts des Vosges à une altitude de plus ou moins 300 mètres.
Après plusieurs kilomètres de marche j'ai prévu de me rendre à la Tête du Calice, dont le sommet situé à 603 mètres d'altitude. Je ne connais pas encore  la Tête du Calice, mais j'avais vu une photo un jour et le rocher qui se trouve au sommet me semblait digne d'intérêt. Je précise qu'il n'y a aucun chemin qui mène à ce sommet et que les dernières centaines de mètres se méritent car la pente est raide pour grimper là haut.





A01 - Saint Quirin [1280x768]
Saint Quirin et la Haute Chapelle tôt le matin.





A02 - Saint Quirin [1280x768]
L'église de Saint Quirin avec ses clochers à bulbes.






A03 - Saint Quirin [1280x768]
Je m'élève doucement au dessus de la vallée de Saint Quirin.





A04 - Saint Quirin [1280x768]
La neige tombée il y a quelques jours embellit les paysages.






A05 - grotte des bacelles [1280x768]
La grotte des Bacelles est juste en face.






A06 - grotte des bacelles [1280x768]
Dans la grotte des Bacelles.






A07 - grotte des bacelles [1280x768]
Il ne tient qu'à un fil ...






A08 - biches [1280x768]
Une agréable rencontre  près du col de Lendenstein.






A09 - belle roche grotte [1280x768]
Du haut de Belle Roche la vue est dégagée.






A10 - belle roche grotte [1280x768]
Pause café dans la grotte de Belle Roche.





Je vous avais promis un rocher digne d'intérêt, le voici.



A11 - tete du calice [1280x768]
Le rocher situé au sommet de la Tête du Calice.







A12 - tete du calice [1280x768]
La Tête du Calice, sous un autre angle et avec Cigogne.






A13 - tete du calice [1280x768]
La vue au sommet de la Tête du Calice.





Il faut penser à redescendre maintenant, toujours à travers les pentes recouvertes de sapins et de petits arbustes, mais en hiver on est pas gêné par les énormes fougères. Il me reste à rejoindre la vallée de la Charmille, passer sous le Bourguignon et rejoindre un petit abri situé au Haut du Bon Dieu où j'avais décidé de faire ma pause de midi avant de retourner à Saint Quirin.  



A14 - bourguignon [1280x768]
Le Bourguignon. J'y monterai une autre fois.







A15 - rocher sans nom [1280x768]
Un rocher sans nom.







A17 - abri Charles Klein [1280x768]
L'abri du Haut du Bon Dieu.






A16 - abri Charles Klein [1280x768]
Comment se perdre avec une signalisation pareille !






A19 -abri Charles Klein [1280x768]
La salle à manger du jour, au soleil devant l'abri. Cà ressemble à du vin, mais ce n'est pas du vin ...






A20 - abri Charles Klein [1280x768]
Une belle vue vers le Donon.






A21 - abri Charles Klein [1280x768]
Cigogne semble m'indiquer la direction à prendre mais sans passer par la case "maison de retraite".






A18 - abri Charles Klein [1280x768]
Un cadre magnifique avec des pins immenses.






A22 - retour [1280x768]
Le chemin du retour au fond de la vallée.





Publié par PhilFLD - dans Randonnée
commenter cet article
8 janvier 2010 5 08 /01 /janvier /2010 21:00


Je venais d'effectuer une belle randonnée dans la forêt d'Obernai-Bernardswiller à la découverte des ruines des châteaux du Kagenfels et du Birkenfels et il me restait et un peu de temps et un peu d'énergie dans les jambes pour partir à la découverte du rocher du Neuntelstein qui se trouve à environ 2 km à pied de la Rothlach.  

C'est par un joli sentier forestier bordé de borne peintes en bleu que l'on accède au rocher du Neuntelstein  qui se trouve à une altitude de 970 mètres.  Du haut de ce promontoire naturel de granite (diorite) on a une très belle vue sur les forêts environnantes, l'Ungersberg et le Mont Saint Odile.





E01 - Le Neuntelstein - La Rothlach [1280x768]
La forêt près de la Rothlach.






E02 - Le Neuntelstein - La Rothlach [1280x768]
Les bornes sont peintes en bleu ici.






