Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 17:00
 
Le château du Haut barr, aussi appelé l'Oeil de l'Alsace en raison de sa situation dominante sur la plaine d'Alsace a été érigé  à partir de 1170  sur une barre de grès composée de trois rochers juste au-dessus de la ville Bas-Rhinoise de Saverne.
J'y avais déjà découvert trois belles têtes sculptées placées sur l'extérieur de la chapelle et je ne m'attendais vraiment pas à en découvrir une quatrième, en très bon état, sur un bénitier situé à l'intérieur de la chapelle.
En quittant ces lieux, content d'avoir découvert une nouvelle tête qui m'était jusqu'alors inconnue, quelle ne fut pas ma surprise d'appercevoir au bas du rocher de grès situé le plus à l'ouest, les vestiges de plusieurs têtes qui furent sculptés dans la roche et partiellement détruites pour des raisons inconnues.  Je suis déjà passé à de nombreuses reprises à cet endroit, mais cette fois je longeais la parroie rocheuse alors que d'habitude j'en suis un peu plus éloigné.
 
 
   
 Itinéraire : Maisonnette de Pierres -  Stambach - Bischofsthal - Le Haut Barr (château) - Grand Geroldseck (ruines) - Petit Geroldseck (ruines) - Brotschberg (tour) - Schaeferplatz - Haberacker (maison forestière) - Ochsenstein (ruines) - Schlossberg - Krappenfels -  Wuestenberg - Maisonnette de Pierres.
Carte : IGN Top 25 - 3715 OT
17 km - 790 m de dénivelé positif
 
 
 
A01 - Haut Barr et tour du Brotsch
    Ruines du Haut Barr.
 
 
 
 
 
 
 
 A02 - Haut Barr et tour du Brotsch
  Ruines du château du Haut Barr.
 
 
 
 
 
 
 
 A03 - Haut Barr et tour du Brotsch
  Une partie du château à laquelle j'accède pour la première fois.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 A04 - Haut Barr et tour du Brotsch
  Au sommet du rocher.
 
 
 
 
 
 
 
 
 A05 - Haut Barr et tour du Brotsch
  Vue sur le Grand Geroldseck et au loin la tour du Brotsch.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 A06 - Haut Barr et tour du Brotsch
  Chapelle du château du Haut Barr.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 A07 - Haut Barr et tour du Brotsch
  Et voici la dernière tête découverte à l'intérieur de la chapelle cette fois.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 A08 - Haut Barr et tour du Brotsch
 
 
 
 
 
 
 
 
A009 - Haut Barr et tour du Brotsch
  Base du rocher ouest. On distingue une sculpture de tête à droite.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
A10 - Haut Barr et tour du Brotsch
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  La tête sculptée a été dégradée.
 
 
 
 
 
 
 
A11 - Haut Barr et tour du Brotsch
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  Deux autres têtes sculptées dans le grès et fort abîmées.
 
 
 
 
 
 
 
 A12 - Haut Barr et tour du Brotsch
  Une belle vue sur le donjon du Grand Geroldseck et le Haut Barr avec Saverne à l'arrière plan
 
 
 
 
 
 
 
 
 A13 - Haut Barr et tour du Brotsch
  Rocher Huck
 
 
 
    Construite au sommet du Brotschberg à 530 m d'altitude, la tour du Brotsch, offre une vision panoramique sur les Vosges et la plaine d'Alsace à ceux qui auront la force et la volonté de gravir les 90 marches de l'escalier en colimaçon qui permet d'accèder à son sommet. Attention, personnes sujettes au vertige s'abstenir, car vous serez à 16 mètres de hauteur.
 
 
 
 A14 - Haut Barr et tour du Brotsch
  La tour du Brotsch
 
 
 
 
 
 
 
 
 
A15 - Haut Barr et tour du Brotsch
    Cà penche un peu ...  
 
 
 
 
 
 
 A16 - Haut Barr et tour du Brotsch
    Le Haut Barr, les Vosges du Nord et Saverne, vus du haut de la tour du Brotsch
 
 
 
 
 
 
 
 
A17 - Haut Barr et tour du Brotsch
     Vue en direction de Dabo
 
 
 
 
 
 
 
 
 A18 - Haut Barr et tour du Brotsch
  Rocher du Brotsch
 
 
 
 
 
 
 
 
 
A19 - Haut Barr et tour du Brotsch
  Ruines du donjon du château d'Ochsenstein
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 A20 - Haut Barr et tour du Brotsch
  Le Krappenfels
 
 
 
 
 
 
 
 
 
A21 - Haut Barr et tour du Brotsch
  Pierre des Druides au Wuestenberg
 
 
 
 
 
   Si vous comptez bien, vous en verrez 13. Nous ne sommes pas superstitieux et celà ne nous a pas empêché, mes amis et moi, de déguster cette bonne omelette aux lardons et aux pommes de terres avant de terminer notre parcours.
 
 
 
 
A22 - Haut Barr et tour du Brotsch
    La cuisine du "chef"
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 A23 - Haut Barr et tour du Brotsch
  L'omelette en cours de préparation (là ce n'est que la moitié)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
12 juin 2012 2 12 /06 /juin /2012 17:30
Toujours en vadrouille dans le JURA, nous quittons provisoirement la région de MORTEAU où nous venons de faire une belle randonnée à la découverte du Saut du Doubs (article précédent) pour nous rapprocher de PONTARLIER en prévision de la randonnée du lendemain dont le parcours est prévu entre la station de sport d'hiver de METABIEF et le sommet du Mont d'Or. En attendant il nous reste quelques heures à passer et nous en profitons pour visiter le château de JOUX.   
  
Forteresse située au coeur d'un site naturel magnifique, le château de Joux présente sur 2 hectares l'évolution de l'architecture militaire, du moyen-âge au fort de type Joffre. Prison d'État, il a hébergé des personnages aussi illustres que Mirabeau ou Toussaint Louverture.
 
Edifié à l'entrée de la "Cluse de Pontarlier", le château de Joux commande d'une centaine de mètres le passage emprunté par la grande route internationale reliant à travers le Jura la vallée de la Saône et la Bourgogne à la Suisse, les Flandres et la Champagne à l'Italie, les mers froides septentrionales à la Méditerranée. Cette situation géographique a de tous temps incité les hommes à fortifier et défendre ce point de passage obligé.
La grande voie commerciale qui passe au pied du château se développe à partir du 13e siècle, lors du renouveau des échanges européens, et devient la route du sel et du monachisme. Elle est également empruntée par les armées qui ont utilisé ce passage naturel à travers la montagne jurassienne depuis l'Empire Romain.
Passage obligé, cette cluse a toujours constitué un verrou naturel qu'il était logique, tentant et inévitable de surveiller et surtout de fortifier. Après le rattachement de la Franche-Comté au royaume de France en 1674, le rôle joué par la place frontière de Joux devient capital dans la défense du "Pré Carré" de Vauban.

