Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 août 2010 6 28 /08 /août /2010 17:30

Le temps est maussade depuis quelques jours et j'ai même hésité un moment avant d'aller faire cette randonnée au départ de l'Elsassblick et qui va me conduire au rocher de Mutzig, à la Porte de Pierre et au Jardin des Fées.

Pour ceux qui ne savent pas où se trouve l'Elsassblick c'est pas gagné ...  Comment vous expliquer ?  En partant de Sarrebourg rendez vous à Abreschviller. Une fois à Abreschviller allez à Grand Soldat. Au terminus du petit train touristique continuer sur la route forestière jusqu'au  col du Brechpunkt  puis tournez à droite en direction du Hengst. Faire au moins 8 km kilomètres et vous êtes à l'Elsassblick. Il y a un tout petit panneau en bois, c'est écrit dessus.

 

 Itinéraire : Elsassblick (alt 811 m) - Grossmann - col du Narion (alt 922 m)  -  Rocher de Mutzig (alt 1008 m)  - La porte de Pierre (alt 854 m) - la Grande Côte (alt 831 m) - abri du club Vosgien au Schliffstein (alt 570 m) - col du Narion - Elsassblick.

   

Carte utilisée : IGN Top 25 -  3716 ET

 

 

 

  

I01 - jardin des fees [1280x768]

  Entre l'Elsassblick et le Grossmann.

 

 

 

 

 I02 - jardin des fees [1280x768]

  A cette altitude les nuages sont très bas !

 

 

 

 

 

 

I03 - jardin des fees [1280x768]

  Le Rocher de Mutzig

 

 

 

 

 

 

I04 - jardin des fees [1280x768]

  Rocher de Mutzig

 

 

 

 

 

 

I05 - jardin des fees [1280x768]

  Rocher de Mutzig

 

 

 

 

Habituellement du sommet du Rocher de Mutzig on a une belle vue sur le massif forestier de Lutzelhouse et la Grande Côte avec son jardin des Fées  et j'aime m'y attarder un peu, mais là hélas, les nuages rendent l'endroit un peu triste et celà ne donne pas envie d'y trainer. Je continue  donc à descendre tranquillement jusqu'à la Porte de Pierre. Ce rocher remarquable ressemble à une double porte ou à un arc de triomphe naturel. Longtemps entouré de menhirs, ceux cis furent renversés par nos ancêtres et l'endroit fut appelé "pays interdit". En prenant la direction de la Grande Côte et de son Jardin des Fées le sentier passe près d'une roche dans laquelle a été creusée une belle cupule.  A l'extrémité de cette roche orientée vers la Porte de Pierre on distingue aussi deux cupules moins profondes et plus arrondies. Cet endroit devait servir autrefois à des cultes ou des rituels.  

 

 

 

 

I06 - jardin des fees [1280x768]

  La Porte de Pierre

 

 

 

 

 

I07 - jardin des fees [1280x768]

  Porte de Pierre et belle cupule

 

 

 

 

 

 

I08 - jardin des fees [1280x768]

 Cupule  bien régulière creusée dans la roche

 

 

 

Alors que j'ai quelques kilomètres de marche à faire pour rejoindre la Grande Côte, je traverse des forêts de sapins mais aussi de feuillus. Le taux d'humidité est important mais il ne pleut pas. L'ambiance dans ces forêts très sombres en raison de la couverture nuageuse basse est très particulière et elle le fut encore plus lorsque mon nez fut agressé par une odeur afreusement désagréable. D'où venait donc cette puanteur infecte ? Malgré l'air viscié et presque irrespirable je découvris rapidement le coupable. Il s'agissait en fait d'un  champignon d'une vingtaine de centimètres de haut que je vais m'abstenir de vous décrire pour éviter les remarques que celà pourrait amener et vous comprendrez en regardant la photo du premier spécimen rencontré. Je vais en rencontrer d'autres pendant 1 à 2 km et ce fut un supplice pour mes narines car j'ai rarement senti quelque chose d'aussi nauséabond. L'odeur dégagée par ce champignon que je ne connaissais pas jusqu'à présent ressemble un peu à celle d'un cadavre en décomposition. Et dire que certains les mangent. Il faut vraiment avoir faim !  

 

 

 

 

 

I09 - satyre puant - oeuf du diable [1280x768]

  Un satyre puant.

 

 

 

 

I10 - jardin des fees [1280x768]

  Au sommet de la Grande Côte, belle vue sur la vallée de la Bruche.  

