Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 mai 2009 5 08 /05 /mai /2009 17:30
Depuis maintenant plus d'un an le château de Lutzelbourg à Lutzelbourg, petite localité située à quelques kilomètres de Phalsbourg en Moselle  résonne des coups de marteau et de burin des artisans qui oeuvrent à la réfection de ses murailles et tours. En quelques mois, cette forteresse s'est métamorphosée. Une nouvelle entrée, ou plutôt l'entrée d'origine du château a été rétablie et l'accès facilité par une passerelle. Les ouvriers s'affairent actuellement à la réfection du donjon. Le résultat final promet d'être spectaculaire. Bien qu'il soit en chantier, le château peut se visiter librement et de façon gratuite.  

Pour voir le château il y a moins d'un an environ c'est ici.












































































































3 mai 2009 7 03 /05 /mai /2009 14:50

 

Le château du Haut Barr, surnommé l'Oeil de l'Alsace par les Strasbourgeois a été érigé en 1170 par les évêques de Strasbourg pour surveiller la vallée de la Zorn et la plaine d'Alsace. 
Construit sur une barre de conglomérats gréseux composée de trois énormes rochers de 20 mètres de haut ce château fut transformé et restauré au 14ème siècle avant d'être abandonné en 1770. 
De l'édifice d'origine érigé au 12ème siècle il reste le logis seigneurial  et la chapelle romane consacrée à Saint Nicolas. Les murs et remparts datent du 16ème siècle.  
Dès le début du 17ème siècle la rumeur d'un trésor caché dans ses murs par les riches évêques qui y ont habité au 13ème siècle provoque une chasse au trésor. Mais il semblerait que ce soit une légende car aucun trésor ne fut jamais découvert au Haut Barr.



 Le Haut Barr au 17ème siècle.




















Le pont du diable.






Le printemps au Haut Barr.






Une vue incroyable sur le donjon, la chapelle Romane et sur la ville de Saverne.





Je l'ai déjà visité et parcouru plusieurs fois ce château et je pensais tout avoir vu le concernant mais non, ce jour là un détail attira mon regard.  Je ne sais pas pourquoi je n'avais jamais remarquée cette sculpture représentant un visage, mais j'y retournerai prochainement, peut être que ce château cache encore d'autres secrets ... 




La découverte du jour, une tête sculptée dans le grès.  






23 novembre 2008 7 23 /11 /novembre /2008 18:00

 

C'est près de SAVERNE en Alsace, au bord d'un petit étang situé dans la vallée du Ramsthal que débute cette balade sur les flancs brumeux du Schloesserhoehe à la découverte des ruines du Greifenstein et de la grotte St Vit.

 

Au bout d'un kilomètre environ de montée j'atteins les ruines du Greifenstein situées sur une crête rocheuse à 360 mètres d'altitude.

 

 

 

 

Du château des seigneurs de Greifenstein, il ne subsiste que quelques pans de murs ruinés et deux tours. En réalité il s'agit de deux châteaux séparés par un large fossé. Le grand Greifenstein date du début du 12ème siècle alors que le petit Greifenstein a été construit à la fin du 13ème siècle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des aménagements permettent d'accèder à la terrasse de la tour carrée du grand Greifenstein.

 

 

 

 

  

De là haut, par beau temps, le visiteur peut profiter d'une belle vue sur la ville de SAVERNE, la vallée de la Zorn et le château du Haut Barr.  

 

 

 

 

 

Pas très loin du château de Greifenstein en prenant la direction de la grotte Saint Vit,  on voit encore, imprimés dans la roche,  les traces des roues des chariots  qui empruntaient jadis le chemin conduisant à l'hermitage de Saint Vit et de sa célèbre grotte connue pour guérir  la "danse de St Guy".

