Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mars 2009 6 07 /03 /mars /2009 12:00


Partis vers 08 heures 30 du col de la Schlucht pour rejoindre le secteur du Haut Fourneau, nous devions être revenus au parking vers 12 heures 30 car mon camarade de randonnée disposait ensuite de peu de temps pour rejoindre son lieu de travail dans la vallée Alsacienne. J'ai donc allégé au maximum mon sac à dos et il devenait  inutile de transporter le repas de midi que je comptais prendre à la voiture avant de continuer en solo l'après-midi.
Le temps était incertain.  Il faisait très froid, j'avais relevé - 11 en passant à GERARDMER et il faisait encore - 7 au col de la Schlucht lorsque nous chaussons nos raquettes.    




Hôtels et restaurants au col de la Schlucht.





Une épaisse couche de neige fraiche et poudreuse était tombée les jours précédents.  




Et si nous allions voir la tourbière de Missheimle  ? (clairière blanche en bas à droite sur la photo suivante). 
L'idée de mon coéquipier me paraissait bonne et puis il a souvent de bonnes idées de balades, alors j'acquiesce et je le suis. Mais avant de descendre à Missheimle par un passage que nous n'avions pas encore trouvé, nous voulions voir de plus près ce gros rocher sombre, là bas au loin.
  








En suivant la trace du GR 5 nous arrivons facilement au pied du gros rocher vu de loin tout à l'heure. D'après la carte il doit s'agir du Wurzelstein.








A gauche du rocher nous remarquons une trace laissée par un skieur. S'il est descendu par là, nous y arriverons bien aussi. Et c'est parti pour une grande descente sur un pierrier recouvert d'une épaisse couche de neige que j'estime à au minimum 1 bon mètre de neige  et je pense être loin de la vérité mais je n'ai pas creusé pour vérifier.  
Pour que vous vous rendiez compte de la pente, je me suis arrêté pour faire cette photo qui parle d'elle même. Impossible de remonter ... j'ai essayé. La neige se dérobe sous les raquettes.
  















Alors que nous arrivons sous les rochers, le ciel se dégage subitement et nous permet de réaliser de très belles photos.  Le silence est d'or et nous savourons ces moments uniques dans un endroit vierge de tout passage humain car nous avions perdu la trace du skieur depuis longtemps


 




La descente vers Missheimle n'est pas encore terminée et le terrain devient accidenté. Il faut avancer prudemment car sous la neige il y a des ruisseaux et des trous avec des poches d'air. La couche de neige bien qu'étant épaisse pourrait céder sous le poids d'un humain .... et c'est ce qui s'est finalement produit. Ma raquette gauche s'est enfoncée d'un coup et j'ai été déséquilibré. Je ne vous raconte pas la suite, vous la connaissez ... Plus de peur que de mal, mais maintenant je marche sur des oeufs !




Mais que se cache t'il donc sous ces monticules de neige ?






Attention pièges ! Un ruisseau passe ici et ces trous le confirment.





Nous arrivons finalement à la tourbière de Missheimle. L'endroit est d'un calme religieux qui inspire le respect.  Hormis quelques traces d'animaux nous sommes les premiers à fouler ce manteau blanc avec nos raquettes.  Nous profitons pleinement de la magie des lieux et admirons l'immense rocher sous lequel nous venons de passer. Dis tu crois que nous arriverons à remonter ?













L'heure tourne et il nous faut retourner à la Schlucht. Au lieu dit Baerenbach nous commençons à grimper dans la pente qui se révèle de plus en plus raide et difficile  à gravir. La neige est profonde  et instable et l'effort physique intense. Pour ne pas être gêné dans ma lente et difficile progression j'avais  rangé mon appareil photo dans le sac à dos et je n'ai donc aucune photo à vous présenter.  Cette fois nous devons nous avouer vaincus et abandonner l'idée de rejoindre la crête par cette voie et oh malheur, il est déjà 13 heures et mon camarade de randonnée va devoir prendre bien malgré lui 1/2 journée de congé car il reste du chemin à faire.




