Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 novembre 2015 7 29 /11 /novembre /2015 20:01

Comme deux belles journées ensoleillées sont annoncées en ce début novembre j'ai décidé d'aller faire une randonnée dans un secteur des Hautes Vosges que je ne fréquente pas beaucoup à cause de son éloignement, il s'agit du Ventron.

Le village Vosgien de Ventron, il faut prononcer "Vèn-tron" est connu pour sa chapelle de l'ermitage du frère Joseph, classé monument historique. Cette petite chapelle située au pied de la non moins petite station de ski a été construite en 1757 en l'honneur de la bonté de Pierre Joseph FORMET qui chassé par les siens se retira dans la forêt. Né le 7 février 1724, Pierre Joseph FORMET, plus connu sous le nom de frère Joseph, vivra reclus dans une cabane de branchages au milieu des bois durant deux années.

Ma randonnée va me mener sur les chemins parcourus par frère Joseph et en tout premier lieu je vais passer sur le site où il vécut en ermite. Il ne reste rien de la cabane mais une croix en métal et quelques fleurs en plastique matérialisent l'endroit pour qu'il ne tombe pas dans l'oubli.

C'est dans la cabane dite du Bonhomme que je vais m'arrêter pour le repas de midi avant de repartir en direction de la Tête des Champs où là aussi une petite chapelle attend ma visite. Trop petite pour y entrer, car déjà il n'y a pas de porte, je devrai me contenter d'en contempler l'intérieur par la seule et unique fenêtre existante.

Encore quelques kilomètres et une belle montée pour arriver au sommer du Haut du Rouge Gazon à 1008 mètres d'altitude et il sera déjà l'heure de redescendre vers le Ventron car demain matin je me lève tôt, un lever de soleil m'attend au Grand Ballon.

Itinéraire : Ventron - l'Ermitage du Frère Joseph - croix de l'ermite - GR 533 - col de Rochelotte - abri du Bonhomme - Passe de Sècheneux - Tête des Champs - chapelle de la Salette - Passe de Sècheneux - X bleu - le Pré Hariant - stèle des aviateurs- Haut du Rouge Gazon - O bleu - Ermite frère Joseph.

Carte : IGN Top 25 n° 3619 OT

Le Haut Du Rouge Gazon, station de ski de l'Ermitage du Frère Joseph

Le Haut Du Rouge Gazon, station de ski de l'Ermitage du Frère Joseph

Ermitage du Frère Joseph

Ermitage du Frère Joseph

A l'intérieur de la petite chapelle de l'Ermitage

A l'intérieur de la petite chapelle de l'Ermitage

Vue d'ensemble sur le village de Ventron

Vue d'ensemble sur le village de Ventron

De l'ermitage du frère Joseph à la chapelle de la Salette
Abri au col de la Rochelotte, alt 953 m

Abri au col de la Rochelotte, alt 953 m

Croix de l'ermite, alt. 1080 m

Croix de l'ermite, alt. 1080 m

Pierre Jospeh Formet, paysan comtois naquit à Lomont le 7 février 1724. A quatorze ans, il perdit sa mère et fut mis en condition chez un fermier. A dix-sept ans, il entra dans la milice sur tirage au sort. C'est à Landau qu'il entra en campagne pour la Bavière ; après six ans de service, il reçut son congé en 1746.
Il partit, et passant le col des croix qui sépare la Haute-Saône des Vosges, il vint échouer à Demrupt, puis à Forgoutte, à 1050 m d’altitude, où un arbre abattu par la foudre lui servit de hutte. Sa renommée de sainteté courait à travers les montagnes : sur l’autre versant de Forgoutte, à Ventron, une petite hutte et un oratoire en bois furent édifiés en 1751, et ce n’est que six ans plus tard que l’ermitage actuel, chapelle et cellule, fut construit.
Établi dans son ermitage, il n’était cependant pas isolé du monde et avait des amis auxquels il rendait service. Pour l’éprouver et l’observer, l’évêque de Toul l’invita un jour à sa table à Saulxures ; le lendemain, il écrivit à l’abbé Valence, curé de Ventron « Vous avez là un ermite vraiment sage parce qu’il est vraiment humble ». Il se nourrissait fort peu et souvent seulement de racines. A sa mort, il ne pesait que 70 livres.
En avril 1784, les habitants ne voyant pas l’ermite, s’inquiétèrent, ils le trouvèrent mourant. Ses obsèques eurent lieu un dimanche. Les Nobles Dames du chapitre de Remiremont firent des démarches pour obtenir son corps et le droit de l’inhumer en l’église Saint-Pierre de Remiremont ; leur demande fut rejetée.
L’acte mortuaire du registre paroissial porte les précisions suivantes : « mort du respectable et sage frère Joseph solitaire. L’an 1784, le trente du mois d’avril, est décédé dans cette paroisse, muni des sacrements de pénitence, viatique et extrême-onction, le respectable et sage frère Joseph, baptisé sous le nom de Pierre Joseph Formet, natif de Lomont en Franche-Comté, comme il nous a déclaré, âgé d’environ 61 ans, dont il a passé 33 ans dans un endroit de cette paroisse appelé « Aux Buttes », où il était autrefois un étang du même nom, édifiant par ses paroles et ses exemples, non seulement tous les paroissiens de ce lieu, mais encore tous ceux qui avaient l’avantage de le connaître, sans être jamais démenti pendant le long espace de sa vie austère ».
« Le second mai de la même année, son corps a été inhumé dans le cimetière de cette paroisse, à l’angle gauche en sortant de l’église, avec les cérémonies ordinaires, notamment en présence du sieur Laurent Joseph Hingray, prêtre vicaire de Cornimont, du maître syndic et greffier de la seigneurie de cette paroisse, Michel Valdenaire, Nicolas Valdenaire, Jean Nicolas Valroff, témoins soussignés ».
Il était vénéré et respecté comme un être d’une spiritualité exceptionnelle. Même sous la Terreur, sa tombe fut épargnée : celui qui était chargé de la détruire déclara « Celle-là je n’y toucherai jamais ».