Au cours des dix siècles de son histoire, le château n’a cessé d’être reconstruit, agrandi et complété : il est aujourd’hui composé de 5 enceintes et s’étend sur deux hectares, sans compter le complément défensif offert par les forts du Larmont inférieur et supérieur, construits face au château.
 
 
 
D01 - Abbaye de Montbenoit - Fort de JOUX -020
 
 
 
 
 
 
 
 
D02 - Abbaye de Montbenoit - Fort de JOUX -021
 
 
 
 
 
 
 
 
 D03 - Abbaye de Montbenoit - Fort de JOUX -026
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 D04 - Abbaye de Montbenoit - Fort de JOUX -030
 
 
 
 
 
 
 
 
 D05 - Abbaye de Montbenoit - Fort de JOUX -038
  Porte d'honneur
 
 
 
 
 
 
D06 - Abbaye de Montbenoit - Fort de JOUX -041
  Echauguette Louis XIV
 
 
 

Mirabeau

 
Dans sa jeunesse, Mirabeau mena une vie très dissolue, multipliant les aventures et les dettes de jeu. Pour éviter le scandale, son père demanda au Roi d’émettre une lettre de cachet contre lui, afin de le faire enfermer sans jugement. Mirabeau fut tout d’abord emprisonné au château d’If, plus proche de sa Provence natale, mais son comportement ne s’améliora pas : il y séduisit la seule femme de la prison, la cantinière, ce qui entraîna son transfert au château de Joux, en 1775. Il était alors âgé de 26 ans. Le gouverneur du château, mis en confiance par l'éloquence de son prisonnier, assouplit rapidement ses conditions de détention et l'autorisa à fréquenter la société pontissalienne.
Il y fit la connaissance de Sophie de Ruffey, avec qui il s'enfuit à Amsterdam, où on les arrêta quelques mois plus tard. Mirabeau fut enfermé au château de Vincennes, Sophie dans un couvent du Loiret où, minée par la solitude, elle finit par se suicider. A sa libération, trois ans plus tard, Mirabeau se lança dans une brillante carrière politique. Il devint alors l’un des plus prestigieux orateurs de la Révolution avant de s’éteindre en 1791, des suites de la syphilis.
 
 
 
 
  D18 - fort de Joux-redim1024
 
 
 
 
 
 
 
 D07 - Abbaye de Montbenoit - Fort de JOUX -047
  Enceinte Vauban
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 D09 - Abbaye de Montbenoit - Fort de JOUX -051
 
 
 
 
 
 
 
 
D08 - Abbaye de Montbenoit - Fort de JOUX -049
 Vue panoramique sur la Cluse de Pontarlier
 
 
 
 
 
 D10 - Abbaye de Montbenoit - Fort de JOUX -059
 Le puits du fort (200 m de profondeur)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 D11 - Abbaye de Montbenoit - Fort de JOUX -058
 Une tête
 
 
 
 
 
 
 
 
D12 - Abbaye de Montbenoit - Fort de JOUX -065
 Une cuisine du fort
 
 
 
 
 
 

Toussaint Louverture

 
Ancien esclave né en 1743 dans une plantation de l’île de Saint-Domingue (Haïti), Toussaint prit la tête de la révolte des esclaves contre les colons blancs en 1791, soutenu par les espagnols. Il mit la plus riche des colonies françaises à feu et à sang. Trois ans plus tard, la République Française abolit l’esclavage et Toussaint se rallia à elle, devenant par la même occasion le premier général noir de l’armée française. Ses succès militaires et son sens politique lui permirent ensuite de devenir le gouverneur incontesté de la colonie de Saint-Domingue, dont il avait préalablement chassé les espagnols.
L’arrivée au pouvoir de Napoléon Bonaparte et le rétablissement de l’esclavage conduisirent Toussaint Louverture à reprendre les armes. En 1802, Napoléon organisa une grande expédition militaire qui se solda par la capture de Toussaint. Immédiatement transféré en France, il fut enfermé au Château de Joux, où il mourut le 7 avril 1803, à 60 ans.
En 1804, Haïti devint la première république noire indépendante du monde. La France elle, n’abolit définitivement l’esclavage qu’en 1848.
 
 
 
 D13 - Abbaye de Montbenoit - Fort de JOUX -069
 
 
 
 
 
 
 
 
D14 - Abbaye de Montbenoit - Fort de JOUX -072
 La cellule de Toussaint Louverture
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 D15 - Abbaye de Montbenoit - Fort de JOUX -073
 Un escalier vertigineux permet de descendre dans les parties les plus basses du château
 
 
 
 
 
 
 
 
 D16 - Abbaye de Montbenoit - Fort de JOUX -076
 Un des souterrains du château
 
 
 
 
   Dégustation de produits régionaux à l'issue de la visite... (qui n'est pas comprise dans la visite)
 
 
 
 
D17 - Abbaye de Montbenoit - Fort de JOUX -080
 
   
 
... puis visite de la distillerie artisanale d'absinthe Pierre Guy  à PONTARLIER avant de rejoindre notre hôtel.
 
 
D19 - Distillerie Pontarlier-Anis-redim1024
  .
.
.
   
D23 - distillerie Pontarlier-redim1024
 
.
.
.
D20 - Distillerie Pontarlier-Anis-redim1024
  L'absinthe coule directement dans des fûts en chêne.
.
.
.
D21 - Distillerie Pontarlier-Anis-redim1024
  .
.
.
D22 - Distillerie Pontarlier-Anis-redim1024
.
.
.
 
 
     
 
 
 
 
 
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 12:30
 
Cette randonnée  dont le point de départ se situe près du village Alsacien d'Oberbronn à l'aire de pique nique du centre équestre, va nous mener, mes amis et moi, jusqu'aux ruines du château du Wasenbourg. Ce château qui surplombe la ville de Niederbronn Les Bains a été construit au XIIIème siècle à une altitude de 433 mètres sur la colline du Reisberg sur l'emplacement d'un temple dédié à Mercure.
   
Le Wasenbourg est cité au VIIIème siècle et un document de 1273 parle de la reconstruction du château par l'évêque de Strasbourg. Parmis les moellons qui soutenaient le plafond de la salle des chevaliers, on découvre une tête sculptée qui pourrait être celle du maitre d'oeuvre, un certain Erwin de Steinbach, un des maitres d'oeuvre de la cathédrale de Strasbourg.