 

 

 

 

L'histoire dit que la ville de SAVERNE permettait à un hermite d'occuper la grotte afin qu'il surveille les lieux et donne l'alerte s'il détectait la présence de rodeurs ou de soldats. Cet hermite qui prêtait serment à la ville de SAVERNE,  devait également ouvrir la chapelle et accueillir les fidèles et bien évidemment entretenir les lieux.  Dur dur la vie d'hermite ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En revenant vers la vallée du Ramsthal je fais un crochet par les Marienfels (385 m) noyées dans cette brume humide qui rend les sous bois d'automne encore plus mystérieux et inquiétants.

 

 

 

 

 

 

 Mais pour admirer la vue sur la vallée, il faudra repasser ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

12 novembre 2008 3 12 /11 /novembre /2008 21:19

En effectuant le parcours des Géants du Nideck II (voir article précédent), je me suis un peu écarté de mon itinéraire (non non, je n'étais absolument pas perdu, je le précise car certains y ont pensé, je le sais ...) pour admirer la vue sur le village de Wangenbourg-Engenthal et le château. J'avais programmé la visite de ce très beau château juste après le parcours des géants du Nideck.

Edifié sur un éperon rocheux à une altitude de 480 mètres, au sud-est de la commune de Wangenbourg-Engenthal dans le bas-Rhin par les sires de WANGEN, cette forteresse est citée pour la première fois en 1357.

Les Wangen (Hans et Stephan), ruinés, se font confisquer le château en 1504 par l'empereur Maximilien qui le revend à l'évêque de Strasbourg en 1595. En 1702 le château tombe en ruines. Il sera restauré partiellement au début du 20ème siècle. La passerelle en bois date de 1961.
L'enceinte polygonale ainsi que le donjon subsistent. Il est possible à nouveau de monter par un escalier en bois jusqu'au sommet du donjon où la vue y est magnifique
.

 



Une belle vue sur Wangenbourg-Engenthal et son château médiéval.





Le plan des ruines du château.





Sous le donjon du château.






Murailles et donjon.





La passerelle en bois qui remplace le pont levis.  





Le donjon vu de l'intérieur du château.






Une cheminée renaissance en très bon état de conservation.






La partie ruinée du château vue du sommet du donjon.





Les armoiries de la famille Wangen.






Du sommet du donjon on domine le village.

 







7 novembre 2008 5 07 /11 /novembre /2008 21:40


Caché dans son écrin de verdure le château du Nideck résiste tant bien que mal aux assauts du temps. Situé à flanc de montagne sur la commune de Oberhaslach (67) à 534 m d'altitude et dominant la vallée de la Hasel ce château est en réalité constitué de deux châteaux bien distincts et résultants d'un partage familial. On parle du château inférieur et du château supérieur.
Le château inférieur est cité pour la première fois en 1264 et était alors la propriété du sire de Bourckard du Nideck. Le château supérieur, qui surplombe son aîné, daterait des année 1336 et était le fief de l'évêché de Strasbourg et propriété des Landgraves de Basse-Alsace. Les conflits successifs n'eurent pas raison de cette forteresse médiévale et c'est un incendie qui la détruisit en 1636 durant la guerre de 30 ans.




Château supérieur du Nideck.




Escaliers menant au sommet du château supérieur.






La partie la plus haute du château supérieur.






Le Schneeberg vu du haut du château supérieur.






Le donjon du château inférieur du Nideck.





Le donjon du château inférieur du Nideck.





Plaque située au-dessus de l'entrée du donjon.







28 octobre 2008 2 28 /10 /octobre /2008 06:30

C'est à 565 mètres d'altitude, dans la forêt de Guirbaden, pas très loin du village de MOLLKIRCH (67), que se trouvent les ruines du vaste château du Guirbaden. Ce château date du 11 ème siècle. Cité pour la première fois en 1137 il appartenait alors à la famille DABO - EGUISHEIM. Attaqué, détruit, reconstruit plusieurs fois en 5 siècles, il est vendu en 1790 et classé aux monuments historiques en 1898.  Au jour d'aujourd'hui l'état de ce monument ne fait que se dégrader et sur place il n'y a aucun indice laissant penser à une éventuelle restauration.