à suivre ...



                                                             

Publié par PhilFLD - dans Randonnée
commenter cet article

commentaires

BDF 10/03/2009 13:14

Bien vu le petit ruisseau sous la neige à peine perceptible, je ne l'avais pas remarqué. Je suis impatient de découvrir la suite de ces aventures. Quel courage, ton coéquipier t'a vraiment emmené dans des endroits peu recommandables, des pentes vertigineuses, effrayantes. Jamais je n'aurais soupçonné des dénivelés pareils dans les Vosges, c'est ahurissant ! Mais quelle beauté d'ensemble, un hiver franchement merveilleux. Ta narration précise reflète parfaitement ton engouement pour ce genre d'expédition, tu nous dévoiles ton côté aventurier, çà c'est de bonne augure, il ne te reste plus qu'à découcher dehors, en pleine brousse, pour parfaire ton image d'Indiana Jones à la vosgienne !

alias joséphine 08/03/2009 23:31

Oh phil quelles belles photos,la neige et le soleil, font des photos exceptionnelles,mais seulement avec un photographe d'exception, et quel courage pour se déplacer avec tellement de neige.

PhilFLD 09/03/2009 13:21


Ha ha   je t'ai reconnue Francine, pas la peine de te cacher derrière ton alias ...


cadichon001 08/03/2009 22:55

sympa, ma foi allez 1/2 journée de congés, en tous les cas quel dépaysement pour moi de dordogne un régal avant d'aller au lit, je suis absente une huitaine je vais faire connaissance avec ma petite fille, je t'embrasse et bravo

Cécilia 08/03/2009 21:53

c'est toujours agréable de se balader ici ... c'est quand même magnifique les Vosges !!

vincent ganaye 08/03/2009 20:40

les vrais Pères Noël de mon enfance descendaient par le fourneau. Gagnés depuis par la facilité du confort, ils empruntent désormais les cheminées… par le haut fourneau, c'est pourtant un must. (prudence oblige aux amateurs non avertis)
amicalement, Vincent

PhilFLD 09/03/2009 13:24


Nous sommes restés prudents ... et les conditions étaient idéales pour le faire. Par contre actuellement je ne m'y risquerai pas.


Martine Schnoering 08/03/2009 11:57

Elles sont très belles ces images, mais ce compte-rendu me fait frémir et me rappelle (au risque de me répéter), un accident grave survenu dans le même secteur, dans des conditions identiques...

PhilFLD 08/03/2009 12:46


C'est vrai qu'avec un accident pareil on peut être marqué pour de longues années voire à vie, mais on ne peut pas toujours envisager le pire et il faut surtout rester
prudent et savoir renoncer quand il faut et opter pour un autre itinéraire quitte à rater sa journée de travail comme celà est arrivé à mon coéquipier ce jour là. Bonne journée et à bientôt
j'espère car j'ai plein de projets de randonnées et pas assez de journées de libre...


UNO 08/03/2009 06:11

A nouveau de très belle photo, vous avez raison d'en profiter,celà faisait assez longtemps que nous n'avions pas eu de neige comme cette année
(exeptionnel)

houba 07/03/2009 21:06

encore beaucoup de neige et joli ballade qui a du être fatiguante!!! bon week end

PhilFLD 08/03/2009 12:48



8 heures de randonnée dans une épaisse neige çà aide à bien dormir le soir.



Présentation

  • : Sarrebourg 57400
  • Sarrebourg 57400
  • : Mes photos prises au gré de mes balades et randonnées à Sarrebourg et dans ses environs, dans les Vosges et en Alsace, mais aussi dans toute la Lorraine et ailleurs en France.
  • Contact

L'auteur.

Moi - Hautes Chaumes

Recherche

Météo

Droits d'auteur.

  

Tous les contenus présents sur ce blog sont couverts par le droit d'auteur. Sauf accord préalable demandé par mail, l'utilisation partielle ou entière des photos présentées ici est INTERDITE.