Le mur-bouclier de ce château, toujours visible, était suffisamment haut et large (4 m) pour pouvoir remplacer la tour et inclure un escalier intérieur.
Une  échauguette particulièrement bien préservée donne sur la cour intérieure.

Une très belle fenêtre de 1280, composée de neuf lancettes de vitrail juxtaposées et surmontées de sept rosaces ajourées, taillée dans un seul bloc de grès, s'ouvre sur la ville de Niederbronn. Elle a été restaurée en 1909.

Chaque pierre porte sur ses deux faces le trou rond d'ancrage servant à la hisser en place au moyen d'une pince de levage. 

Goethe, alors étudiant à Strasbourg, visita la ruine du château en 1770.
     
     
     
Itinéraire : Oberbronn (centre équestre) -  Daumen - Bueckelstein - Graebelsbrunnen - Le Wasenbourg - Reisberg - Wasenkoepfel - Col de l'Ungerthal - Weisse-Birke - Immenkopf -  Ziegelberg - Oberbronn.
 
Carte : IGN Top 25 - 3714 ET
 
 
D01 - Wasenbourg - col Ungerthal001
  Secteur de Daumen.
 
 
 
 
 
D02 - Wasenbourg - col Ungerthal002
   Sculpture près du Burckelstein   
    
     
D03 - Wasenbourg - col Ungerthal003
Tête gravée dans la roche près du Burckelstein
 
 
 
 
 
D04 - Wasenbourg - col Ungerthal004
  Fontaine de Graebelsbrunnen
 
 
 
 
 
 
 D07 - Wasenbourg - col Ungerthal007
    Ruines du château du Wasenbourg
 
 
 
 
 Le Wachfels, ou rocher de veille, situé juste à côté du château, servait de tour de guet à un groupe de la VIIIème légion romaine basée à Argentoratum, nom latin d'origine Celtique de la ville de Strasbourg.
 
 
 D06 - Wasenbourg - col Ungerthal006
  Le Wasenbourg, la tour de guet et vestiges d'un temple romain ...
 
 
 
 
 
 D08 - Wasenbourg - col Ungerthal008
  Le seigneur du Wasenbourg est au balcon !
 
 
 
 
 
 
D09 - Wasenbourg - col Ungerthal009
    Date gravée dans une pierre du château, peut être la date de construction du château
 
 
 
 
 
 
 
 
 D10 - Wasenbourg - col Ungerthal010
  Tête sculptée dans la salle des chevaliers du château.  
 
 
 
 
 
 
 
D11 - Wasenbourg - col Ungerthal011
    Visage gravé dans un rocher près du château
 
 
 
Après la visite du château, nous poursuivons notre randonnée en traversant un plateau avec vestiges de camp Celtique, mur païen, pierres à bassins et à cupules et pierres levées ou menhirs, avant d'arriver à la tour d'observation du Wasenkoepfel située à 526 m d'altitude.
 
 
 
 
 D12 - Wasenbourg - col Ungerthal012
  Rigole d'écoulement de 70 cm de large creusé dans la roche près du château
 
 
 
 
 
 
 
 D13 - Wasenbourg - col Ungerthal013
  Cupule dans le jardin des fées, forêt du Reisberg
 
 
 
 
 
 
 
 
D14 - Wasenbourg - col Ungerthal014
    Plusieurs autres cupules de fort belle taille
 
 
 
 
 
 
 
 
 D15 - Wasenbourg - col Ungerthal015
    Une pierre levée taillée qui pourrait être un menhir
 
 
 
 
 
 
 
D16 - Wasenbourg - col Ungerthal016
    Aire de pique nique au pied du Wasenkoepfel
 
 
 
 
 
 
 
 D17 - Wasenbourg - col Ungerthal017
  Montée vers le Wasenkoepfel
 
 
 
 
    D'une hauteur de 10 mètres seulement, la tour du Wasenkoepfel a été construite en 1887 par le Vogesen Club, l'actuel Club Vosgien. De petite taille, la hauteur des arbres qui l'entourent empêchent toute observation panoramique.
 
 
 
 D18 - Wasenbourg - col Ungerthal018
  Tour d'observation du Wasenkoepfel, construite en 1887 par le club Vosgien Allemand
 
 
 
 
 
    Le col de l'Ungerthal n'est plus très loin maintenant et nous allons pouvoir nous restaurer avec quelques délicieuses grillades. Nous fêtons à nouveau un anniversaire, merci à Claude pour cette excellente bouteille d'un très bon vin Alsacien. La vieille table en bois idéalement placée au soleil devant l'abri du club Vosgien est la bienvenue pour y prendre notre repas et poser nos verres.
 
 
 
D19 - Wasenbourg - col Ungerthal019
  Col de l'Ungerthal
 
 
 
 
 
 
 
 D20 - Wasenbourg - col Ungerthal021
  Abri du col de l'Ungerthal
 
 
 
 
D24 - Wasenbourg
 
 
 
 
D21 - Wasenbourg - col Ungerthal020
   
 
 
 
Après le repas, il reste encore quelques kilomètres de marche à faire avant de revenir à notre point de départ et c'est avec regrets que nous laissons la petite cabane du col de l'Ungerthal derrière nous. Le rythme est moins soutenu que ce matin malgré les sacs à dos moins chargés ... 
 
 
 D22 - Wasenbourg - col Ungerthal022
  Chêne remarquable de l'Immenkopf
 
 
 
 
 
 
 
 
D23 - Wasenbourg - col Ungerthal023
    Signes d'un printemps imminent
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
7 septembre 2011 3 07 /09 /septembre /2011 07:00

 

Retour dans la Vosges du Nord pour une nouvelle randonnée ponctuée de plusieurs visites castrales. Quatre ruines de châteaux  se trouvent sur le parcours. Dès le départ nous allons visiter le Petit Arnsbourg (13/14ème siècle) puis les deux châteaux du Wasigenstein (13ème siècle), le Petit et le Grand Wasigenstein, séparés seulement par une faille de quelques mètres. On aurait pu jeter une passerelle pour passer de l'un à l'autre tellement ils sont propres. Le Grand Wasigenstein est construit plutôt en longueur alors que le Petit Wasigenstein a été construit en hauteur sur plusieurs étages afin de s'adapter à l'étroitesse du rocher qui l'héberge.

 

Les châteaux des Vosges du Nord ont cette particularité qu'ils ont tous été construits en utilisant comme base un rocher dans lequel les constructeurs ont creusé des escaliers, des salles et des puits.  On dit qu'ils sont semi-troglodytique.