E03 - Le Neuntelstein - La Rohlach [1280x768]Un calvaire sur le bord du chemin.







E06 - Le Neuntelstein - La Rohlach [1280x768]
Le sommet du Neuntelstein.







E07 - Le Neuntelstein - La Rohlach [1280x768]
L'abri du Neuntelstein.







E04 - Le Neuntelstein - La Rohlach [1280x768]
Le promontoire du Neuntelstein avec une très belle vue.






E05 - Le Neuntelstein - La Rohlach [1280x768]
Cigogne est sortie du sac pour profiter de la vue.








Publié par PhilFLD - dans Randonnée
commenter cet article
6 janvier 2010 3 06 /01 /janvier /2010 12:00


Celà faisait un bon moment que je n'étais pas retourné dans le secteur du Mont Saint Odile et ses immenses forêts et cette fois j'ai choisi de me rendre dans la forêt d'Obernai-Bernardswiller à l'est du Mont Saint Odile afin de partir à la découverte les ruines des châteaux du Kagenfels et du Birkenfels dont j'avais entendu parler récemment.
Je démarre cette randonnée d'une dizaine de kilomètres à la Breitmatt où il y a un petit parking en bordure de la départementale 426 qui relie La station de ski de moyenne montagne du  Champ du Feu  au Mont Saint Odile et à la ville de Barr.





B01 - Breitmatt [1024x768]
Petite aire de pique nique à la Breitmatt.






B02 - Breitmatt [1024x768]
De nombreuses possibilités de randonnée.





Pour me rendre au château du Kagenfels je fais un petit détour pour aller voir quelques rochers figurant sur mon plan, la carte 3716ET au 1/25000ème de l'institut géographique national.




B03 - Kreuzweg [1024x768]
Forêt d'Obernai dans le secteur du Kreuzweg.



La balade en sous bois dans ce secteur traversé de nombreux petits ruisseaux est très intéressante. Les mousses et autres plantes sont encore bien vertes.  



B04 - mousses [1024x768]






B05 - mousses [1024x768]





J'ai bien sûr fini par découvrir ces amas de rochers arrondis aux formes parfois curieuses. La forêt regorge aussi de ces arbustes aux feuilles persistantes munies de piquants et de jolies baies rouges appelés houx (Ilex Aquifolium).  




B07 - rochers [1024x768]





B06 - rochers [1024x768]







B08 - houx [1024x768]




Après une rude montée j'arrive au pied des ruines du Kagenfels (alt 671 m).
Construit au 12ème siècle par la famille Kagen, ce petit château situé dans la forêt d'Obernai se trouve sur la commune d'Ottrott.
Je suis un peu déçu car l'accès est interdit au chantier pour des raisons de sécurité. Il est toutefois possible de faire le tour complet du château et on se rend mieux compte de l'ampleur du travail qui reste à accomplir.
 Depuis 1999 une petite association soutenue par la ville d'Obernai s'efforce de consolider les ruines.




B09 - le Kagenfels [1024x768]
Chantier interdit au public.






B10 - le Kagenfels [1024x768]
Une partie du chantier.







B11 - Willerwald [1024x768]
Cet écureuil là ne s'est pas sauvé lorsque je l'ai approché.





Sans trop m'attarder au Kagenfels, je prends la direction du château du Birkenfels, mais avant celà je dois passer par la maison forestière de Willerhof (alt 611 m). Les récentes pluies ont détrempé les chemins que j'emprunte.




B12 - Willerwald [1024x768]






B13 - Willerhof [1024x768]
Ah je vois la direction du Birkenfels.







B15 - MF du Willerhof [1024x768]
Maison forestière de Willerhof.







B14 - MF du Willerhof [1024x768]
Pour ne pas attrapper froid cet hiver !





Le château du Birkenfels situé à une altitude de 683 mètres fut construit vers 1260. Il est moins ruiné que le Kagenfels. Ici je ne vous présente qu'une seule photo d'ensemble de la construction car d'autres photos seront mises en ligne dans l'article suivant qui ne sera consacré qu'à ce château.




B17 - Le Birkenfels [1024x768]
Le Birkenfels.