 

 

 

En arrivant au sommet de la Grande Côte je découvre les restes de ce qui fut autrefois des meules taillées dans le grès. Deux menhirs sont encore debout et plusieurs sont couchés voire même cassés.

 

Une légende dit qu'à cet endroit des sorcières voulurent construire un pont au dessus de la vallée de la Bruche et que les rochers au sommet de la Grande Côte à l'endroit indiqué Jardin des Fées seraient les restes de cette construction. Il est également dit que le pouvoir des sorcières cessa avec la naissance du Christ.

Il paraitrait qu'on peux appercevoir le sommet de la cathédrale de Strasbourg du Jardin des Fées. Je n'ai pas pu le vérifier à cause des nuages.

Le Jardin des Fées serait aussi réputé pour être un des plus anciens haut lieu d'énergie d'Alsace.

 

 

 

 

I11 - jardin des fees [1280x768]

  Menhir renversé et cassé en deux

 

 

 

  

 

 

I13 - jardin des fees [1280x768]

  Un menhir encore debout

 

 

 

 

 

I14 - jardin des fees [1280x768]

  Certainement une ancienne meule.

 

 

 

 

 

I12 - jardin des fees [1280x768]

  Pieds de myrtilles.

 

 

 

Après avoir ramassé quelques myrtilles pour agrémenter le dessert du soir, j'entame la descente vers le Schliffstein où il y a un refuge et un abri du Club Vosgien. La pluie menace toujours de tomber et j'y serai à l'abri pour prendre mon repas de midi ou plutôt de 13 heures car le ramassage des myrtilles très nombreuses sur ce site m'a pris un peu de temps. Une fois restauré il me reste environ 7 km à faire pour rejoindre le col du Narion puis retourner à l'Elsassblick.

 

 

 

 I16 - jardin des fees [1280x768]

  Le refuge et l'abri du Schliffstein.

 

 

 

 

 

I17 - jardin des fees [1280x768]

  L'abri ouvert servant de refuge aux randonneurs.

 

 

 

 

I18 - jardin des fees [1280x768]

  La Grande Côte.

 

 

 

 

 

 

I15 - jardin des fees [1280x768]

Le sourire du jour.

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié par Philippe - dans Randonnée
commenter cet article

commentaires

abeille pat 29/08/2010 23:15


Salut Philippe
Je l'ai fait le 13 août en famille, le rocher de Mutzig et la porte de pierre. C'est vraie qu'il est pas évident à trouver l'Elsassblick, nous avons parcouru 3 km avant que je ne me rende compte
que nous sommes partie du mauvais parking,6 km pour rien et pour repartir du bon parking!


JPaulonature 29/08/2010 18:14


Décidément, Philippe, tu me suis ou tu me précédes !!et il n'y a pas moyen de se rencontrer une seule fois en rando. Je passe régulièrement sur ce circuit dont la dernière était le 21 août avec un
temps superbe. Les fées n'étaient pas là !
Pour le champignon, il n'est commestible que lorsqu'il est encore dans sa volve fermée mais n'a aucun intérêt gustatif.


Philippe 29/08/2010 19:03



J'ai fait cette rando le vendredi 23 juillet. Moi non plus je n'ai vu aucune fée ce jour là et concernant les champignons même en train de mourir de faim je ne
voudrais pas en manger. On finira bien pas se croiser un jour.  



Maedes 29/08/2010 01:43


J'ignorais complètement qu'un champignon pouvait puer le cadavre!!!! et tu dis que certains le mangent.... beurk!!!!!
Magnifiques photos en dépit du temps grisou!!!
Merci pour la balade encore une fois!
Bizzzzzzzzzzz argentines


Dominique 28/08/2010 19:59


Cette porte de Pierre est tout à fait étonnante et rappelle les colonnes des temples grecs, les menhirs sont superbes aussi. Pas de fées aux alentours? Magnifique promenade virtuelle, sauf pour le
champignon! Merci Philippe(on se fait un repas de girolles dès qu'on peut?)


Présentation

  • : Sarrebourg 57400
  • Sarrebourg 57400
  • : Mes photos prises au gré de mes balades et randonnées à Sarrebourg et dans ses environs, dans les Vosges et en Alsace, mais aussi dans toute la Lorraine et ailleurs en France.
  • Contact

L'auteur.

Moi - Hautes Chaumes

Recherche

Météo

Droits d'auteur.

  

Tous les contenus présents sur ce blog sont couverts par le droit d'auteur. Sauf accord préalable demandé par mail, l'utilisation partielle ou entière des photos présentées ici est INTERDITE.