Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 octobre 2009 4 01 /10 /octobre /2009 18:37



Aujourd'hui,  en me rendant dans le massif du Donon, j'ai découvert ceci près d'une petite cabane en bois perdue dans la forêt et servant de refuge aux randonneurs.









Vous allez me dire que ce n'est qu'une bouteille vide. 

Moi, je vous dis qu'elle n'est pas vide.

                                                  Regardez mieux ...  











Attendez, 

je jette un oeil par le goulot de cette bouteille de vin.










Et là, vous voyez mieux ce qu'il y a dans la bouteille ?








Vous allez me dire que ce n'est qu'une souris morte dans une bouteille ...



oui mais des bouteilles comme celle là j'en ai vu une dans la forêt près de cette cabane ...








puis j'en ai vu d'autres et encore d'autres,








je me suis baissé pour les rassembler, et j'en ai compté plus de 50 !









et dans la cabane qui sert d'abri aux forestiers et aux randonneurs et accessoirement de refuge aux paumés du coin le samedi soir, j'en ai encore trouvé une dizaine dans les cendres du foyer.









Chaque bouteille vide jetée dans la nature (ici dans une forêt domaniale) constitue en plus de polluer visuellement les lieux un piège mortel pour les petits animaux.
Les bestioles sont attirées par l'odeur de la bière et du vin qui reste au fond de la bouteille mais une fois entrées à l'intérieur de celle-ci elles ne peuvent plus en ressortir.


Ce phénomène de bouteilles vides qui se multiplient plus vite que les champignons est récurrent dans les Vosges et surtout près de certains abris du club Vosgien qui constituent certains soirs un refuge pour les intoxiqués locaux. 

Pour lutter contre ces actes d'incivilité il n'y a pas 36 solutions. Il faut que les agents ONF, car il s'agit ici de forêts domaniales, dressent des procès-verbaux qui seront transmis au Procureur de la République compétent et que les présidents des sections locales du club Vosgien dès qu'ils constatent ce genre de pollutions déposent plainte.
  


 

 

 

 

 

commentaires

Jo 11/12/2015 19:13

Bien d'accord avec toi sur beaucoup de points touchant au respect, tout simplement!! On m'a surnommée cet été "l'éboueuse du dimanche" d'un ton dédaigneux car je ramassais mille et un cochonneries de plastique sur la plage (cochonneries qui chochonneront à la production, au transport, au porte-feuille des "j'menfoutistes" qui les achèteront, à leur organisme qui absorberont quantité de substances chimiques et néfastes avant de cochonner un espace naturel et de faire de multiples victimes!!). Je suis en ce moment ulcérée de voir chaque jour les preuves que notre société n'est non seulement pas en mesure de réfléchir à ses actes, mais plus encore qu'elle s'en fiche et ne se respecte pas, et encore moins la nature avec ses animaux innocents.
Merci à toi et à de nombreux lecteurs ici de relever le niveau et aider chaque jour à la protection des espaces naturels. Merci à vous de faire preuve d'un minimum d'empathie, tout simplement.

BDF 03/10/2009 16:08


Bien amené ton message, très clair et très compréhensible. On devrait pousser des cris, tellement on a honte de certains de nos concitoyens, tellement mals dans leur peau qu'ils ne respectent plus
le moindre espace commun. Ce sont les malheureux déchets de notre société capitaliste, qui balancent leurs propres déchets. Pauvre monde, pauvre civilisation, mais il y aura toujours des brebies
égarées. Comment leur faire comprendre, comment les aider à ne plus commettre ces actes ?


Martine Schnoering 02/10/2009 06:55


Bravo ! 1000 fois bravo cher Philippe ! Bien dit, bien illustré.
Je vais transmettre un lien vers cet article à mon ami le garde et à quelques personnes. Te faire de la pub dans mon blog.
Mon pauvre Philippe, en finirons-nous un jour avec ces saletés de canettes de bière qui nous poursuivent et nous empoisonnent, en ce qui me concerne, depuis 15 ans :
nous allons, par respect de la nature, jusqu'à ramasser et trimballer ces tas d'immondices dans nos véhicules personnels, pour les déposer dans une poubelle.

L’horrible odeur de charogne due aux petits animaux (limaces, bousiers, petits rongeurs) pourrissant dans les bouteilles abandonnées, envahit nos véhicules et les empuantit durablement, nous
soulevant le cœur, gâchant le plaisir d’un pique-nique.

Laxisme,"compréhension" mal placée, les pollueurs (y compris les pollueurs sonores qui nous cassent les oreilles et nous mettent en danger avec leurs motos) devraient être plus sévèrement taxés et
l'éducation à l'école devrait plus mettre l'accent sur ce style d'attitude. Pauvre monde.


UNO 02/10/2009 05:39


Bonjour
Je viens vous rendre visite pour voir de beaux paysage et voilà ce que l'on découvre C'est un honte des personnes qui font celà auprès des abri pour le randonneur et celà un peu partout Comme vous
le dite des procés verbaux et tout, et des consignes pour chaque bouteille (verre ou plastique)
Amitié à toi


Présentation

  • : Sarrebourg 57400
  • Sarrebourg 57400
  • : Mes photos prises au gré de mes balades et randonnées à Sarrebourg et dans ses environs, dans les Vosges et en Alsace, mais aussi dans toute la Lorraine et ailleurs en France.
  • Contact

L'auteur.

Moi - Hautes Chaumes

Recherche

Météo

Archives

Droits d'auteur.

  

Tous les contenus présents sur ce blog sont couverts par le droit d'auteur. Sauf accord préalable demandé par mail, l'utilisation partielle ou entière des photos présentées ici est INTERDITE.