Bon il est déjà midi et il faudrait peut être penser à se restaurer. J'avais repéré un joli petit abri en bois qui se trouve à une centaine de mètres en contrebas du Birkenfels. Une table et un banc, c'est tout ce qu'il me faut, car en ce moment ce n'est guère agréable de manger assis sur un rocher ou par terre.




B20 - Le Birkenfels [1024x768]
L'abri du Birkenfels.






B18 - Le Birkenfels [1024x768]
Les côtés ouverts permettent de profiter de la lumière et d'une jolie vue sur la forêt.






B19 - Le Birkenfels [1024x768]
Un vrai banquet ... mais point de saucisses ou de steacks saignants cette fois, juste une petite paëlla.







B16 - Le Birkenfels [1024x768]

Pendant que je mange un bûcheron finit de couper un épicéa énorme.




Il ne me reste plus qu'à retourner à la Breitmatt en admirant au passage le balisage incroyablement coloré mis en place  par le club Vosgien local. Avec un balisage pareil pas question de se perdre, encore faut'il prendre la bonne direction !




B21 - Le Birkenfels [1024x768]






Les bûcherons s'amusent bien ici. Ils rivalisent d'ingéniosité pour créer à coups de tronconneuses divers animaux  comme ici un hibou.



B22 - hibou bois [1024x768]






Publié par PhilFLD - dans Randonnée
commenter cet article
27 décembre 2009 7 27 /12 /décembre /2009 14:30

L'étang de Hanau au coeur de la forêt domaniale de Hanau dans le Pays de Bitche ou Bitcherland *  en Moselle sera le point de départ d'une belle randonnée qui va nous faire découvrir les magnifiques paysages des Vosges du Nord ainsi que les ruines des châteaux de Waldeck (fin 13ème siècle), du Rothenbourg (9ème siècle) et du Falkenstein (12ème siècle).  Tout au long de la balade nous allons aussi admirer de très belles falaises constituées uniquement de grès rose mais aussi de petits étangs et tourbières classés pour la plus part en réserve biologique naturelle. 

Itinéraire emprunté(15 km) : étang de Hanau - ruines du château de Waldeck - Erbsenfelsen - étang du Erbsenweiher - chapelle de Notre Dame des Bois - ruines du château de Rothenbourg - ruines du château de Falkenstein - étang de Lieschbach - col du Kachler - étang de Hanau.

Les châteaux du Waldeck et du Falkenstein ainsi que les très belles falaises des Erbsenfelsen feront l'objet chacun d'un article très prochainement sur ce blog.
Il vous sera possible alors de les consulter en cliquant directement sur les liens ci-dessous.

Le château de Waldeck              Ruines du château de Falkenstein             Les Erbsenfelsen


L'étang de Hanau, situé à 234 m d'altitude est encore noyé dans le brouillard à cette heure matinale. Très fréquenté en période estivale et les week end quand il fait beau, nous allons apprécier le calme de ce mois de décembre pour en faire  le tour et prendre la direction des ruines du château de Waldeck.



A01 - etang de Hanau [1024x768]
Etang de Hanau.






A02 - etang de Hanau [1024x768]
Etang de Hanau.






A03 - ruine Waldeck [1024x768]
La tour du château de waldeck émmerge dans la brume.






A04 - Waldeck [1024x768]
Paysage près de Waldeck.







A05 - ruines Waldeck [1024x768]
Ruines et tour du château de Waldeck.




Après la visite des ruines du château de Waldeck nous nous dirigeons vers les falaises impressionnantes des Erbsenfelsen. Plusieurs centaines de mètres de long et au moins 25 à 30 m de haut. Le grès rose s'illumine grâce au soleil mais une surprise nous attendait un peu plus loin.




A06 - erbsenfelsen [1024x768]
L'immense arche des Erbsenfelsen.




L'étroite et haute barre de grès faisait en fait barrage au brouillard qui remontait de la vallée. C'est impressionnant de voir un côté ensoleillé et l'autre noyé dans la brume. C'était comme dans les films de science fiction quand vous passez une porte, de l'autre côté le paysage est radicalement différend. Je vous avoue que sur le moment j'y ai réfléchi à deux fois avant de m'enfoncer dans le brouillard car on était si bien au soleil.