 

C'est  en passant du Grand au Petit Wasigenstein que mon ami découvre dans la paroi de grès une très belle sculpture représentant le visage d'un homme vu de profil. cette sculpture me semble assez récente mais il est impossible de la dater. A seulement  quelques mètres de cette sculpture j'en découvre une autre beaucoup plus ancienne et usée que la précédente. 

  

Notre randonnée va nous mener ensuite dans le Palatinat. Il s'agit de la continuité des Vosges, mais chez nos voisins Allemands. En Allemagne aussi on trouve des abris pour randonneurs dans la forêt. Nos amis Allemands ont même pensé aux toilettes. Je n'aurai jamais imaginé qu'on puisse construire des toilettes en pleine forêt, mais ils l'ont fait.

 

Nous allons profiter des installations (tables et bancs) très pratiques pour prendre notre repas de midi avant de repartir vers la France où il nous reste une dernière ruine de  château à visiter. Le Lutzelhardt a été construit au milieu du 13ème siècle pour protéger la seigneurie de Bitche. Il se trouve aujourd'hui dans la première réserve biologique domaniale intégrale transfrontalière d'Europe. Dans cette réserve les arbres peuvent vieillir avant de mourir. La flaure ne subit aucune intervention humaine et seuls les sylviculteurs viennent y mener des recherches afin de comprendre le mode de fonctionnement des forêts naturelles mais ... défense de quitter les sentiers balisés.

  

 

Voir l'article précédent avec cinq ruines de châteaux - Randonnée autour du Fleckenstein.  

 

 

Itinéraire : Obersteinbach (67) - départ à la  maison du randonneur -  Schlossberg - ruine de l'Arnsbourg - ruines du Wasigenstein - vallée du Langenbach -  Grosser Florenberg (Palatinat) - Judenhuebel - ruine du Lutzelhardt - Obersteinbach.

 

Carte : IGN Top 25 - 3814 ET  

 

 

D02 - Obersteinbach

  Tête à Obersteinbach.

 

 

 

 

 

 

 

D01 - Obersteinbach

  Obersteinbach et le petit Arnsbourg.

 

 

 

 

 

 

 

D05 - ruines Arnsbourg

 Ruines du Petit Arnsbourg.

 

 

 

Le Petit Arnsbourg a été la propriété de l'abbaye de Wissembourg et le fief de différentes familles nobles. Il n'a jamais joué un rôle important et fut détruit durant la guerre de Trente Ans.  

 

 

 

 

D04 - ruines Arnsbourg

  Ruines du Petit Arnsbourg.

 

 

 

 

 

 

 

D07 - ruines Arnsbourg

  Salle creusée dans la roche au Petit Arnsbourg.

 

 

 

 

 

 

 

 

D06 - ruines Arnsbourg

 Une vue sur Obersteinbach.

 

 

 

 

 

 

 

 

D08 - ruines Wasigenstein

  Le Grand  Wasigenstein (à droite) et le Petit Wasigenstein (à gauche).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D09 - ruines Wasigenstein

  Au pied du Grand Wasigenstein.

 

 

 

 

Le Wasigenstein est nommé dès 788 sous le nom de Wassenstein. Le château n'apparait qu'au début du XIII ème siècle comme fief impérial des nobles de ce nom. On peut distinguer deux châteaux accolés séparés uniquement par une profonde brèche. Après l'extinction de la famille les deux châteaux parvinrent aux Puller de Hohenbourg puis aux Fleckenstein.

Le nom de Wasigenstein est devenu célèbre dans la littérature. C'est là qu'aurait eu lieu le combat singulier entre Walther d'Aquitaine, accompagné de la belle Hildegonde et les guerriers du roi Gunther de Worms, chanté par le "Waltharius" le "Waltharilied" qui date du X ème siècle et qui fait partie du cycle des Nibelungen 

 

 

 D10 - ruines Wasigenstein

  Le Grand Wasigenstein.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D12 - ruines Wasigenstein

  Le Grand Wasigenstein.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D11 - ruines Wasigenstein

  Escalier creusé dans la roche au Grand Wasigenstein.

 

 

 

 

 

 

D13 - ruines Wasigenstein

  Les Vosges du Nord.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D14 - ruines Wasigenstein

  La faille entre le Grand et le Petit Wasigenstein.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D16 - ruines Wasigenstein

  Tête sculptée dans le rocher du Grand Wasigenstein.

 

 

 

 

 

 

 

  D15 - ruines Wasigenstein

  Une seconde tête très usée, également au Grand wasigenstein.

 

 

 

 

 

 

 

 

D17 - ruines Wasigenstein

  Le Petit Wasigenstein, tout en hauteur.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D18 - ruines Wasigenstein

  Salle et escalier creusé dans la roche.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D19 - abri Armersberg

  Abri forestier dans le Palatinat.

 

 

 

 

 

 

 

 

  D20 - abri Armersberg

  Une source avec un beau débit.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D21 - abri Armersberg

  La découverte du jour : les toilettes forestières.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D22 - abri Armersberg

  Toilettes argentées, mais plus de papier ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D23 - rocher Armersberg

  Beau rocher dans la forêt de l'Armersberg.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D24 - réserbe biologique

  Signalisation de la réserve biologique domaniale intégrale.

 

 

 

 

Le château de Lutzelhard fut construit au XIII ème siècle par le seigneur de Lutzelhardt, auxquels fut conférée à la même époque la prévôté impériale de Wasselonne. En 1363 le château fut vendu à Henri de Fleckenstein, puis passa en 1520 aux comtes de Deux-Ponts-Bitche. Fief ducal de Lorraine en 1570, il fut rendu en 1606 aux Hanau-Lichtenberg  et détruit pendant la guerre de Trente Ans.   

 

 

 

 

D25 - ruines Lutzelhardt

  Au pied des ruines du Lutzelhardt, dans un écrin de verdure.

 

 

 

 

 

 

 

 

D27 - ruines Lutzelhardt

  Ruines du Lutzelhardt.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D29 - fenêtre Lutzelhardt

Fenêtre du Lutzelhardt.

 

 

 

 

 

 

 

D28 - collines Vosges du Nord

  Belle vue sur les environs d'Obersteinbach.

 

 

 

 

 

 

 

 

D30 - attention rage

  Panneau d'information devenu obsolète.  

 

 

 

 

 

 

 

 

D31 - ruines Arnsbourg

  Le Petit Arnsbourg en plein soleil.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D32 - Obersteinbach

  Une autre tête à Obersteinbach.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3 septembre 2011 6 03 /09 /septembre /2011 11:00

 

 

Voici une randonnée très riche en vestiges féodaux. J'ai compté cinq châteaux sur ce parcours effectué dans les Vosges du Nord et pour une petite partie dans le Palatinat, l'équivalent Allemand de nos Vosges du Nord.   

