Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 avril 2009 4 16 /04 /avril /2009 10:30
Le départ de cette randonnée dans le massif boisé du Reisberg situé entre Oberbronn et Niederbronn les Bains à la découverte  d'un secteur occupé depuis les temps les plus anciens, se fera devant l'ancienne maison forestière de  Reisberg. Il fait beau et les températures sont relativement  clémentes. La nature commence à se réveiller, de timides bourgeons ne demandent qu'à exploser.





Maison forestière du Reisberg.





La Wasenbourg, forteresse médiévale située sur le flanc nord-ouest du Reisberg à une altitude de 433 m, a été construite en 1273 par Conrad de Lichtenberg évêque de Strasbourg. C'est son ami l'architecte Erwin de Steinbach qui dirigea cette construction. Pour la petite histoire, il est également l'architecte de la cathédrale de Srasbourg.  



La Wasenbourg.




Le château de La Wasenbourg fut construit sur un site déjà occupé à l'époque gallo-romaine par deux temples dédiés au dieu Mercure.  Des colonnes taillées à même la roche sont encore visibles au pied du rocher Wachtfels. Ce rocher était certainement une ancienne tour d'observation.




Rocher Wachtfels et vestiges d'un temple gallo-romain.












Les pierres utilisées pour construire La Wasenbourg comportent sur les deux côtés les plus longs des trous ronds qui permettaient de les lever avec une pince de levage.









Mais poursuivons donc cette visite et pénétrons dans le coeur de la forteresse.  








L'entrée actuelle du château de la Wasenbourg.




En examinant un mur intérieur de la partie seignieuriale du château je découvre une tête sculptée située à environ 4 m de hauteur. Il s'agit peut être d'une représentation du créateur de cette forteresse, l'évêque Conrad de Lichtenberg. Cette hypothèse serait la plus plausible.   








Mais il est déjà midi et nos estomacs crient famine. Les cuisines du château étant fermées et inutilisables depuis fort longtemps, nous nous installons au soleil dans la cour du château, au pied de l'impressionnant donjon pour y faire ripaille de quelques victuailles amenées ici dans nos sacs à dos.   









Nous étions observés pendant notre repas. Ce joli lézard des murailles en profite pour se chauffer le dos au soleil.  








Nous poursuivons notre randonnée en passant dans l'enceinte du Reisberg. Il s'agit de vestiges très dégradés d'une enceinte presque restangulaire construite avec des blocs de grès et des pierres sèches. La base des murs atteint presque 3m et la face extérieure est verticale.
Son origine médiévale a été confirmée par la découverte de vestiges de poteries et de tuiles, mais sont usage n'a pas été clairement défini. Il s'agissait peut être d'un enclos à bétail ou d'un jardin, mais l'hypothèse d'un camp retranché construit pur assièger le château n'est pas exclue.




L'enceinte du Reisberg.




Un peu plus loin nous remarquons une large rigole creusée dans la roche. Son usage reste mystérieux.



Une rigole creusée dans la roche. Peut être pour amener de l'eau vers le château.




Nous arrivons à l'endroit appelé l'Exenplatz ou la place des sorcières. Ici de nombreuses pierres disposées en forme de cercle ayant à son centre un monolithe portant une cupule avec une rigole orientée vers l'ouest laisse penser que ces lieux ont pu servir à de mystérieuses cérémonies organisées pour des sorcières d'un autre temps.

















Bien entendu on trouve aussi des pierres à bassin ou à cupules sur le sommet du Reisberg. Les géologues disent qu'elles sont d'origine naturelle, creusées par l'érosion. Les  préhistoriens eux pensent que les cupules ont été creusées par les hommes pour accomplir de macabres rituels. Cette dernière théorie me semblerait la plus vraisemblable car de nombreuses cupules sont munies de rigoles d'écoulement.






Terminons la randonnée en passant par le Wasenkoepfel. Ce sommet culminant à 526 m d'altitude est orné d'une très belle tour d'orientation construite par le club Vosgien en 1887.  D'une hauteur modeste de 10 m elle ne permet plus de voir grand chose car les cîmes des arbres de la forêt la dépassent. Une plaque en fonte informe le visiteur que cette tour fut dédiée à Auguste STOEBER, poète et ethnologue Alsacien, pasteur à Oberbronn vers 1830.



La tour du Wasenkoepfel.









Publié par PhilFLD - dans Randonnée
commenter cet article

commentaires

BDF 18/04/2009 08:00

Ripaille de quelques victuailles, gros gourmand va ! Article bien étoffé, qui t'a demandé certainement beaucoup d'investissement, mais quand le plaisir est là ... Les vieilles pierres, voilà bien une autre passion que je comprends aisément, constamment en rapport avec la grande histoire. Nature et patrimoine, une association détonante qui nous procure un nombre incalculable de sujets à photographier. Vive les balades photographiques ! Et quand en prime, y-a un bivouac à la clé, on atteint le paroxysme du bonheur.

Martine+Schnoering 17/04/2009 07:57

Bravo, bel article. Dommage, l'absence de verdure, d'un autre côté, on voit mieux la tour.

atlete 16/04/2009 23:22

Bravo pour les prises de vues verticales (inspirées de V.Ganaye?)

Cadichon001 16/04/2009 18:40

magnifique article est quel voyage dans le temps.
quelle curieuse couleur la pierre de toute beauté
eh eh ce soir Cadichon sera moins sot avec toute cette lecture et ces photos jolies bisous

houba 16/04/2009 17:31

une ballade que je ne connaissais pas mais qui semble bien sympathique.bonne semaine

UNO 16/04/2009 15:48

Encore une très belle région

Présentation

  • : Sarrebourg 57400
  • Sarrebourg 57400
  • : Mes photos prises au gré de mes balades et randonnées à Sarrebourg et dans ses environs, dans les Vosges et en Alsace, mais aussi dans toute la Lorraine et ailleurs en France.
  • Contact

L'auteur.

Moi - Hautes Chaumes

Recherche

Météo

Droits d'auteur.

  

Tous les contenus présents sur ce blog sont couverts par le droit d'auteur. Sauf accord préalable demandé par mail, l'utilisation partielle ou entière des photos présentées ici est INTERDITE.