A07 - erbsenfelsen [1024x768]Les Erbsenfelsen, barrage au brouillard.




Un peu plus loin mon ami me fait remarquer un très interessant rocher. En fait il s'agit d'une grande table de grès qui ne repose que sur quelques minuscules arches de grès épargnés par l'érosion. Et on se demande par quel miracle çà tient !




A08 - erbsenfelsen [1024x768]
Rocher sans nom.






A09 - erbsenfelsen [1024x768]
Détail des très petites arches de grès supportant le rocher de plusieurs tonnes.




Une fois descendus dans la vallée de Erbsenthal nous passons près du Erbsenweiher et rejoignons la chapelle de Notre Dame des Bois. La chapelle est  ouverte et peut même servir de refuge en cas de pluie.




A10 - erbsenweiher [1024x768]
Erbsenweiher.







A11 - ND des bois d'Erbsenthal [1024x768]
Chapelle de Notre Dame des Bois dans le Erbsenthal.


Je précise que erbsen  est un mot Allemand qui veut dire en Français PETIT POIS. Erbsenfelsen = falaise des petits pois, erbsenweiher = l'étang des petits pois, erbsenthal = la vallée des petits pois.







A12 - vue sur Waldeck [1024x768]
Paysage des Vosges du Nord. Au loin la tour du Waldeck.







A13 - ruines Rothenbourg [1024x768]
Ruines du château de Rothenbourg.







A14 - casemate [1024x768]
Vestiges militaires (seconde guerre mondiale).




Les ruines du château du Falkenstein situées à une altitude de 382 mètres, dominant la vallée de la Zinsel vont nous accueillir pour le repas de midi. 
  


A15 - ruines Falkenstein [1024x768]
L'entrée du château (à gauche)



Au confins des zones d'influence du Palatinat, de l'Alsace et de la Lorraine, presque chaque piton rocheux porte la ruine d'un vieux château médiéval. Construits au 12ème siècle et dans la première moitié du 13ème siècle par les très puissants Hohenstaufen, ducs d'Alsace, ou par les familles nobles qui contestaient leur pouvoir (ducs de Lorraine, comtes des deux-ponts, évêques de Spire ou de Strasbourg) tous ces châteaux ont été détruits et abandonnés avant le 18ème siècle.  





A16 - ruines Falkenstein [1024x768]
Une belle salle troglodytique va nous héberger le temps du repas.



Nous rajoignons ensuite le joli petit étang de Lieschbach puis passons le col de Kachler pour rejoindre l'étang de Hanau.  



A17 - etang de Lieschbach (pres Hanau) [1024x768]
L'étang de Lieschbach







A18 - etang de Lieschbach (pres Hanau) [1024x768]
Rives de l'étang de Lieschbach.







A19 - etang de Lieschbach (pres Hanau) [1024x768] 
Réserve naturelle de Lieschbach.






* En Alsace Moselle il est courant d'appeller la région de Bitche le Bitcherland.

Publié par PhilFLD - dans Randonnée
commenter cet article
13 décembre 2009 7 13 /12 /décembre /2009 09:00


Un ami m'avait parlé d'un vieux pont Allemand  ne figurant sur aucune carte et celà a suffit pour aiguiser ma curiosité et me décider à effectuer une randonnée dans le secteur du massif Vosgien situé en Meurthe et Moselle près du village de Val-et-Châtillon. Je laisse ma voiture près de la scierie du Machet pour partir à pied dans la forêt. Toute la randonnée se fera sous le couvert forestier et je n'ai donc aperçu le soleil qu'à de rares occasions car les arbres ici sont principalement des conifères.   







H01 - scierie de Machet [800x600]
Scierie de Machet.




Après être passé sous le Petit Chrypodhé je découvre sans trop de difficultés grâce aux indications de mon ami ce fameux pont des Allemands dont j'ignore même la date de construction. Il est en parfait état de conservation.  




H02 - pont des Allemands [800x600]







H03 - croix Receveur [800x600]La croix Receveur.




Après être passé devant la croix Receveur je rejoins le Haut de Chaumont où je découvre la tombe d'un soldat Allemand décédé le 14.11.1915. Il s'agit de la tombe de Karl Bäder, skieur du 84 ème régiment d'infanterie de Stuttgart.