Tous ces châteaux ruinés ont une particularité communes, ils sont semi-troglodytique. Ils ont été construits sur des rochers. des salles, des oubliettes et même des escaliers ont été creusés dans cette roche de grès rose. Les parties les mieux conservées sont d'ailleurs ces aménagements rocheux.

 

Le château fort du Fleckenstein construit au 12ème siècle est devenu un lieu très touristique et il est le seul château payant sur ce parcours. Je ne le visiterai donc pas car de toute façon les portes étaient encore fermées à l'heure de mon passage.  Les quatre autres châteaux se visitent librement et sous la responsabilité des visiteurs qui ne doivent pas oublier les règles élémentaires de prudence car une chute  est toujours possible.  

 

Cette journée sera aussi riche en découvertes, car trois belles gravures et sculptures représentant des visage humains (Loewenstein et Hohenbourg) et même d'un dragon (Froensbourg) seront découvertes dans les différentes ruines situées en territoire Français. La ruine Allemande du Wegelnburg ne nous livrera aucun secret.  C'est l'élément féminin de notre petit groupe qui très motivé par la promesse d'une bouteille de champagne a fait deux des trois découvertes. Le "chasseur de têtes" a de la concurence sérieuse. Gare aux prochaines visites de châteaux.

 

 

Itinéraire : Etang de lembach (alt 204 m) - château du Fleckenstein ( 358 m) -  Langenfels - Le Schlossberg  -  Krappenfels - château du Loewenstein (530 m)  - château du Hohenbourg (550 m) - Kaiser Wilhelm Stein  (frontière Franco-Allemande) - château du Wegelnburg  - Le Fleckenstein - vallée de la Sauer - Fuchsberg - château du Froensbourg  (290 m) - vallée de Steinbach - 

 

Parcours d'environ 14/15 km. Prévoir 5 heures de marche. Pour bons marcheurs. Dénivelé approximatif  + 600 m.

 

Carte : IGN Top 25 3814 ET

 

 

 

B01 - Fleckenstein [1280x768]

  Château du Fleckenstein.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

B02 - Vosges du Nord [1280x768]

  Vosges du Nord.

 

 

 

 

 

 

B03 - Le Fleckenstein [1280x768]

  Belle vue sur le Fleckenstein.

 

 

 

 

 

 

B04 - Loewenstein [1280x768]

  Le  Loewenstein.

 

 

Le  château de Loewenstein a été construit au 13ème siècle et eut une renommée fâcheuse comme repaire de seigneurs-brigands. Il fut détruit en 1386 par le seigneur de Lichtenberg et les Strasbourgeois.

 

  B26 - Loewenstein [1280x768]

  Passage taillé dans la roche au Loewenstein.

 

 

 

 

 

B05 - Loewenstein [1280x768]

  Ancienne gravure au Loewenstein.

 

 

 

 

 

 

B06 - Hohenbourg vu du Loewenstein [1280x768]

Vue sur le château du Hohenbourg.   

 

 

Le château de Hohenbourg construit au milieu du 13ème siècle,  appartenait à une puissante famille de dynastes, les Puller von Hohenbourg, dont l'un fut poète troubadour dans la suite du roi Rodolphe de Habsbourg. A la fin du 15ème siècle, le château parvint, par héritage, aux seigneurs de Sickingen qui, dans le deuxième motié du 16ème siècle y accomplirent de grand travaux de réfection dans le style Renaissance. Le château fut détruit pendant les guerres de Louis XIV par Monclar (1680), mais les vestiges sont importants et intéressants (bastion d'artillerie, logis seigneurial, portes armoriées, puits souterrains évidés dans le roc).

 

 

 

B07 - Hohenbourg [1280x768]

  Le Hohenbourg.

 

 

 

 

 

 

B08 - Hohenbourg [1280x768]

  Belle porte renaissance 16ème siècle.  

 

 

 

 

 

 

B09 - Hohenbourg [1280x768]

  Détail de la porte renaissance représentant un bouffon.

 

 

 

 

 

 

B10 - Hohenbourg [1280x768]

  Beau bastion d'artillerie du   Hohenbourg.

 

 

 

 

 

B11 - Hohenbourg [1280x768]

  Le donjon accolé à un rocher.

 

 

 

 

 

 

B12 - Hohenbourg [1280x768]

  Blason du Hohenbourg en partie endommagé (normalement 5 boules).

 

 

 

 

 

B13 - balisage [1280x768]

 

 

 

 

 

 

 

B14 - frontière Franco Allemande [1280x768]

  Frontière Franco-Allemande au Kaiser Wilhelm Stein.

 

 

 

 

 

 

B15 - balisage Allemand [1280x768]

  Balisage pour randonneurs Allemands.

 

 

 

 

 

B16 - Wegelnburg [1280x768]

  Château Allemand du Wegelnburg.

 

 

 

Le Wegelnburg a été construit à la fin du 12ème siècle à la demande de Frédéric Barberousse. Situé à 572 mètres d'altitude, c'est le château le plus haut du Palatinat. Il a été détruit en 1680 par les troupes commandées par le maréchal Monclar.

 

 

 

B17 - Wegelnburg [1280x768]

  Le Wegelnburg avec la vue sur le Palatinat.

 

 

 

 

 

 

B18 - Palatinat [1280x768]

  Le Palatinat vu du haut du Wegelnburg.

 

 

 

 

 

 

 

B20 - ruisseau [1280x768]

  Vallée de la Sauer.

 

 

 

 

 

 

B21 - abri Fuchsberg [1280x768]

  Abri du Fuchsberg.

 

 

 

 

 

 

B23 - Froensbourg [1280x768]

  Le Froensbourg.

 

 

Le Froendsbourg ou Freundsburg surplombe la route de Wissembourg vers la Lorraine. Nommé pour la première fois en 1269, il fut détruit en 1359 par les troups de l'évêque de Strasbourg et leurs alliés en raison des actes de brigandage des seigneurs qui l'occupaient. Plus tard il fut acquis par les barons de Fleckenstein qui le reconstruisirent  (1491).

 

 

B22 - Froensbourg [1280x768]

  Le Froensbourg.

 

 

 

 

 

B24 - dragon Froensbourg [1280x768]

  Tête de dragon au Froensbourg.

 

 

 

 

 

 

B25 - etang de Lembach [1280x768]

  Etang de Lembach.

 

 

 

 

 

25 juin 2011 6 25 /06 /juin /2011 11:30

 

 Alors que le numéro spécial de Passion-Vosges "escapades en Alsace centrale"  vient tout juste de sortir, je m'élance sur le parcours n° 14 tel qu'il est décrit dans le magazine avec une variante jusqu'au château du Frankenbourg situé au sommet du Schlossberg.