C'est une agréable balade qui conduit par des sentiers de sous bois au château du Guirbaden. La forêt dense et les arbres très hauts dont un grand nombre de châtaigniers, rendent cette ruine presque invisible.





Le seul bâtiment encore intact est la chapelle dédiée à Saint Valentin. Détruite par un incendie, cette vaste chapelle fut reconstruite au 19ème siècle, mais son architecture fut modifiée à cette occasion et le style n'a plus rien de Moyenâgeux.





Le château était protégé par une double enceinte. 
 





Le coeur du château repose sur un rocher et un immense arc de décharge permet d'en exploiter toute la surface.





Le donjon est hélas en piteux état et il n'y a plus d'escalier pour y monter. La végétation rend l'accès aux ruines  très difficile et l'endroit n'est absolument pas sécurisé.













Ce château disposait de tout le confort car il y avait même des latrines.













8 octobre 2008 3 08 /10 /octobre /2008 17:25

Ribeauvillé, charmante petite ville médiévale Alsacienne, est dominée par les ruines de ses trois châteaux qui furent jadis la propriété des Sires de Ribeaupierre, une puissante et noble famille du moyen âge.  On les nomme le Saint Ulrich, le Girsberg et le Haut Ribeaupierre. Des trois, c'est le Haut Ribeaupierre qui est le plus vieux. Il aurait été construit au 10ème siècle alors que le Saint Ulrich a été construit au 11ème siècle. Le Girsberg daterait du 13ème siècle.  

Après avoir traversé les vignobles surplombant la ville, le sentier forestier nous mène aux châteaux puis aux rochers du Kahlfels avant de rejoindre le monastère de Notre Dame du Dusenbach (13ème siècle, reconstruit au 19ème siècle), hâvre de paix bloti au fond du Wurmtal.
 



 


Ribeauvillé vu du sentier qui traverse les vignobles.





Le château de Saint Ulrich.





Ruines du château de Saint Ulrich vues de son donjon.






Le château du Girsberg vu du château de St Ulrich.






Château du Girsberg.






Le donjon rond du château du Haut Ribeaupierre.






Château du Haut Ribeaupierre.






Château du Haut Ribeaupierre.





Lichens.





Monastère de Notre Dame de Dusenbach.





Sentier Maria Raydt reliant le monastère à Ribeauvillé.





Retour à Ribeauvillé.




Une légende raconte que deux frères qui chassaient ensemble vivaient dans les châteaux de St Ulrich et de Girsberg. Un matin, un des frères décide de réveiller l'autre en tirant une flèche dans son volet. Malheureusement, il tua son frère qui venait de s'approcher de la fenêtre. Depuis, on dit que par jour de grand vent, on peut entendre l'âme du frère assassin galoper sur son cheval en criant "j'ai tué mon frère".






21 août 2008 4 21 /08 /août /2008 11:03

Nouvelle incursion dans les Vosges du Nord mais cette fois pour visiter la région de BAERENTHAL et plus spécialement le château du Ramstein implanté sur le rocher du même nom.

Le rocher de Ramstein porte  les traces d'un château médiéval. Quelques vestiges de murs sont encore visibles, mais les escaliers taillés dans la roche et les salles semi - troglodytiques sont encore bien visibles.

Construit au 13ème siècle, vers l'an 1292, par les seigneurs de Falkenstein, pour contrôler la vallée du Zinselbach, ce château devient au siècle suivant un repaire de brigands dirigés par les seigneurs de Ramstein.  Les Strasbourgeois et les Bernois unirent leurs efforts pour parvenir à le détruire.



Blason de Baerenthal.





Le rocher de Ramstein.




Rocher de Ramstein.




Une vue sur le village de Baerenthal et son camping.