H04 - Haut de Chaumont [800x600]
Trois croix pour une tombe ?






H05 - Haut de Chaumont [800x600]
Un magnifique spéciment de champignon sur tronc d'arbre mort. (La bouteille d'1/2 l. c'est pour l'échelle)  





Le week end on risque effectivement de croiser des chasseurs en ce moment dans nos forêts et il faut être vigilant car une balle perdue çà serait déjà arrivé. Chaque hiver il y a des blessés  dans les rangs des chasseurs suite à des imprudences, mais globalement çà se passe mieux qu'il y a une dizaine d'années. Ils ont pris conscience qu'ils pratiquent un loisir dangereux et pensent même  à nous informer (pas toujours non plus) qu'il y a une chasse en cours en posant des panneaux.





H06 - chasseurs [800x600]




La photo qui suit est un agrandissement  d'un détail qui vous a peut être échappé en regardant la photo précédente. Il est relativement intéressant de savoir que les tirs se font avec des balles ... et que celà peut être dangereux.




tir a balles





Il vaut donc mieux comme à l'instar de ce randonneur prudent, se revêtir d'un gilet coloré ou porter une veste de couleur vive qui peut vous éviter d'être confondu accidentellement "celà va de soit"  avec un gibier à poils ...





gilet orange [800x600]






Il ne va pas tarder à être midi et j'avais prévu de rejoindre l'abri du club Vosgien situé au col de la Charaille pour manger avant de rejoindre la chapelle de Ton et les ruines de l'ancienne ferme située juste à côté du petit édifice religieux qui à ma grande surprise est ouvert.




H07 - menhir Taurupt [800x600]Un menhir en pleine forêt dans le secteur de la Charaille.






H09 - abri Charaille [800x600]
Joli abri au col de la Charaille (vu de l'arrière).





abri Charaille [1024x768]
Abri de la Charaille






H08 - raon les leau [800x600]
Une belle vue sur Raon Lès Leau.







H11 - ruines ferme de Ton [800x600]
Ruines de l'ancienne ferme de Ton.






H10 - chapelle de Ton [800x600]
La chapelle de Ton.







H12 - foret de Ton [800x600]
Dans la forêt de Ton il y a même une cigogne.







H13 - anc scierie du Marquis [800x600]
Ruines de l'ancienne scierie du Marquis.







H14 - ruisseau du Val [800x600]
Barrage sur un ruisseau près de la scierie de Machet.



Publié par PhilFLD - dans Randonnée
commenter cet article
3 décembre 2009 4 03 /12 /décembre /2009 08:00

Suite de l'article :  Randonnée du Canceley 1/2 - cupules et menhir.



Je me souviens que dans l'article précédent je signalais que nos ventres criaient famine et que nous arrivions à la maison forestière du Grossmann où il y a une maison ouvrière et un refuge du club vosgien accessible à tous. Le temps de trouver un coin sympa pour les lamas et nous entrons. Une équipe de bûcherons est attablée devant un énorme plat d'omelette. Ils nous invitent à nous installer à une table encore libre.
Mais n'oublions pas pourquoi nous nous sommes arrêtés là. Je n'ai pas le temps de défaire mon sac à dos que mon ami Jean Luc est déjà afféré à la cuisine. La poëlle chauffe sur le gaz et les oignons et lardons grillent en répandant une bonne odeur dans la pièce surchauffée par le fourneau.  Notre cuistot nous prépare une omelette réalisée avec des oeufs frais pondus par ses poules. Il m'a avoué avoir mis 11 oeufs. Et tout a été mangé.







De la bonne herbe pour les lamas.






Le chef est déjà à l'oeuvre.  




Ce jour là, menu du jour au Grossmann : Omelette au lard et aux oignons.



L'omelette en préparation.







La voici prête à être mangée.







La spéciaité du chef, omelette aux oignons frits et aux lardons. Un régal.







L'abri du Grosmann.  








Une photo d'enfants nés en 1925 et 1926 à la maison forestière du Grossmann.