Abri du Bonhomme, 950 m alt.

Abri du Bonhomme, 950 m alt.

Abri forestier du Bonhomme

Abri forestier du Bonhomme

Intérieur fonctionnel et rustique

Intérieur fonctionnel et rustique

La salle à manger du jour ©

La salle à manger du jour ©

Passe Sècheneux, 918 m

Passe Sècheneux, 918 m

Tête des Champs

Tête des Champs

Tête des Champs, alt 997 m

Tête des Champs, alt 997 m

Table d'orientation à la Tête des Champs

Table d'orientation à la Tête des Champs

De l'ermitage du frère Joseph à la chapelle de la Salette
Chapelle de la Salette

Chapelle de la Salette

C'est une très petite chapelle, vraiment très petite !

C'est une très petite chapelle, vraiment très petite !

Mais de quel côté est donc la porte ?

Mais de quel côté est donc la porte ?

Ne trouvant pas la porte, j'ouvre les volets pour regarder par la fenêtre !

Ne trouvant pas la porte, j'ouvre les volets pour regarder par la fenêtre !

LA CHAPELLE de la TETE des CHAMPS dite Notre Dame de la Salette. Construit pour abriter une statue rapportée du célèbre sanctuaire de l’Isère élevé à l’emplacement de l’apparition de la Vierge à deux enfants de corps le 19 septembre 1846, ce petit édicule d’accès peu aisé se dresse sur une terrasse faite de beaux blocs de granit légèrement en contrebas du sommet du Petit Dreube ou tête des Champs. Sur un soubassement maçonné, la petite chapelle est en bois habillé de tôles de fer blanc peintes en rose pour la protéger des intempéries.

A l’intérieur, de petites dimensions, se trouvent trois statuettes, l’une représentant Notre dame de la Salette, les deux autres l’encadrant, Sainte Sabine et Sainte Claire, saintes régionales qui ont toujours fait l’objet d’une grande vénération dans les Hautes Vosges. On remarque encore deux images pieuses représentant Saint Hubert, le patron des chasseurs, et une scène de crucifixion.

Passe de Sècheneux

Passe de Sècheneux

Monument des aviateurs

Monument des aviateurs

De l'ermitage du frère Joseph à la chapelle de la Salette
Le Haut du Rouge Gazon alt. 1008 m

Le Haut du Rouge Gazon alt. 1008 m

Faut maintenant penser à revenir à l'Ermitage du Frère Joseph

Faut maintenant penser à revenir à l'Ermitage du Frère Joseph

commentaires

Robert 30/11/2015 08:36

Merci Philippe pour toutes ces explications, une région dont nous ne connaissons pas grand chose, je prévois ce printemps d'y faire une petite incursion, je vous en parlerai pour les circuits, comme nous partons de Strasbourg la distance est un peu longue.En tout cas très bel article.

Présentation

  • : Sarrebourg 57400
  • Sarrebourg 57400
  • : Mes photos prises au gré de mes balades et randonnées à Sarrebourg et dans ses environs, dans les Vosges et en Alsace, mais aussi dans toute la Lorraine et ailleurs en France.
  • Contact

L'auteur.

Moi - Hautes Chaumes

Recherche

Météo

Droits d'auteur.

  

Tous les contenus présents sur ce blog sont couverts par le droit d'auteur. Sauf accord préalable demandé par mail, l'utilisation partielle ou entière des photos présentées ici est INTERDITE.