Un escalier taillé dans la roche.





Une salle semi troglodytique du château du Ramstein.





Un autre escalier du château.




Une porte taillée dans l'épaisse roche.




Une meurtrière du château.




 C'est pas moi qui ai fait çà ....  




18 août 2008 1 18 /08 /août /2008 10:55

Faisons une petite incursion dans le Parc Naturel Régional des Vosges du Nord  qui s'étend de la frontière Franco - Allemande au Nord au col de Saverne au Sud, pour nous rendre dans la région de Wingen sur Moder sur la route reliant Wimmenau à Goetzenbruck  afin d'y découvrir un menhir bien particulier.

Le menhir du Breitenstein (pierre large) est aussi appelé Pierre des 12 Apôtres, faisant référence aux gravures des 12 Apôtres visible sur les quatre côtés du menhir.  Ce monument de plus de 4 mètres de hauteur aurait été érigé entre le 4ème et le 1er millénaire avant JC. En 1170 ce menhir est utilisé comme borne frontière entre l'Alsace et la Lorraine. la croix surmontant le menhir et les gravures des 12 Apôtres ont été réalisés en 1787 par un riche marchand.

Pas très loin du menhir de Breitenstein, au carrefour de la Colonne, se trouve le rocher des Trois Pierre. En réalité il y a trois petits rochers recouverts de gravures et ayant servis de borne frontière. Les armoiries du Duc de Lorraine, du comte de Hanau et du Duc de Nassau figurent sur ces rochers.






 Le menhir du Breitenstein ou Pierre des 12 Apôtres.

 

Partie haute de la Pierre des 12 Apôtres.






Représentations des 12 Apôtres sur le menhir du Breitenstein.






Carrefour de la Colonne.






Colonne routière.






Signalétique du Club Vosgien au carrefour de la Colonne. Suivez la flèche ...





Rocher des Trois Pierre.






Armoiries et gravures diverses sur un des rochers.






Détail roche des Trois Pierre.






Rencontre insolite au carrefour de la Colonne.
12 août 2008 2 12 /08 /août /2008 11:04

 


Le château d'Ochsenstein ou plutôt les châteaux d'Ochsenstein, car selon les sources il est fait état de deux,  voire même de trois châteaux, construits sur le sommet du Schlossberg à 584 mètres d'altitude sur différents  éperons rocheux.

La famille d'Ochsenstein est mentionnée dès le 12ème siècle, mais les vestiges les plus anciens des deux châteaux ne datent que du 13ème siècle. Ces deux châteaux sont établis sur trois rochers sensiblement alignés sur le Schlossberg. Au sud le plus grand des rochers forme le noyau du Grand Ochsenstein qui conserve les vestiges les plus intéressants. Les deux rochers plus au nord, reliés par des murs réduits à quelques  pans ruinés, constituaient le Petit Ochsenstein.

Détruits, reconstruits à de nombreuses reprises entre le 13ème et le 16ème siècle, les châteaux sont définitivement ruinés en 1632 pendant la guerre de 30 ans.
En dernier ressort, au 18ème siècle, l'ensemble formé par les châteaux et l'annexe agricole du Haberacker est la propriété des Hanau-Lichtenberg, puis des Hesse-Darnstadt et ceci jusqu'à la révolution.




Diaporama.



















Présentation

  • : Sarrebourg 57400
  • Sarrebourg 57400
  • : Mes photos prises au gré de mes balades et randonnées à Sarrebourg et dans ses environs, dans les Vosges et en Alsace, mais aussi dans toute la Lorraine et ailleurs en France.
  • Contact

L'auteur.

Moi - Hautes Chaumes

Recherche

Météo

Archives

Droits d'auteur.

  

Tous les contenus présents sur ce blog sont couverts par le droit d'auteur. Sauf accord préalable demandé par mail, l'utilisation partielle ou entière des photos présentées ici est INTERDITE.