Une fois rassasiés nous repartons sans trop trainer car il nous reste pas mal de chemin à faire pour retrouver notre véhicule. Nous passons près d'un rocher gravé appelé Kleinmannstein avant de  rejoindre le col du Melkplatz. Un petit détour nous permet d'admirer le rocher du Hunerstkopf.
Les derniers kilomètres nous feront passer par le Parc aux Boeufs où il y a un abri du club Vosgien, l'Eichelkopf et le Gluecksberg.





Le kleinmannstein.









Le Hunerstkopf.







Le Hunerstkopf.







Uno.









Chalet près du Canceley.







Un étrange totem nous regarde passer.





Publié par PhilFLD - dans Randonnée
commenter cet article
1 décembre 2009 2 01 /12 /décembre /2009 20:30


Départ de cette randonnée de 22 km au pied du Canceley et plus exactement au Trou du Loup dans la forêt domaniale d'Abreschviller en Moselle.
Uno et Cuzko les lamas de mon ami Jean Luc sont impatients de gravir les pentes du Canceley (alt 608 m)  cet ancien site fortifié  à une époque déjà fort ancienne (peut être 12ème siècle). Quelques vestiges de murs et un puits assez profond creusé dans la roche sont encore visibles. Il y a également quelques belles cupules sur le rocher sommital.





Au pied du rocher du Canceley.





Cet escalier en pierre est le seul accès au sommet du Canceley.









Eh oui, Uno et Cuzko sont bien montés par l'escalier.











Une belle cupule au sommet du Canceley.






Les vestiges d'un ancien mur.




Mais avant de poursuivre notre route en direction du Col du Rognol nous explorons cette petite grotte.




Jean Luc, sois prudent, il y a peut être un ours au fond de la grotte !







La tête de la Gorge aux Sangliers.




Le chemin des bornes nous conduit à l'abri Roger Fourmann. Cet abri a été réalisé par les bénévoles du Club Vosgien et les agents ONF à l'emplacement où se trouvait une cabane de bucherons construite après la tempête  de 1999 qui dévasta nos forêts. Je précise qu'il  s'agit d'un abri ouvert et non équipé pour y faire du feu.





L'abri Roger Fourmann.







Un carnet de bord a été mis en place pour recueillir vos impressions.







Un vol d'oies sauvages passe au dessus de nos têtes.






Cuzko au col du Rognol.





J'ai été très surpris de trouver un vieux fourgon tout rouillé sur ce sentier. Il s'agit peut être d'un véhicule ayant servi d'abri aux chasseurs. Les vitres ont été cailassées et pourtant il n'y a aucune cité dans les environs !










Nous poursuivons notre périple et découvrons un drôle de menhir à qui un petit plaisantin a dessiné des yeux et une bouche avec de la peinture bleue et un peu plus loin  un rocher avec trois belles cupules dont une inachevée. Ce rocher certainement utilisé pour des cultes a été gravé d'une croix pour le christianiser.




Uno est intrigué par cet étrange menhir.








Belles cupules dont une inachevée.







Une croix a été gravée sur ce rocher.



Nous passons à l'endroit où le lundi 3 janvier 2000 vers 13h23 s'est écrasé un avion de tourisme avec 4 passagers à son bord.  Une simple croix en pierre a été installée à l'endroit du crash.

Après vingt minutes de vol local à partir de l'aérodrome de Sarrebourg-Buhl, le pilote signale à Phalsbourg Approche qu'il est perdu dans le secteur du Donon et sollicite de l'aide pour retrouver sa route. Environ quatre minutes plus tard l'avion s'écrase dans la forêt, en secteur montagneux, une vingtaine de kilomètres au sud-est de son aérodrome d'origine.











Celà fait maintenant plusieurs heures que nous marchons et  il serait temps de trouver un endroit pour y manger. Nous décidons de nous arrêter à la maison ouvrière du Grossmann qui est également un abri du club Vosgien très bien équipé (fourneau, table, bancs). Je me demande ce qui le chef cuistot nous a réservé comme surprise pour notre repas de midi ...




Maison ouvrière du Grossmann et abri du club Vosgien.  





A suivre ....





Publié par PhilFLD - dans Randonnée
commenter cet article
26 novembre 2009 4 26 /11 /novembre /2009 11:00


Suite et fin d'une belle randonnée effectuée autours du Grossmann. Voir la première partie ICI.