Pas moins de 640 m de dénivelé positif sur ce parcours assez physique durant les deux premières heures. Certaines montées directes sont assez raides ...

La beauté des paysages, des forêts traversées, des rochers visités, mais aussi la découverte de trois abris supplémentaires à faire figurer dans l'album photo "abris et refuges" de ce blog et surtout la visite d'une très belle ruine du château du Frankenbourg (12ème siècle) avec en prime le soleil et une température digne d'un mois de juillet ont fait de cette randonnée une sortie inoubliable.  

Je reviens sur les abris dont deux d'entre eux ne figurent pas sur les plans IGN et celà est même dommage car ils tombent dans l'oubli et leur état général s'en ressent d'autant plus. Il s'agit de  l'abri de Saint Dié situé au bout de la vallé de la Chapelle et de l'abri  du col du petit Haut situé près dudit col. De construction très ancienne, ces deux abris sont sombres et mériteraient bien un bon coup de balai.

Le troisième abri vu sur ce parcours se trouve au pied du Schlossberg. Pas très récent non plus, il se trouve dans un espace plus dégagé que les deux autres et il est de ce fait un peu plus accueillant que les précédents. Une aire de pique nique extérieure est également bien appréciée par beau temps.

La visite des très belles ruines du château du Frankenbourg (alt 715 m) vont me donner quelques sueurs froides car j'ai bien failli rester bloqué dans la cour intérieure desservie par un seul accès. L'arrivée inopinée d'un impressionnant essaim d'abeilles va m'obliger à quitter les lieux très vite. Cet essaim a investi une partie du château alors que je venais de pénétrer dans la cour intérieure et a trouvé la bonne idée de se positionner à une dizaines de mètres de la porte de sortie.  

Je pensais prendre mon repas dans le château mais par précaution je vais m'éloigner jusqu'au Stangenplatz pour celà avant de rejoindre quelques beaux rochers puis le parking de départ.  

 

 

Itinéraire : Breitenau (67) - parking sur route forestière de la chapelle après la maison forestière (alt 404 m) - chapelle de St Die - vallée de la chapelle - place des charpentiers - col du Petit Haut (alt 698 m) - Neuwald -  Rocher du Coucou (alt 856 m)  - Schlossberg (alt 715 m) - Stangenplatz (alt 764 m)  - Roches Rondes - Roche des Fees (alt 754 m) - retour parking

 

Carte utilisée : IGN Top 25 - 3717ET

 

 

 

 

 

H01 - Breitenau - Frankenbourg [1280x768]

  Breitenau au pied du massif Vosgien.

 

 

 

 

 

 

H02 - Breitenau - Frankenbourg [1280x768]

  Chapelle de St Dié.

 

 

 

 

 

H03 - Breitenau - Frankenbourg [1280x768]

 

 

 

 

 

H04 - Breitenau - Frankenbourg [1280x768]

  L'abri de St Dié.

 

 

 

 

 

 

H05 - Breitenau - Frankenbourg [1280x768]

  Quelle est la bonne direction ?

 

 

 

 

 

H06 - Breitenau - Frankenbourg [1280x768]

  Un vieil abri au col du Petit Haut.

 

 

 

 

 

 

H07 - Breitenau - Frankenbourg [1280x768]

  Point de vue sur le Val de Liepvre.

 

 

 

 

 

 

H08 - Breitenau - Frankenbourg [1280x768]

  Etranges cupules au rocher du Coucou.  

 

 

 

 

H11 - Breitenau - Frankenbourg [1280x768]

  Le Schlossberg et le château du Frankenbourg vus du Rocher du Coucou.

 

 

 

 

 

 

H12 - Breitenau - Frankenbourg [1280x768]

  Vue sur le Haut Koenigsbourg.

 

 

 

 

 

H09 - Breitenau - Frankenbourg [1280x768]

  Vue rapprochée du Frankenbourg.

 

 

 

 

 

H13 - Breitenau - Frankenbourg [1280x768]

  L'abri du col du Frankenbourg.

 

 

 

 

 

 

H14 - Breitenau - Frankenbourg [1280x768]

  Le Frankenbourg.

 

 

 

 

 

 

H15 - Breitenau - Frankenbourg [1280x768]

  Deux belles ouvertures de tir.

 

 

 

 

 

 

 

H16 - Breitenau - Frankenbourg [1280x768]

  Dans le Frankenbourg.

 

 

 

 

 

 

 

H18 - Breitenau - Frankenbourg [1280x768]

  Le donjon.

 

 

 

 

 

 

H19 - Breitenau - Frankenbourg [1280x768]

  Vue sur le rocher du Coucou.

 

 

 

 

 H10 - Breitenau - Frankenbourg [1280x768]

  C'est quoi toutes ces taches sur ma photo ?

 

 

 

 

 

 

 

H21 - Breitenau - Frankenbourg [1280x768]

  Des milliers d'abeilles arrivent sur le château ...

 

 

 

 

 

H20 - Breitenau - Frankenbourg [1280x768]

  Vite quittons les lieux par l'unique sortie.  

 

 

 

 

 

H22 - Breitenau - Frankenbourg [1280x768]

  Les Roches Rondes.

 

 

 

 

 

H23 - Breitenau - Frankenbourg [1280x768]

  Au sommet de la roche des Fées.

 

 

 

 

 

 

H24 - Breitenau - Frankenbourg [1280x768]

  Sous la roche des Fées.

 

 

 

 

 

 

H25 - Breitenau - Frankenbourg [1280x768]

  Belle vue sur Breitenau.

 

 

 

 

 

 

 

6 décembre 2010 1 06 /12 /décembre /2010 16:30

C'est ainsi que fut surnommé le château du Haut Barr à Saverne dans le Bas Rhin. Situé à l'extrémité d'un roc gréseux, ce château qui fut édifié au 11 ème siècle domine Saverne et la plaine d'Alsace.  La petite chapelle Romane construite au 12ème siècle il me semble est intacte et peut se visiter gratuitement, comme le reste du château d'ailleurs.

 

 

 

 

 

H01 - haut Barr

 

 

 

 

H02 - Haut Barr

 

 

 

 

 

 

H03 - Haut Barr

 

 

 

 

 

H08 - Haut Barr

 

 

 

 

J'ai à ce jour découvert trois sculptures de visages dans l'enceinte du château du Haut Barr.

 

 

 

  H09 - Haut Barr [1024x768]

 

 

 

 

H05 - Haut Barr

 

 

 

 

 

H06 - Haut Barr

 

 

 

 

 

H07 - Haut Barr

 

 

 

 

 

Le château du Haut Barr l'hiver dernier.