Après le casdal de midi je quitte le petit abri du col du Narion pour me rendre au rocher de Mutzig (altitude  1008 m). Je me souviens que la dernière fois que j'y suis venu la batterie de mon appareil photo m'avait lâchée mais cette fois çà ne sera pas le cas, j'ai pris soin de la recharger à bloc avant de partir.  Les roches constituées de poudingue ont pour la pluspart une forme cubique très bizarre ici. Quelques cupules ont été creusée sur le rocher sommital d'où on peut voir la
Grande Côte (alt. 831 m) un autre haut-lieu d'énergie avec menhirs et cupules.  
Je reviens ensuite sur mes pas jusqu'au col du Narion pour aller au Noll (alt 991 m), sommet recouvert d'une vaste étendue de chaumes avec quelques cupules et rochers.
La journée s'achève après un petit passage par le sommet du Grossmann (alt 986 m). 
 





Rocher de Mutzig.








Enormes blocs  cubiques au Rocher de Mutzig.







Saint Christophe, patron des randonneurs.







Saint Christophe.






Cupule avec vue sur la Grande Côte.







Sommet fendu du Rocher de Mutzig.







Pour ne pas oublier que c'est l'automne.







Chaumes du Noll.







Chaumes du Noll.






Tiens tiens, cigogne était donc du voyage.







Forêt au Grossmann.






Le Grossmann.







Le Grossmann.






Le Grossmann.







Publié par PhilFLD - dans Randonnée
commenter cet article
24 novembre 2009 2 24 /11 /novembre /2009 13:30

J'ai effectué cette longue randonnée de presque 20 kilomètres  dans les très belles forêts domaniales d'Abreschviller et  de Luzelhouse dans un décor d'arbres parés de leurs magnifiques couleurs d'automne. Deux articles vont être nécessaires pour restituer les points forts de cette journée. La première partie concerne l'itinéraire emprunté de l'Elsassblick (parking) jusqu'au col du Narion (repas de midi) et la seconde partie le parcours rocher de Mutzig - chaumes du Noll - Grossmann - Elsassblick.   

Je suis donc parti de l'Elsassblick situé sur la route forestière des Russes pour rejoindre la maison forestière de Grossmann (abri club Vosgien) puis la Baraque Carrée où il y a un très bel abri en rondins de bois conçu au printemps 2005 par Monsieur Claude BRICE, forestier de l'agence ONF de SCHIRMECK, malheureusement décédé en 2007. 
Mais avant d'arriver à la Barraque Carrée je passe près d'une roche gravée appelée Grossmannstein datée 1680. Cette roche installée à une intersection de chemins indique les directions de Alt Matt, Alberschweiler, Grossmann Haus et Donon. J'emprunte ensuite le chemin des bornes sur quelques centaines de mètres pour arriver à l'abri de la Baraque Carrée où je fais une petite pause café dans un cadre magnifique. Il serait dommage de ne pas en profiter. Je m'engage ensuite sur un chemin que je pensais être le GR 53 mais finalement au bout d'une heure de marche je me rends compte que j'étais beaucoup plus bas que prévu sur la route forestière de l'engin. Cette erreur va rallonger un peu mon parcours et je finirai par rejoindre le col du Narion par la route forestière du Langenberg.    







Elsassblick.







Forêt secteur du Grossmann.






Maison forestière de Grossmann.






Le Grossmannstein, borne indicatrice de direction datée 1680.







Bouteille oubliée.







Chemin des bornes.







Abri du club Vosgien à la Baraque Carrée.







Pause café à l'abri de la Baraque Carrée.







Dans la forêt de Lutzelhouse.







Chemin de traverse pour rejoindre le col du Narion.







Abri au col du Narion.







Repas de midi au col du Narion.







Mur paien au col du Narion.




A suivre bientôt, la seconde partie de la randonnée (rocher de Mutzig, chaume du Noll, Grossmann).