 

 

H07 - chateau du Haut Barr [1024x768]

 

 

 

H09 - chateau du Haut Barr [1024x768]

 

  Cliquez sur ces deux images pour les agrandir.

 

 

15 octobre 2010 5 15 /10 /octobre /2010 15:00

Le vert du feuillage des arbres des forêts des Vosges du Nord et le rose du grès vont se mêler pour cette randonnée dans ce secteur du massif Vosgien compris entre Niederbronn les Bains et Bitche. Pas moins de trois ruines médiévales vont se succéder sur ce parcours vallonné mais très agréable. Le petit parking au bord de la D53 va accueillir ma voiture pour quelques heures le temps pour moi d'aller explorer les ruines des châteaux de Wineck, de Wittschloessel et du Schoneck situés tous trois sur la commune Alsacienne de Dambach. 

 

 

itinéraire emprunté : Maison forestière de Herrenhof (alt 239 m) - ruines du Wineck (alt 363 m) -  Col du Wineck - ruine du Wittschloessel  (alt 440 m) - col de Langthal (alt 283 m) - château de Schoeneck (alt 440 m).

   

Carte utilisée : IGN Top 25 - 3713 ET

 

 

 

K05 - ruines chat Wineck - de Wittschloessel - de Schoeneck

 

 

 

 

Le Château de Wineck, se situe dans l'écart de Wineckerthal, sur la commune de Dambach, dans le département du Bas-Rhin.

Le château a été construit vers l'an 1300 pour la famille de Windstein. Il a sans doute été conçu comme un poste d'observation destiné à compléter le système défensif du château de Schoeneck dont il est peu éloigné.

Il est démantelé à la fin du XVIIème siècle sur ordre du roi de France. 

Installé sur une crête rocheuse, le château n'a conservé qu'une partie des murs en pierres de taille avec chaînes d'angles à bossage rustique  du donjon polygonal, servant autrefois de bouclier au logis modeste disparu depuis.

On y accède par une galerie creusée dans la rocher, avec porte à mi hauteur de la falaise. La basse-cour, du côté est, est limitée par une enceinte en partie conservée.

Il fait l'objet d'une inscription au titre des monuments historiques depuis décembre 1985.

 

 

 

K01 - ruines chat Wineck - de Wittschloessel - de Schoeneck

  Le château de Wineck.

 

 

 

 

K02 - ruines chat Wineck - de Wittschloessel - de Schoeneck

  Donjon polygonal du château de Wineck.

 

 

 

 

 

K03 - ruines chat Wineck - de Wittschloessel - de Schoeneck

 

 

 

 

K04 - ruines chat Wineck - de Wittschloessel - de Schoeneck

   

 

 

 

 

 

K06 - ruines chat Wineck - de Wittschloessel - de Schoeneck

  Sommet du Wittberg.

 

 

 

 

 

K09 - ruines chat Wineck - de Wittschloessel - de Schoeneck

 

 

 

 

 

Le Château de Wittschlœssel se trouve sur le Wittberg, sur la commune de Dambach, dans le Bas-Rhin. Construit au XIIIème siècle, le château se rapproche plutôt d'une tour de garde dominant la vallée d'Obersteinbach.   Il devait être un fortin complétant la sécurité du château de Schoeneck. 

Mentionné seulement en 1657 à l'occasion d'une description de limite de seigneurie, le château est une possession des Lichtenberg puis des Eckbrecht de Dürckheim.  

Installé sur deux rochers (440 mètres), il ne subsiste du château que quelques vestiges de murs de grès, une chambre chassée et des trous creusés dans la roche et ayant servi à accueillir des poutres. 

 

 

 

 

K07 - ruines chat Wineck - de Wittschloessel - de Schoeneck

  Deux géants qui se font face au château de Wittschloessel.

 

 

 

 

 

K08 - ruines chat Wineck - de Wittschloessel - de Schoeneck

  Château de Wittschloessel, chambre chassée.  

 

 

 

 

 K10 - ruines chat Wineck - de Wittschloessel - de Schoeneck

 

 

Le château de Schœneck se situe lui aussi dans la commune de Dambach. 

Le château a probablement été construit à la fin du XIIème siècle sur une crête rocheuse à 380 mètres d'altitude.   Détruit vers 1280, il est reconstruit en 1286 et cité en 1287 comme propriété de l'évêque de Strasbourg, allié des Habsbourg. Il en confie la garde en 1301 à la famille de Lichtenberg et l'inféode aux  Schoeneck.

En 1663, le château est ravagé par un incendie de forêt. Les Durkheim entreprennent alors sa reconstruction.

Le château est finalement détruit en 1680 par les troupes Française dirigées par Monclar et Melac, sur ordre de Louis XIV et, après la Révolution les vestiges sont achetés par la famille de Dietrich, puis revendus avec la forêt environnante à la famille Pillet-Will.

Le château fait l'objet d'une inscription au titre des monuments historiques depuis le 28 décembre 1984.

 

 

 

K11 - ruines chat Wineck - de Wittschloessel - de Schoeneck

  Le château de Schoeneck.

 

 

 

 

 

K12 - ruines chat Wineck - de Wittschloessel - de Schoeneck

  Château de Schoeneck.

 

 

 

 

 

 

K14 - ruines chat Wineck - de Wittschloessel - de Schoeneck

  Château de Schoeneck.

 

 

 

 

 

K15 - ruines chat Wineck - de Wittschloessel - de Schoeneck 

 

 

 

Le château de Schoeneck est de loin le plus intéressant des trois châteaux visités au cours de cette randonnée dans les Vosges du Nord.  J'ai fait ces photos  seulement quelques jours avant la journée du patrimoine. L'association Cun Ulmer Grün  s'emploie à restaurer les ruines du Schoeneck depuis plusieurs années maintenant.

 

 

 

 

K13 - ruines chat Wineck - de Wittschloessel - de Schoeneck

Dessin du château de Schoeneck tel qu'il était avant sa destruction en 1680.

 

 

 

 

13 octobre 2010 3 13 /10 /octobre /2010 11:10

 

K15 - Dambach - ruines Hohenfels [1280x768]

 

 

C'est à peine à 30 minutes de marche du village de Dambach, viLlage Alsacien de 750 habitants  situé à une dizaine de kilomètres de Bitche  que se trouve une ruine très intéressante.

 

Le château semi-troglodyte du Hohenfels a été édifié à la fin du 13ème siècle sur un piton de grès long de 80 mètres et haut de 20 mètres par la famille des Hohenfels.  Il est cité pour la première fois en 1293. Détruit une première fois en 1423 par les troupes de Strasbourg et de Haguenau, il fut reconstruit et à nouveau détruit en 1525 durant la guerre des paysans. Constitué de six niveaux, ce château construit sur une rocher de grès permettait de surveiller l'accès à la Lorraine.