La suite c'est ICI



Publié par PhilFLD - dans Randonnée
commenter cet article
15 novembre 2009 7 15 /11 /novembre /2009 13:30

Le col d'Hahnenbrunnen (alt 1248 m)  me semblait être le point de départ idéal pour réaliser cette randonnée  d'environ 18 km qui allait me conduire au Klintzkopf, le 5ème plus haut sommet Vosgien avec ses 1330 m d'altitude  puis au Spitzkopf (alt 1281 m), au Wirbelkopf (1253 m) et au Langenfeldkopf (1290 m) tout en me faisant découvrir la zone naturelle  protégée du Klintzkopf - Langenfeldkopf. Une partie de la forêt est classée "réserve biologique intégrale" mais il est possible de traverser cette zone en empruntant le GR 532 qu'il est  interdit de quitter pour préserver et protéger une faune et une flore rare. Le sentier menant au Klintzopf est d'ailleurs fermé du 15 décembre au 15 juillet.


Ma randonnée débute dans le brouillard mais celà ne me gêne pas car il finira bien par se dissiper.  




Col d'Hahnenbrunnen.






Le Klintzkopf. (sur le plan IGN il y a un T qui ne figure pas sur le panneau implanté au sommet)







Klintzkopf s'écrit bien avec un T.







Le brouillard se lève sur le Klintzkopf.







Dans la traversée de la zone naturelle protégée.







Impossible d'ignorer la règlementation.







Le GR 532 dans le secteur du Langelfeldkopf.








Deux spéciments d'amanites.








On dirait une belle pomme rouge mais il s'agit aussi d'une amanite.







Vallée de Rimbuhl.





En revenant  vers le col du Lauchen (alt 1195 m) par une route forestière qui longe la réserve naturelle  du Langenfeldkopf j'ai été surpris par le nombre de résidences secondaires qui ont été construites ici à une altitude variant entre 1000 et 1100 mètres. Certains chalets menaçant même de tomber en ruine. Mais le plus aberrant c'est   que l'on construit encore alors qu'il y a certainement de la place ailleurs et un peu plus bas en descendant vers la vallée. Mais c'est vrai que la vue ici est imprenable sauf pour certaines personnes. Il parait qu'avec du fric on obtient tout ou presque ...  





Une grue dans la montagne.






Une vue imprenable sur le Hilsenfirst.






Mais on ne fait pas que de mauvaises rencontres dans les forêts Vosgiennes. Ce jour là j'ai eu le bonheur d'observer deux écureuils roux en train de jouer. Il m'était déjà arrivé de voir un écureuil au cours d'une balade mais jamais d'aussi près et jamais aussi longtemps. Je crois que je suis resté un bon quart d'heure à les observer et malgré les branches et les déplacements ultra rapides de ces petits animaux j'ai tout de même réussi à ramener deux photos assez correctes.

















Au col du Lauchen je repasse devant un abri du club Vosgien.  Quelques heures plus tôt j'y étais déjà passé en me rendant au Spitzkopf et malgré le brouillard je suis resté à l'extérieur pour boire un café. L'intérieur de cet abri est sale et inhospitalier. Le vieux balai mis à la disposition des utilisateurs des lieux ne semble pas souvent utilisé. En tout cas il faudrait déjà une tempête pour que je m'y réfugie un jour et ... encore !




L'abri du col du Lauchen.





Un peu plus loin c'est un autre genre d'abri que je découvre. Il s'agit de l'entrée d'un abri de la guerre de 14-18 creusé je pense par des soldats Allemands. Là aussi j'évite d'y pénétrer mais cette fois pour des raison évidentes de sécurité. 



Entrée d'un abri de soldats de 14-18.  








Au loin le Markstein.







Retour vers le col d'Oberlauchen.



Publié par PhilFLD - dans Randonnée
commenter cet article

Présentation

  • : Sarrebourg 57400
  • Sarrebourg 57400
  • : Mes photos prises au gré de mes balades et randonnées à Sarrebourg et dans ses environs, dans les Vosges et en Alsace, mais aussi dans toute la Lorraine et ailleurs en France.
  • Contact

L'auteur.

Moi - Hautes Chaumes

Recherche

Météo

Droits d'auteur.

  

Tous les contenus présents sur ce blog sont couverts par le droit d'auteur. Sauf accord préalable demandé par mail, l'utilisation partielle ou entière des photos présentées ici est INTERDITE.