 

 

 

 

 

 

  J02 - Dambach - ruines Hohenfels [1280x768]

 

 

 

 

 

J01 - Dambach - ruines Hohenfels [1280x768]

 

 

 

 

 

J09 - Dambach - ruines Hohenfels [1280x768]

 

 

 

 

 

J10 - Dambach - ruines Hohenfels [1280x768]

 

 

 

 

De nombreuses traces de taille permettant de recevoir des poutres sont visibles sur les flancs du rocher. Ces ruines présentent aussi quelques particularités assez rares. Il y a une citerne creusée dans le rocher et recouverte d'un couvercle en rondins pour éviter toute chute mais aussi plus haut un étrange trou rond avec un encadrement carré permettant de recevoir un couvercle. S'agissait t'il  là de l'entrée d'une pièce secrète ou d'une oubliette, le mystère reste entier ?

 

 

 

 

J03 - Dambach - ruines Hohenfels [1280x768]

 

 

 

 

 

 

J05 - Dambach - ruines Hohenfels [1280x768]

 

 

 

 

 

J06 - Dambach - ruines Hohenfels [1280x768]

 

 

 

 

Impossible de monter au donjon et au logis seigneurial situé sur le rocher car l'escalier en grès s'arrête net. Il est possible qu'un escalier amovible en bois permettait d'y accéder et en protégeait l'accès en cas d'attaque en le relevant.

 

 

 

J08 - Dambach - ruines Hohenfels [1280x768]

 

 

 

 

 

J07 - Dambach - ruines Hohenfels [1280x768]

 

 

 

J04 - Dambach - ruines Hohenfels [1280x768]

 

 

 

 

J11 - Dambach - ruines Hohenfels [1280x768]

 

 

 

 

 

 

  Le site est inscrit aux monuments historiques en 1985.

 

 

 

J12 - Dambach - ruines Hohenfels [1280x768]

 

 

 

 

 

 

25 août 2010 3 25 /08 /août /2010 07:00

 

Un dimanche matin de juillet. Il fait beau et les températures sont estivales, normal c'est l'été. Je sais, en ce moment c'est plutôt l'automne, mais soyez patients le soleil va revenir et en attendant restez donc au sec et profitez en pour voir ou revoir mon blog pendant que je vous mène jusqu'au Geissfel.

 

Itinéraire : Maison forestière de Haberacker - Geissfels par le GR 531 - Abri du Geissfelswasen - Haberacker par GR 53 - Château d'Oschsenstein par GR 531 

 

Carte utilisée : IGN  Top 25  - 3715 OT

 

 

 

 

 

H05 - foret vers Geisfels [1280x768]

  Sous bois et fougères.  

 

 

 

 

 

H04 - foret vers Geisfels [1280x768]

 

 

 

 

 

 

H01 - fougeres au soleil [1280x768]

 

 

 

 

 Un petit grillon me regarde passer. Il prend la pause quelques instants, le temps de lui tirer le portrait.

 

 

 

H02 - grillon [1280x768]

 

 

 

 

 

H03 - grillon [1280x768]

 

 

 

 

 

 

 

H06 - Geisfels [1280x768]

Au sommet du Geissfels.

 

 

 

 

 

 

H08 - grotte [1280x768]

  Plate forme avec vue sur le rocher du Dabo.

 

 

 

 

 

 

H09 - grotte [1280x768]

  Belle cupule au Geissfels.

 

 

 

 

 

H07 - grotte [1280x768]

  Je suis au fond de la grotte du Geissfels.

 

 

 

 

C'était comme une invitation à m'y rendre et je l'avais mis sur la liste d'attente des lieux à revoir, car j'y suis déjà allé mais je n'avais pas tout vu. Celui qui marche avec Mozart  , m'avait pourtant prévenu ! Il y a là bas une tête qui vous attend ... Cette fois j'ai été plus attentif et je l'ai découverte, mais elle m'avait déjà  vue de là haut. En attendant merci mon cher Monsieur, je vous suis bien reconnaissant pour ce renseignement de première importance car là je vais pouvoir ajouter une tête à mon tableau de chasse grâce à vous.

 

 

 

H10 - sculpture Geisfels [1280x768]

  Tête sculptée dans une branche de pin sylvestre.

 

 

 

 

 

 

H11 - abri Geisfelswasen [1280x768]

  L'abri du Geissfelswasen.

 

 

Après une petite pause café je prends le sentier balisé rectangle rouge qui ma ramène à la maison forestière de Haberacker. De là, je vais suivre le sentier balisé rectangle bleu jusqu'aux ruines du château d'Ochsenstein.

 

 

 

 

 

H12 - fougere [1280x768]

 

 

 

 

 

 

H13 - Ochsenstein [1280x768]

  Rocher du Ochsenstein.

 

 

 

 

 

 

H14 - Ochsenstein [1280x768]

  L'escalier qui mène au sommet du Ochsenstein.

 

 

 

 

 

H16 - Ochsenstein [1280x768]

  Ruines du donjon du Ochsenstein.

 

 

 

 

 

H17 - Ochsenstein [1280x768]

 

 

 

 

 

 

H18 - Ochsenstein [1280x768]

  Escalier métallique permettant d'accèder à une autre partie du château.

 

 

 

Au sommet du Schlossberg, à 584 mètres d'altitude, trois châteaux furent édifiés sur différents éperons rocheux. On distingue communément au sud le Petit-Ochsenstein, puis un château médian nommé Wachelheim qui fut intégré au précédent et plus au nord, l'Ochsenstein, de loin le plus grand des trois.

Pour en savoir plus sur le château d'Ochsenstein  c'est sur Kastell Elsass qu'il faut se rendre.

 

 

 

 

H19 - Ochsenstein [1280x768]

  Vue d'enssemble du Ochsenstein.

 

 

 

 

 

H15 - Ochsenstein [1280x768]

 

 

 

 

 

Présentation

  • : Sarrebourg 57400
  • Sarrebourg 57400
  • : Mes photos prises au gré de mes balades et randonnées à Sarrebourg et dans ses environs, dans les Vosges et en Alsace, mais aussi dans toute la Lorraine et ailleurs en France.
  • Contact

L'auteur.

Moi - Hautes Chaumes

Recherche

Météo

Archives

Droits d'auteur.

  

Tous les contenus présents sur ce blog sont couverts par le droit d'auteur. Sauf accord préalable demandé par mail, l'utilisation partielle ou entière des photos présentées ici est INTERDITE.